Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 06:00

Je t'aime bien, mais...

 

6ème Dimanche de Carême – Année A

(Rameaux)

 

Au début : Matthieu 21,1-11

1ère Lecture : Isaïe 50,4-7

Psaume 21

2ème Lecture : Philippiens 2,6-11

Evangile : Matthieu 26,14 - 27,66

 

AC6Lapinbleu419CMt26_72.jpg 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le lapin gris, bien habillé (classiquement, couleurs neutres) veut se fondre dans la masse.

-Le lapin bleu, lui, a tout pour qu’on le remarque ; des lunettes roses, une casquette rouge, il crie en couleurs vives, histoire qu’on le voie bien. Il n’a pas l’air d’avoir une vie modèle, puisqu’il vient de vider une bouteille, que ses dents montrent que sa nourriture n’est pas équilibrée, et le voici qui compromet l’autre par des paroles pas très flatteuses.

 

Questions

 

-Le lapin gris l’ignore par le geste (il tourne le dos et fait un serment de sa main droite) ainsi que par sa parole (je ne connais pas cet homme)

-Combien de fois est-ce que je ressemble au lapin gris lorsque la discussion s’engage sur le Christ, l’Eglise, le pape… dans un terrain hostile ? Je n’aime pas qu’on m’ignore. Me suis-je déjà posé la question des sentiments du Christ quand j’agis comme ça envers lui, alors qu’il est parfait et personne ne peut avoir quelque chose à lui reprocher ?

Repost 0
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 06:00

Flagrant délie

 

5ème Dimanche de Carême – Année A

 

1ère Lecture : Ezéchiel 37,12-14

Psaume 129

2ème Lecture : Romains 8,8-11 

Evangile : Jean 11,1-45

 

  AC5Lapinbleu322C-Jn11_44.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Ce lapin emberlificoté est Lazare dans son tombeau que Jésus vient de ressusciter. Il est embaumé et se prend les bandelettes dans une branche qui pousse dans le tombeau.

-Ce dessin pourrait être une représentation du purgatoire. Le purgatoire est un état (pas un lieu) où on a fait le choix de Dieu à la mort… seulement, on n’est pas assez prêt pour le voir tout de suite, lui, la Sainteté absolue (sur le dessin, c’est la lueur à droite)

-Le lapin est tendu vers l’avant, oreilles comprises (la lueur, c’est la Résurrection), son désir de voir Dieu est là, et il sera exaucé après ce temps de purification. Il a l’air bien impatient.

-Il y a encore des choses qui le retiennent (les bandelettes) qui sont surtout des non-pardons ou la prise de conscience de tout ce qu’il aura fait de mal durant son existence terrestre. Ici, c’est un petit rien qui empêche le lapin d’aller plus loin, toujours est-il que ce petit rien est bien là…

 

Questions

 

-Jésus demande qu’on le délie, mais ne le fait pas lui-même. Je suis capable de lier ou délier une personne. Sans doute aurai-je à demander pardon à ceux que j'ai blessés, réparant ainsi un affront, et je serai alors l’instrument qui déliera  et libèrera l’autre.

-Pourquoi ne pas commencer aujourd'hui ? Ca sera ça de moins à faire plus tard, et je pourrai alors foncer vers la Lumière sans être retenu par quoi que ce soit. 

 

Repost 0
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 06:00

  Vie d'ange complète ! Ca baigne...

 

4ème Dimanche de Carême – Année A

 

1ère Lecture : 1 Samuel 16,1…13

Psaume 22

2ème Lecture : Ephésiens 5,8-14 

Evangile : Jean 9,1-41

   

  AC4Lapinbleu582C2-1S16_13.jpg

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le lapin qui donne l’onction est le prophète. Celui qui la reçoit va devenir le roi.

-La corne a la couleur d’une flamme. Feu et huile sont des symboles de l’Esprit-Saint qui repose sur le roi. Le roi est en train de prier.

-L’huile est versée en abondance, comme la grâce de Dieu qui coule à flots.

-Les autres lapins sont instables sur leurs pattes, ils glissent. L’huile est aussi ce que les lutteurs se mettent sur leur corps pour échapper à leur adversaire. Dans le domaine spirituel, c’est l’onction d’huile (le baptême, puisqu’il y a les symboles de l’eau et de l’huile) qui nous permet de lutter contre les forces du mal.

-L’huile, c’est aussi le combustible des lampes (à huile… bien sûr), symbole de prévoyance, et de fidélité (« gardez vos lampes allumées » nous dit Jésus)

-et enfin, il y a un aspect de « permanence ». L’huile pénètre (essayez d’enlever une tache d’huile…). L’onction est "indélébile", permanente.

-La corne, dans la Bible est symbole de puissance.

 

Questions

 

-De toutes les significations, laquelle me parle le plus, quand je pense à l’action de l’Esprit-Saint dans ma vie ? Pourquoi ?

