Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 06:00

Encore une histoire de vertus et de vis.

 

Année C - 23ème Dimanche du Temps Ordinaire

 

Sagesse 9,13-18

Psaume 89

Philémon 9-10, 12-17

Luc 14,25-33

 

 CTO23bLapinbleu699C-Ps89_17.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-La main, à gauche, c’est celle de Dieu.

-Dieu tient une cheville énorme, forte, épaisse, solide.

-Le lapin visse une toute petite vis qui s’agrandit à l’intérieur de la cheville (si si, regarde bien).

-Le lapin met une énergie considérable pour visser. Il y met tout son corps (= toute sa vie)

-Une cheville, ça sert à ce que la fixation soit solide ; on perce un trou dans le mur, on met une cheville, et lorsqu’on met une vis dans la cheville, celle-ci se bombe, et en se déformant, elle s’écarte contre les parois à l’intérieur du trou.

Ce dessin montre que quand l’être humain agit à sa mesure, Dieu agit à la sienne. Quand Dieu consolide, ça se passe dans le secret. Souvent, on ne voit rien, et ce sont les autres qui disent « tu as changé ! »

 

Questions

 

-l’ouvrage de nos mains, c’est notre vie. Elle n’est pas manipulée par Dieu, téléguidée, programmée. La volonté de Dieu, c’est qu’on prenne sa vie en main avec la même énergie que ce lapin qui visse. De son côté, Dieu sera là pour maintenir ferme pour qu’on puisse construire sur du solide.

-M’ a-t-on déjà dit que j’avais changé ? Est-ce en bien ? en mal ?

-A qui ou à quoi est- ce que j’attribue ce changement ?

-Derrière tout cela, n’y a-t-il pas Dieu qui maintenait ma vie, invisiblement mais fermement ?

 

Repost 0
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 06:00

-Je veux la première place !!!

-Pas nouuuuuuuuuus !

 

 

22ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

 

1ère Lecture : Ecclésiastique 3,17-18, 20, 28-29

Psaume 67

2ème Lecture : Hébreux 12,18-19, 22-24

Evangile : Luc 14,1, 7-14

 

 

CTO22Lapinbleu299C-Lc14_10.jpg 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-L’Evangile de ce dimanche nous parle de la première et de la dernière place.

-Ce dessin pourrait actualiser la parabole ; le fauteuil du pilote est sans doute plus large et confortable que celui d’un quelconque passager, mais avec le confort du pilote, il y a aussi la responsabilité de conduire les passagers à bon port. Je peux donc chercher une place supérieure à mes compétences et mettre d’autres personnes en péril ou en difficulté.

-Sur le dessin, on voit sept lapins. Ce sont les sept vertus (foi, espérance, charité, prudence, justice, tempérance et force) qui embarquent…ou pilotent. A chacune sa place.

-Ces sept vertus feront en sorte que l’avion de la compagnie Air Nidiskal (hernie discale) puisse tout de même voler, malgré sa souffrance.

 

Questions

 

-Et pour moi, dans ma semaine, quelle sera la vertu qui pilotera l’avion de ma vie ?

-Il y a une vertu qui attend en bas, avec une valise. Pour moi, qu’est-ce que ce que ça signifie ?

-Se mettre à la dernière place ne veut pas dire tout derrière, au fond, mais à la place qui est la mienne. Quelle est-elle pour moi ?

Repost 0
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 06:00

Le paradis ? facile d'accès ?

Faut pas pousser...

 

 

21ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : Isaïe 66,18-21

Psaume 116

2ème Lecture : Hébreux 12, 5-7. 11-13

Evangile : Luc 13,22-30

 

  CTO21Lapinbleu396C-Lc13_24

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Les couleurs de la pièce dans laquelle se trouve le lapin évoquent la vie terrestre (bleu pour le ciel, vert pour la terre et ocre pour le sol désertique)

-L’entrée du paradis est étroite. Elle est dans le coin d’une pièce, c’est-à-dire le passage le plus étroit (ça nous rappelle la parole de Jésus « il est plus facile à un chameau de passer par le chas d’une aiguille, qu’à un riche d’entrer dans le Royaume des Cieux. »)

-On remarque qu’il n’y a pas de porte. Ce sont les richesses matérielles de ce lapin qui l’empêchent d’entrer au Ciel s’il ne s’en débarrasse pas.

-Ses richesses sont composées de tout et rien ; une lampe, une guitare, une planche de surf, un tuba, une raquette, un frigo, des livres, un moteur (de Porsche 911 turbo, s’il vous plaît…), un cheval, des bananes, deux bouteilles, des skis, un mouton (il est dans les cartons, comme dans le « petit prince »).

