Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 06:00

Tu as Thor

 

2ème Dimanche de Pâques – Année A

 

1ère Lecture : Actes des apôtres 2,42-47

Psaume 117

2ème Lecture : 2 Pierre 1,3-9 

Evangile : Jean 20,19-31

 

AP2Lapinbleu443C-Jn20_28.jpg 

 

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-A première vue, ce dessin pourrait paraître irrespectueux. Ce serait mal connaître l’auteur.

-Ce lapin représente l’apôtre Thomas qui demande de mettre ses mains dans les plaies de Jésus ressuscité pour croire que c’est bien le même qui était mort et qui est maintenant vivant.

-Sur ce dessin, il a sa main gauche posée sur la croix  à l’emplacement d’un des clous. Il ne croit pas pour autant, parce que son doute ne se joue pas dans sa main mais dans sa tête.

-Le « comme tu voudras » dit par celui qui tient le marteau traduit une attitude spirituelle que je décris dans la rubrique « questions » écrite juste en-dessous.

-Il va taper sur la main… mais sans y mettre de clou, comme pour donner une leçon.

 

Questions

 

-La leçon en question, c’est qu’il arrive qu’on DEMANDE au Seigneur de souffrir. Vous allez me dire « c’est absurde ». N'avez-vous jamais eu ce genre de penée ; « Seigneur, je te demande de prendre sur moi la souffrance d’une personne. Enlève-la lui et donne–la moi. » ?

prenons garde avec ce genre de prière. Il pourrait nous répondre « comme tu voudras » (parce que c’est NOUS qui le voulons, alors que dans l’attitude du lapin montre qu’on n’est pas prêt à supporter ce genre d’épreuve…)

Le Seigneur ne veut pas que nous souffrions. Ne demandons pas des souffrances en plus alors que nous avons déjà du mal à accepter celles qui constituent notre vie.

Repost 0
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 19:00

 

Attention, il y a plein de lectures, ce soir...

 

 

Pâques (vigile) – Année A

 

1ère Lecture : Genèse 1,1 – 2,2

Psaume103 ou 32

2ème Lecture : Genèse 22, 1-18

Psaume 15

3ème Lecture : Exode 14,15 – 15,1

Cantique Exode 15, 1-8 ou Psaume 135

4ème Lecture : Isaïe 54, 5-14

Psaume 29

5ème Lecture : Isaïe 55, 1-11

Cantique Isaïe 12,2…6

­6ème Lecture : Baruch 3,9-15.32

Psaume 18

7ème Lecture : Ezéchiel 36,16…28

Psaume 41 ou 50

Lecture : Romains 6,-11

Psaume 117

Evangile : Matthieu 28,1-10

 

 Lapinbleu434C-Mt28_1.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Il y a des couleurs de printemps. Seul le tombeau est gris.

-L’ange est ce bonhomme de neige. Farfelu ? Peut-être pas tant que ça… Sa couleur est le blanc le plus pur de tout ce qu’on connaît autour de nous (la neige). Il a le visage fait avec huit cailloux (2 pour les yeux, 6 pour la bouche). Le 8ème jour étant celui de la résurrection.

-Il tient dans ses « mains » de neige des éclairs. Logiquement, c’est impossible. S’il y arrive, c’est donc que tout est possible pour Dieu, y compris de ressusciter son Fils.

-Si on regarde ses mains, ce sont deux blocs de neige qui s’ouvrent en trois doigts. Certaines représentation ont aussi les extrémités qui s’évasent ou s’ouvrent comme sur ce dessin. Le symbole est aussi celui de la vie, de la résurrection, un peu comme si la croix bourgeonnait.

-Il y a deux bulles venant du ciel. Celle de gauche pouvant être celle de n’importe quel saint. Celle de droite est celle de Dieu qui répond. On a compris que si c’est ange a un aspect farfelu, c’est pour attirer l’attention.

-Du lapin qui regarde cet « ange » jaillissent trois points d’interrogation des trois couleurs fondamentales (jaune, bleu et rouge) ; il se pose les questions fondamentales.

 

 

Questions

 

-Si j’étais témoin d’un truc pareil ? Qu’est-ce que je ferais ? A qui irais-le raconter ? Pourquoi ?

Repost 0
Published by Coolus - dans Triduum Pascal
commenter cet article
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 06:00

Vendredi saint – Année A Office de la passion

 

1ère Lecture : Isaïe 52,13 - 53,12

Psaume 30

2ème Lecture : Hébreux 4,14-16 ; 5,7-9

Evangile : Jean 18,1 – 19,42

 

    ATriduumVendrediSaintLapinbleu435C-Is52 13

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le lapin bleu (représentant le Christ) marche d’un pas résolu vers sa Passion. La montagne est grise, le ciel est sombre.