 

 

 

Repost 0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 06:00

Avoir une eau tarie, c'est plutôt loufoque, non ?...

 

3ème Dimanche de Carême – Année A

 

1ère Lecture : Exode 17,3-7

Psaume 94

 2ème Lecture : Romains 5,1…8

Evangile : Jean 4,5-42

 

AC3Lapinbleu248C-Jn4_7.jpg

   

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le lapin fait une multitude d’efforts :

            -il grimpe (les montagnes en arrière-fond accentuent la montée)

            -il porte quelque chose de lourd (et d’assez inutile parce que sa cruche a l’air vide à 99%)

            -Là où est le Seigneur (on voit sa main), il n’y a pas besoin d’eau parce que tout est vert,

la nature est luxuriante.

-mais entre ce que Jésus dit, et ce qu’on comprend, il y a quelques fois un monde, comme par exemple lorsqu’il s’adresse à François d’Assise en lui demandant de reconstruire son Eglise. François va chercher ses outils et travailler de ses mains à reconstruire la chapelle, alors que le Seigneur lui parle de son Eglise (les personnes qui la constituent). C’est évident que s’il avait eu un fax, il ne se serait pas trompé sur le sens grâce à l’orthographe…

 

Questions

 

-Ici, Jésus demande à boire, il a soif être aimé, et d’être aimé pour ce qu’il est, lui le créateur de l’amour.

-Il a soif de ma présence, pas de ma cruche. Quand je suis invité(e), ce ne sont pas les fleurs, la bouteille ou les chocolats que j’offre qui vont faire le centre de la soirée, c’est ma présence face à la présence de l’autre.

Je peux faire des efforts considérables et me rendre compte qu’ils ont été à côté de la plaque. Ce que je crois entendre de Dieu « reconstruis mon Eglise » peut occuper toute mon énergie et me boucher les oreilles. C’est seulement quand j’aurai accompli ce que je croyais être l’œuvre de Dieu (mais en fait, c’était plutôt mon idée) que je vais enfin à nouveau être disponible pour ouvrir les oreilles.

Mais que c’est difficile de lâcher son idée…

 

Et moi, quelle est l'idée (ou le projet) que je n'aimerais pas lâcher ?

Quelque chose ou quelqu'un auquel je tiens, où je n'aimerais pas que le Seigneur y mette son nez ? (quelle image ai-je de lui, si je pense ainsi ?)

 

Chaud devant, ça, c'est de la question de carême !!!

Repost 0
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 06:00

Encore un sujet-à-boue !

 

2ème Dimanche de Carême – Année A

 

1ère Lecture : Genèse 12,1-4

                                              Psaume 32                                          

 2ème Lecture : 2 Timothée 1,8-10 

Evangile : Matthieu 17,1-9

   

AC2Lapinbleu409C-Gn12_3.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Evidemment, personne n’a jamais vu la réalité d’un tel dessin ; ça n’arrive JA-MAIS.

-Après le chat botté, le lapin botté (ou crotté ?), insouciant, mains dans les poches, une oreille en arrière, une autre en avant, sifflotant. Il a le rôle de révélateur. C’est son passage qui révèle en nous le fond de nos pensées.

-Des révélateurs, on en a beaucoup, sur notre chemin. Nous sommes aussi des révélateurs pour les autres, sans forcément le savoir.

 

Questions

 

-La parole « Je bénirai ceux qui te béniront » est une Parole de Dieu adressée à Abram. A ce moment-là, il ne connaît pas vraiment Dieu.  

-La bénédiction de Dieu passe par des médiations, des médiateurs.

-Aujourd’hui, j’ai le pouvoir de bénir (littéralement « dire du bien », ou le souhaiter). Bénir, c’est facile quand il y a du soleil, quand tout va bien, quand je suis aimé(e).

-Peut-être que je crois que la bénédiction est une conséquence de toutes ces causes, si elles sont réunies (tout va bien, DONC je bénis). C’est tout l’inverse : si je bénis, alors tout risque d’aller mieux. Attention, ce n’est pas magique. C’est juste qu'on décide de se mettre dans une attitude qui nous décentre de nous-mêmes.  

 

Repost 0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 10:00

Et l'égalité entre droitiers et gauchers, alors ???

 

Mercredi des cendres

 

Joël 2,12-18

 Psaume 50

 2 Corinthiens 5,20 – 6,2

  Matthieu 6,1…18

 

AC0Cendres-Lapinbleu754C-Mt6_3.jpg

 

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-La suite du verset, c’est « Ton Père voit ce que tu fais dans le secret, il te le revaudra »

-Ce lapin cherche des excuses pour ne pas se tourner vers Dieu. Il a ouvert la porte, mais n’est pas entré dans la pièce de tout son corps.

-A son air bête, on sent qu’il n’a pas envie de donner vraiment.

 

Questions

 

-Et moi, quelles sont les excuses que je trouve pour ne pas me tourner vers Dieu vraiment ?