-On remarque aussi que tous ces objets sont contenus dans un grand carton pas bien épais qui plie sous l’effort. Le carton, c’est notre vie qui enveloppe toutes ces richesses, mais qui ne tient qu’à un fil.

 

Questions

 

-On sent que lapin s’« efforce d’entrer » mais pas de la bonne manière.

-Et pour moi, quelle est la bonne manière ?

-Où est-ce que je mets mes efforts ?

 

 

 

Repost 0
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 06:00

Année C - Assomption

 

Apocalypse 11,19…12,10

 Psaume 44 

 1 Corinthiens 15,20-26 

 Luc 1,39-56 

 Lapinbleu740C-Ps44_16-Assomption.jpg 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Lorsque Jésus a été enterré, les soldats Romains qui gardaient le tombeau se sont endormis. Quand ils se sont réveillés, la pierre était roulée et Jésus n’était plus dans le tombeau. Résurrection !

-Aujourd’hui, on fête l’Assomption de Marie. Nos frères orthodoxes parlent plutôt de "Dormition". Si la Vierge Marie est morte, elle a été aussitôt ressuscitée. Elle « a été élevée corps et âme à la gloire du Ciel ». (C’est la citation du dogme proclamé par le pape Pie XII en 1950).

-Ce privilège est du au fait que Marie a porté en elle et mis au monde Jésus, l’auteur de la Vie. Sur ce dessin, on voit bien que Marie reçoit cette grâce de Jésus : de l’intérieur du tombeau de Jésus, il y a de la vigne qui sort. Cette vigne, c’est le symbole du sang qui a coulé du côté de Jésus sur la croix (les pères de l’Eglise parlent de la croix comme le « pressoir de l’amour »). Et c’est cette vigne qui a agrippé la pierre du tombeau de Marie pour l’ouvrir. Cela veut signifier que Jésus EST la Vie et la Résurrection en lui-même, et c’est LUI qui nous donne la vie et qui nous ressuscitera au dernier jour.

-Enfin, on voit sept pétales blancs qui sortent du tombeau de Marie pour danser autour du mot « Roi ».

 

Questions

 

-La fête de l’Assomption peut nous faire prendre conscience que Dieu n’est pas pour le « jetable ». Il façonne un corps à Marie, puis il va y habiter. Une fois que Jésus naît, il ne dit plus à Marie « c’est bon, je t’ai utilisée, je n’ai plus besoin de toi, maintenant ».

Dieu prépare, puis Dieu accomplit dans ce qu’il a préparé, et enfin Dieu glorifie.

-Dieu aussi m’a préparé, puis maintenant, il accomplit en moi… et glorifiera tout mon être au Ciel.  

-Suis-je conscient(e) que toute ma vie est œuvre de Dieu et que je suis appelé(e) à collaborer avec lui ?

 

Un peu de culture

 

-Le 15 août est la fête patronale de la France, parce que le pays a été consacré à Marie.

Cela s'est passé le 10 février 1638 et c'est le roi Louis XIII qui en est à l'origine.

Pourquoi ? Parce qu'apèrs 20 ans de mariage avec Anne d'Autriche, ils n'avaient toujours pas d'enfant (... et donc pas de futur roi).

Un moine, le frère Fiacre, pendant qu'il prie, reçoit une révélation intérieure : la reine Anne d'Autriche doit demander publiquement trois neuvaines à la Sainte Vierge, alors un fils lui serait donné. C'est ce qu'elle fait. Les neuvaines se terminent le 5 décembre 1637.

Exactement neuf mois plus tard, le 5 septembre 1638, Louis XIV naît.

 

Suite à cela, le 10 février 1638, Louis XIII décide de consacrer le pays entier à Notre-Dame. C’est le fameux « vœu de Louis XIII ». Et ça, la France l'oublie.

Tous ceux qui ont visité le château de Versailles ne visiteraient qu'une forêt si Marie n'avait pas été là...

 

Evidemment, je n'utilise qu'un morceau de l'histoire, parce que je sais que Louis XIV n'est pas le grand ami de nos frères séparés (avec raison). Si j'ai raconté cette histoire, c'est pour mettre le projecteur plus sur la foi agissante  que sur telle personne, entendons-nous bien.

  

Repost 0
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 06:00

La coupe franche, ça décoiffe !

 

20ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

 

1ère Lecture : Jérémie 38,4-10

 Psaume 39

 2ème Lecture : Hébreux 12,1-4

 Evangile : Luc 12,49-53

   CTO20Lapinbleu256C-Hb12 1

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Il y a trois lapins qui représentent trois « âges » de la vie de foi.

-Le lapin au sol, c’est celui qui découvre tout juste la foi. Il a son péché qui l’alourdit, mais il n’a pas encore conscience de son péché. Il était suspendu à l’arbre par son boulet.