-De l’autre côté, richesse (argent sur les buildings), luxe (voiture de sport), gloire (caméra devant le château, couleur orangée), facilité (vie de château), immédiateté (avion rapide), plaisir (ciel bleu…)

-En plein milieu, un panneau tout simple « donner sa vie » avec une flèche indiquant le côté difficile.

-La croix est plus élevée que tout les reste (l’argent, l’avion…). C'est le chemin le plus sûr.

 

Questions

 

-Dans le verset de la Bible, il est question de « réussite ». Mon serviteur réussira. Effectivement, il a réussi à donner sa vie pour toi. Nous mettrions plutôt la réussite du côté gauche du dessin. Ce n’est pas ça, la réussite.

Le lapin gris qui descend vers la ville voit passer l’autre lapin résolu.

On le sent interpellé. Va-t-il être poussé à donner sa vie lui aussi ?

 

...Et moi ?

 

 

Suite demain 19h

Repost 0
Published by Coolus - dans Triduum Pascal
commenter cet article
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 00:01

Aujourd'hui, je publie le dessin du jeudi saint

-le vendredi saint, il y aura un dessin aussi,

-pour la vigile de Pâques aussi,

-et pour le jour de Pâques, encore un autre. Quelle opulence !

Si avec ça, on n'a pas compris que ce sont les jours les plus importants de l'année pour un chrétien...

 

Année A  - Jeudi Saint Messe de la cène


1ère lecture : Exode 12,1…14   
Psaume 115  
2ème lecture : 1 Corinthiens 11,23-26  
Evangile : Jean 13,1-15

 

 

ATriduumJeudiSaintLapinbleu655C-Jn13_8.jpg 

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Le lavement des pieds était un travail pour esclave, pour serviteur. Jésus veut monter à ses disciples qu’il faut se mettre au service des autres, qu’il faut les considérer supérieurs à soi. Du coup, il est à genoux, « en-dessous », contrairement à Saint Pierre qui, est « au-dessus ».

-Le seul moment où Jésus sera « au-dessus », c’est quand on l’y mettra, quand il sera « élevé de terre », sur la croix, dans le dépouillement total.

-Saint Pierre est complètement coincé dans sa manière de voir le Christ. Sur le dessin, il est dans un coin et ne peut pas bouger.

-Ce qui le fera descendre, c’est quand il reniera Jésus par trois fois. Quelques fois, pour retrouver terre, on ne descend pas mais on se casse la figure.

   

Questions

 

-Il y a un avantage de tomber ; c’est de voir sa misère.

-Quand on est tombé, on expérimente la Miséricorde de Dieu qui relève.

-Quand on est tombé, on devient plus miséricordieux et plus humain envers ceux qui tombent. En quoi cela rejoint-il mon expérience ? Sur quels points est-ce que je ne pardonne jamais ? Pourquoi ?

Repost 0
Published by Coolus - dans Triduum Pascal
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 06:00

Je t'aime bien, mais...

 

6ème Dimanche de Carême – Année A

(Rameaux)

 

Au début : Matthieu 21,1-11

1ère Lecture : Isaïe 50,4-7

Psaume 21

2ème Lecture : Philippiens 2,6-11

Evangile : Matthieu 26,14 - 27,66

 

AC6Lapinbleu419CMt26_72.jpg 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le lapin gris, bien habillé (classiquement, couleurs neutres) veut se fondre dans la masse.

-Le lapin bleu, lui, a tout pour qu’on le remarque ; des lunettes roses, une casquette rouge, il crie en couleurs vives, histoire qu’on le voie bien. Il n’a pas l’air d’avoir une vie modèle, puisqu’il vient de vider une bouteille, que ses dents montrent que sa nourriture n’est pas équilibrée, et le voici qui compromet l’autre par des paroles pas très flatteuses.

 

Questions

 

-Le lapin gris l’ignore par le geste (il tourne le dos et fait un serment de sa main droite) ainsi que par sa parole (je ne connais pas cet homme)

-Combien de fois est-ce que je ressemble au lapin gris lorsque la discussion s’engage sur le Christ, l’Eglise, le pape… dans un terrain hostile ? Je n’aime pas qu’on m’ignore. Me suis-je déjà posé la question des sentiments du Christ quand j’agis comme ça envers lui, alors qu’il est parfait et personne ne peut avoir quelque chose à lui reprocher ?

Repost 0
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 06:00

Flagrant délie

 

5ème Dimanche de Carême – Année A

 

1ère Lecture : Ezéchiel 37,12-14

Psaume 129

2ème Lecture : Romains 8,8-11 

Evangile : Jean 11,1-45

 

  AC5Lapinbleu322C-Jn11_44.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Ce lapin emberlificoté est Lazare dans son tombeau que Jésus vient de ressusciter. Il est embaumé et se prend les bandelettes dans une branche qui pousse dans le tombeau.