En me trouvant des excuses, est-ce que je ne freine pas la grâce de Dieu, qui elle, me rend capable de me donner ?

-Quand je donne, est-ce que je regarde « ce que » je donne ? Est-ce que je regarde « à qui » je donne ? Est-ce que je regarde « pourquoi » je donne ? « Comment » je donne ?

 

 

 

Pour compléter, voici deux approches du carême.

Laquelle choisis-tu, cette année ?

http://tempsliturgique.over-blog.com/article-careme-2014-122820306.html

 

Repost 0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 06:00

 

Le pompier de carême fait "Pain-pont, pain-pont"

 

Année A - 1er Dimanche de carême

 

Genèse 2,7-9 ; 3,1-7

Psaume 50

Romains 5,12-19

Matthieu 4,1-11

 

AC1Lapinbleu729C-Mt4_3.jpg

Pour aller plus loin

Détails

 

Pour entrer en temps de carême, nous entendons l’Evangile où Jésus est tenté par l’Adversaire.

-Sur ce dessin, L’Adversaire (le diable) se situe « au-dessus ». Son socle est un morceau d’Arche, une construction pas finie, comme son royaume qui est limité, contrairement au Royaume de Dieu qui, lui, est sans fin.

-Il a une langue double, comme le serpent. Le symbole de la langue double, c’est de dire quelque chose et de faire autre chose. C’est l’hypocrisie.

-Ici, il tente le Christ qui a faim (son ventre gargouille).

-Les 5 pierres représentent les 5 pains avec lesquels Jésus est capable de nourrir une foule de 3000 personnes… s’il veut. Aujourd’hui, il cache sa puissance. Il tourne le dos au diable et continue son chemin.

 

 

Questions

 

 

 

 

 

-Le côté comique de ce dessin n’est pas dans la Bible. C’est une interprétation de Coolus qui veut montrer que les embûches que nous tend l’Adversaire peuvent se retourner contre lui. De quelle manière ? Lorsque je résiste à la tentation, ma volonté s’en trouve renforcée. Ma foi en Dieu s’en trouve fortifiée car je Lui prouve que je veux l’aimer par-dessus tout.

-Une autre manière de faire retourner une embûche de l’Adversaire contre lui, lorsqu’on est tombé, cette fois, c’est de reconnaître sa misère et d’aller en demander pardon à Jésus. Ca, l’Adversaire ne supporte pas… Quand on prend les choses ainsi, on le remet à sa place.

-Alors, comment vais-je commencer à mettre ceci en pratique ?

 

N’ayons pas peur de lui, sachons rebondir à partir de ses pièges.

Repost 0
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 06:00

 

1er Dimanche de Carême – Année A

 

1ère Lecture : Genèse 2,7-9 ; 3,1-7

Psaume 50

2ème Lecture : Romains 5,12-19 

Evangile : Matthieu 4,1-11

 

 AC1Lapinbleu460C.jpg

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Le souffle de vie est ce filet léger qui ressemble à un ruban sur l’image.

-Il vient du « D » de Dieu. Toute vie trouve son origine en Dieu.

-Lorsque que le souffle de Dieu (entendons l’Esprit Saint) entre en l’Homme, l’Homme se tient debout. Sa dignité humaine lui vient aussi de Dieu.

-Il est Homme parce qu’il a la capacité de se poser bien des questions. Des questions parfois insignifiantes, parfois profondes, telles les questions existentielles (« qui suis-je ? », « d’où viens-je ? », « où vais-je ? »)

-Le lapin est vu de face, un peu d'en-haut, comme si c'était Dieu qui le regardait. Par contre, le lapin ne voit pas Dieu, son regard est dans le vide. Bien souvent, on se pose ce genre de questions face à lui, mais sans le voir... 

 

 

Questions

 

-Eh bien voilà, on parle justement de questions, et chaque semaine le lapin bleu nous renvoie au sens de notre existence.

-Ai-je conscience d’être traversé(e) par le souffle de vie qui vient de Dieu ? A quelles occasions, plus particulièrement ?

-Est-ce que ces questions existentielles, je les fuis ?

-Ai-je une réponse à certaines d’entre elles ?

-Vers qui, vers quoi est-ce que je me tourne plus spontanément pour trouver une réponse ?

 

Repost 0
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 06:00

Vendredi saint – Année A

Office de la passion 

1ère Lecture : Isaïe 52,13 - 53,12

Psaume 30

2ème Lecture : Hébreux 4,14-16 ; 5,7-9

Evangile : Jean 18,1 – 19,42

 

 

 

 

  Et moi, comment réussir ma vie ?
En en profitant ? ou en la donnant ?

Repost 0
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 06:00

 Jeudi saint – Année A

Messe de la cène 


1ère Lecture : Exode 12,1…14
 

Psaume 115 

2ème Lecture : 1 Corinthiens 11,23-26 

Evangile : Jean 13,1-15 

 

Repost 0