 

-Celui qui est dans l’arbre est le jeune converti encore « tout fou ». Il veut faire avancer l’autre très vite. Il grille quelques les étapes. Il est dans l’arbre, en-haut, c'est-à-dire dans ses idéaux. Il n’attend pas que l’autre ait ses nouvelles racines (le Christ) pour sectionner les anciennes (le péché). L'arbre dans lequel il se tient ne porte d'ailleurs ni feuille ni fruit. 

  

-Celui qui est sur l’herbe est le chrétien mûr. Il a fait ses preuves. Il n’est plus dans l’idéal, mais dans le réalisme. Il sait très bien que si on coupe la chaîne de quelqu’un qui est suspendu, le « quelqu’un » se cassera la figure. Il en fait donc la remarque au jeune converti tout fou.

 

Questions

 

-Que c’est difficile de respecter le cheminement de l’autre ! Que c’est délicat d’user de patience pour tout lui apprendre. Que c’est compliqué de ne pas vouloir lui donner d’un coup tout ce que, moi, je sais… et que j’ai mis des années à apprendre.

-Vouloir aller trop vite, griller les étapes, ça peut être nocif pour l’autre.

 

-Quand l’ai-je expérimenté pour ma part ?

-Quand l'ai-je fait subir à un plus jeune (dans la foi) que moi ?

  

 

 

Repost 0
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 06:00

Seigneur, attends au moins la page de pub !...

 

 

 

 

19ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : Sagesse 18,6-9

Psaume 32

2ème Lecture : Hébreux 11,1-2 et 8-9

Evangile : Luc 12,32-48

 

 

CTO19-Lapinbleu309C-Lc12 40 

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Ce lapin est seul au monde avec sa télé. C’est son temps à lui.

-Vu l’engagement de tout son corps (visage, main, dents, yeux, posture), il est en « totale fusion ».

-On aperçoit à peine le « TOC TOC TOC » sur la droite du dessin.

 

Questions

 

-Le fils de l’Homme (c’est Jésus, le Christ) viendra à nouveau, il l’a promis. Dans quel état serai-je quand il viendra ? Et s’il ne vient pas sur terre de mon vivant, il viendra dans ma vie quand je mourrai. Donc c’est un fait évident : IL VIENDRA.  Comment est-ce que je me prépare ?

-Le Fils de l’Homme viendra une fois pour toutes, mais il vient aussi chaque jour, dans la personne du petit, du pauvre, du faible, du « pas très intelligent », du souffrant, de l’humilié, du parent, du conjoint…

-Est-ce que je sais le reconnaître ? Et avant de le reconnaître, est-ce que je sais l’entendre faire « Toc toc » quand je suis pris dans mes occupations ? Normalement, quand je recevrai le prochain dessin de la semaine, je devrais l’avoir reconnu au moins sept fois dans la semaine.

 

Repost 0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 06:00

Année C - 18ème Dimanche du Temps Ordinaire

 

Ecclésiaste 1,2 ; 2,21-23   

 Psaume 89   

 Colossiens 3,1-5 et 9-11   

 Luc 12,13-21

 

 

 Lapinbleu739C-Lc12_13.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-L’héritage, c’est le cornet de glaces : il est prévu pour deux boules (un héritage pour deux personnes)

-Le nombre de boules et les parfums différents montrent que l’héritage est conséquent. Ici, c’est le lapin jaune qui mange tout, d’un air narquois, en plus, le méchant !

-Le lapin vert tire le bras de Jésus pour qu’il rende le verdict. On note que ce lapin est tourné vers son frère et qu’il ne regarde même pas Jésus. Il est « dans son truc ».

-Et au loin, la mort arrive, qui propose une solution toute faite ; les faucher tous les deux. Héritage ou pas, affaire classée !

-L’héritage « fond » (regarde les boules du dessus). Ca veut dire qu’il « passe », qu’il n’est pas éternel.

 

Questions

 

-Ce lapin vert devient pratiquant le jour où il a quelque chose à gagner. Là, il vient voir Jésus. Et il vient le voir non pas pour l’écouter, mais pour lui dire ce qu’il doit faire.

-Et moi, est-ce que ça m’arrive d’avoir cette attitude-là ?

-Est-ce que je peux me souvenir de la dernière fois où j’ai été ce genre de pratiquant-là ?

 

Repost 0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 06:00

Fête de Saint Jacques

 

 2 Corinthiens 4, 7-15      

Psaume 125     

 Evangile : Matthieu 20,20-28

 

 

Lapinbleu733C-Mt20_21.jpg

 

Pour aller plus loin

 

L’histoire, c’est la mère de Jacques et de Jean qui va voir Jésus pour lui demander que ses deux fils soient les premiers ministres du Royaume de Dieu.