-Ce dessin pourrait être une représentation du purgatoire. Le purgatoire est un état (pas un lieu) où on a fait le choix de Dieu à la mort… seulement, on n’est pas assez prêt pour le voir tout de suite, lui, la Sainteté absolue (sur le dessin, c’est la lueur à droite)

-Le lapin est tendu vers l’avant, oreilles comprises (la lueur, c’est la Résurrection), son désir de voir Dieu est là, et il sera exaucé après ce temps de purification. Il a l’air bien impatient.

-Il y a encore des choses qui le retiennent (les bandelettes) qui sont surtout des non-pardons ou la prise de conscience de tout ce qu’il aura fait de mal durant son existence terrestre. Ici, c’est un petit rien qui empêche le lapin d’aller plus loin, toujours est-il que ce petit rien est bien là…

 

Questions

 

-Jésus demande qu’on le délie, mais ne le fait pas lui-même. Je suis capable de lier ou délier une personne. Sans doute aurai-je à demander pardon à ceux que j'ai blessés, réparant ainsi un affront, et je serai alors l’instrument qui déliera  et libèrera l’autre.

-Pourquoi ne pas commencer aujourd'hui ? Ca sera ça de moins à faire plus tard, et je pourrai alors foncer vers la Lumière sans être retenu par quoi que ce soit. 

 

Repost 0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 06:00

La commission de sécurité aura un problème pour marquer la première et la dernière marche...

 

Annonciation (25 mars)

 

Première lecture : Isaïe 7,10-14 ; 8-10     

 Psaume 39     

 Deuxième lecture : Hébreux 10,4-10     

 Evangile : Luc 1,26-38

 

ASolennite-AnnonciationLapinbleu606C-Lc1_37.jpg

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Ce dessin est repris de l’escalier impossible créé par Lionel Penrose en 1958.

-Quatre lapins ne font que monter.

-Le lapin bleu, enthousiaste, compte les marches, Le lapin orange avance sereinement mais  regarde en arrière, le rose commence à fatiguer et s’aide des mains. Le violet soupire. Ca commence à être long…

-Cet escalier pourrait représenter la vie spirituelle qui ne doit jamais s’arrêter.  Au début, on est tout feu tout flamme, on essaye d’évaluer nos progrès, on compte. Ensuite, on se rend compte des choses qu’on a perdues en suivant Jésus. Quelques fois avec regret ou amertume si on oublie de regarder devant. Puis, on commence à ramer. On colle à notre humanité, on fait l’expérience de notre misère bien terre à terre. On a le choix de s’arrêter ou de continuer en tirant la langue.

 

Questions

 

-Ce dessin pourrait aussi ressembler à l’image que je me fais du carême. Ne jamais oublier que là, sur ce dessin, tout est misé sur l’effort de l’homme sans compter sur la grâce de Dieu.

-Quelle est la proportion entre les efforts que je fais et la grâce que j’accueille (par la prière, la supplication, l’écoute) ? 50%-50% ? 20%-80% ? 90%-10% ?

-Je vous aide, la meilleure solution est 100%-100%. C’est la Vierge Marie qui l’a testé la première. A moi de suivre… Rien n’est impossible à Dieu, non ?

 

Repost 0
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 06:00

  Vie d'ange complète ! Ca baigne...

 

4ème Dimanche de Carême – Année A

 

1ère Lecture : 1 Samuel 16,1…13

Psaume 22

2ème Lecture : Ephésiens 5,8-14 

Evangile : Jean 9,1-41

   

  AC4Lapinbleu582C2-1S16_13.jpg

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le lapin qui donne l’onction est le prophète. Celui qui la reçoit va devenir le roi.

-La corne a la couleur d’une flamme. Feu et huile sont des symboles de l’Esprit-Saint qui repose sur le roi. Le roi est en train de prier.

-L’huile est versée en abondance, comme la grâce de Dieu qui coule à flots.

-Les autres lapins sont instables sur leurs pattes, ils glissent. L’huile est aussi ce que les lutteurs se mettent sur leur corps pour échapper à leur adversaire. Dans le domaine spirituel, c’est l’onction d’huile (le baptême, puisqu’il y a les symboles de l’eau et de l’huile) qui nous permet de lutter contre les forces du mal.

-L’huile, c’est aussi le combustible des lampes (à huile… bien sûr), symbole de prévoyance, et de fidélité (« gardez vos lampes allumées » nous dit Jésus)

-et enfin, il y a un aspect de « permanence ». L’huile pénètre (essayez d’enlever une tache d’huile…). L’onction est "indélébile", permanente.

-La corne, dans la Bible est symbole de puissance.

 

Questions

 

-De toutes les significations, laquelle me parle le plus, quand je pense à l’action de l’Esprit-Saint dans ma vie ? Pourquoi ?

 

 

 

Repost 0
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 08:00

Saint Joseph (19 mars)

 

2 Samuel 7,4…16   

 Psaume 88   

 Romains 4,16…22     

 Matthieu 1,16-24

 

Sol-0319-StJoseph-Vierge533C.jpg

Pour aller plus loin

Détails :

 

-Sur ce dessin, il y a un contraste entre le Temple qui est imposant, et la maison de Joseph qui est toute petite. Pourtant, Dieu a besoin de Joseph pour qu’il soit le père adoptif de Jésus, qu’il lui apprenne à grandir, à lire, à prier.

-Si on regarde bien, la maison, l’arbre et le rocher nous font penser à l’icône de la Trinité où au-dessus du Père, il y a la maison (le paradis), au-dessus du Fils, il y a un arbre (l’Arbre de vie, l’arbre de la Croix) et au-dessus de l’Esprit, il y a le rocher (ou la vague qui entraîne). Ceci étant l’une des interprétations, et non pas « L » ‘interprétation.

-Toujours sur le dessin, on voit que le Temple n’a qu’une porte tandis que la maison de Joseph en a plein ; là où est Jésus, le salut est proposé aux quatre coins du monde..

- Il n’y a qu’un chemin qui mène à la maison de Joseph. Jésus est le chemin qui mène à la maison du Père.

-Le rocher, à droite de l’arbre, a une forme d’oreille. C’est l’écoute de l’Esprit Saint.

 

-Questions

 

- Joseph, dans sa vie, a sans cesse été bousculé par l’Esprit-Saint. Peut-être avait-il prévu une vie bien droite, bien cadrée. Le voilà qui apprend que sa fiancée est enceinte, que l’enfant vient de l’Esprit-Saint et que Dieu le choisit, lui, pour en être le père adoptif. Il doit fuir Hérode, le roi, qui veut supprimer l’enfant… Toute sa vie prend une autre tournure qu’il n’avait sans doute pas prévue. Et pourtant, il garde confiance et reste fidèle.

-Et moi, en quoi l'attitude de Joseph me parle t-elle pour ma vie d’aujourd’hui ? 

trinite.jpg

Repost 0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 06:00

Avoir une eau tarie, c'est plutôt loufoque, non ?...

 

3ème Dimanche de Carême – Année A

 

1ère Lecture : Exode 17,3-7

Psaume 94

 2ème Lecture : Romains 5,1…8

Evangile : Jean 4,5-42

 

AC3Lapinbleu248C-Jn4_7.jpg

   

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le lapin fait une multitude d’efforts :

            -il grimpe (les montagnes en arrière-fond accentuent la montée)

            -il porte quelque chose de lourd (et d’assez inutile parce que sa cruche a l’air vide à 99%)

            -Là où est le Seigneur (on voit sa main), il n’y a pas besoin d’eau parce que tout est vert,

la nature est luxuriante.

-mais entre ce que Jésus dit, et ce qu’on comprend, il y a quelques fois un monde, comme par exemple lorsqu’il s’adresse à François d’Assise en lui demandant de reconstruire son Eglise. François va chercher ses outils et travailler de ses mains à reconstruire la chapelle, alors que le Seigneur lui parle de son Eglise (les personnes qui la constituent). C’est évident que s’il avait eu un fax, il ne se serait pas trompé sur le sens grâce à l’orthographe…

 

Questions

 

-Ici, Jésus demande à boire, il a soif être aimé, et d’être aimé pour ce qu’il est, lui le créateur de l’amour.

-Il a soif de ma présence, pas de ma cruche. Quand je suis invité(e), ce ne sont pas les fleurs, la bouteille ou les chocolats que j’offre qui vont faire le centre de la soirée, c’est ma présence face à la présence de l’autre.

Je peux faire des efforts considérables et me rendre compte qu’ils ont été à côté de la plaque. Ce que je crois entendre de Dieu « reconstruis mon Eglise » peut occuper toute mon énergie et me boucher les oreilles. C’est seulement quand j’aurai accompli ce que je croyais être l’œuvre de Dieu (mais en fait, c’était plutôt mon idée) que je vais enfin à nouveau être disponible pour ouvrir les oreilles.

Mais que c’est difficile de lâcher son idée…

 

Et moi, quelle est l'idée (ou le projet) que je n'aimerais pas lâcher ?

Quelque chose ou quelqu'un auquel je tiens, où je n'aimerais pas que le Seigneur y mette son nez ? (quelle image ai-je de lui, si je pense ainsi ?)

 

Chaud devant, ça, c'est de la question de carême !!!

Repost 0