 

Détails :

 

-Il y a deux choses qui empêchent Jacques et Jean d’être à la droite de Dieu ;

-ce qui vient d’eux (leur taille, il faut qu’ils deviennent petits)

-et ce qui ne vient pas d’eux « il y a ceux pour qui ces places sont préparées » (il manque de place dans la voiture)

-Le trône, c’est le siège de la voiture, il est rouge comme la Passion. On dit souvent que le siège, le trône du Christ, c’est la Croix. Accéder au trône ne se fait pas sans souffrir, hélas. On a l’impression que pour Jacques et Jean, c’est facile. Ils apprendront par leur vie que ce n’est pas le cas.

 

-Questions

 

-Jacques et Jean (ainsi que Pierre) ont été les trois disciples « privilégiés », qui ont vécu avec Jésus ce que d’autres n’ont pas vécu : la transfiguration, la résurrection d’un enfant, l’agonie de Jésus à Gethsémani.

-Et moi, dans mon histoire, qu’est-ce qui est spécifique de ma relation à Jésus. En quoi ai-je été témoin privilégié de son Amour, pour moi, pour l’autre ? Je peux en faire mémoire, aidé par la prière de St Jacques en ce jour.

Repost 0
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 06:00

 

 

17ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

 

1ère Lecture : Genèse 18,20-32

Psaume 137

2ème Lecture : Colossiens 2,12-14

Evangile : Luc 11,1-13

 

 

 

CTO17-Lapinbleu338C-Lc11_2.jpg

 

Pour aller plus loin

 

  

Détails

 

 

-Trois lapin vénèrent ou adorent le Nom du Père (donc le Père lui-même que je ne sais pas dessiner…)

-Celui de gauche l’encense, avec ses 7 (la perfection) petits nuages d’encens.

-Celui de droite (en-haut) lui lance des pétales, comme on le fait lors d’une procession du saint sacrement, à la Fête-Dieu (le prêtre tient un ostensoir (un bel objet où l’on met une hostie consacrée au centre, donc la présence réelle du Christ Jésus), et on fait une procession en chantant. En avant de la procession, des enfants jettent des pétales pour tapisser la route que va emprunter le cortège).

-Celui de droite, en-bas, adore le Père, en esprit et en vérité.  Il le couvre de baisers.

-Chacun trouve sa façon d’adorer, et chacun adore. Chacun sanctifie le nom du Père.

-Certains le font au Ciel, d’autres sur terre.

 

 

 

Questions

 

 

-Pour moi, que veut dire « Que ton nom soit sanctifié » ?

-Sanctifié par qui ? Qui sanctifie ?

-Ai-je ma part dans cette phrase qui est au passif ? Et si oui, comment ?

 

 

 

Repost 0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 06:00

Col 1,24... Ce verset nécessite une interprétation de malade.

 

 

16ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : Genèse 18,1-10

Psaume 14

2ème Lecture : Colossiens 1,24-28

Evangile : Luc 10,38-42

 

 

CTO16-Lapinbleu331C-Col1 24 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Il est bien mal en point, ce lapin, cassé de partout : un pied, un avant-bras, deux doigts, deux oreilles… Et il est complètement dans le sirop (ça se voit aux bulles).

-Ce n’est que la partie extérieure, on ne voit pas ce qu’il y a sous les draps, ou en lui (mais on imagine que ce n’est pas brillant puisqu’il est sous perfusion)

-Et il y a d’autres détails qui montent qu’il supporte d’autres souffrances : la solitude, par exemple.

 

Questions

 

-Cette phrase de Col 1,24 comporte une difficulté de traduction. La traduction habituelle : « Je complète en ma chair ce qui manque aux épreuves du Christ pour son Corps, qui est l’Eglise » est insatisfaisante si on imagine que Jésus n’a pas tout accompli sur la Croix. Il faut comprendre « Je complète ce qui manque aux tribulations du Christ en ma chair pour son Corps, qui est l’Eglise ». Dans ce sens, je ne suis pas en parfaite harmonie avec la passion du Christ. Je peux l’être toujours plus.

Il y a plusieurs façons de témoigner de l’amour de Dieu pour nous. Par la parole, par les actes ; mais aussi, profondément, en se laissant unir complètement à Jésus dans sa Passion, c’est-à-dire en aimant les autres comme lui les a aimés. Etre pleinement configuré au Christ dans sa Passion, c’est ce qu’il reste encore à Paul à compléter. C’est sa grande découverte. Or, quand il écrit l’épître aux Colossiens, il est en prison.

 

 

Repost 0