Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 06:00

Le pain du Ciel est-ce un pain para-sol ?

 

Le Saint Sacrement – Année A

(Ou « Fête-Dieu » Dimanche après la Trinité)

 

1ère Lecture : Deutéronome 8,2…16

Psaume 147

2ème Lecture : 1 Corinthiens 10, 16-17

Evangile : Jean 6,51-58

 

ASolennite-SaintSacrementLapinbleu437C-Jn6_51.jpg 

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le lapin de gauche se pose des questions sur ce « pain descendu du Ciel ». Qui ne s’est jamais posé de question sur ce pain que nous recevons chaque dimanche, ce pain qui est réellement le corps du Christ, Dieu dans nos mains, Dieu sur nos langues. Il réfléchit humainement ; un pain, le ciel, un toboggan…

-Un ange lui dit qu’il fait fausse route et lui montre la crèche. Voilà où il faut chercher : Jésus est né à Bethléem (qui se traduit par « Maison du pain »).

-Jésus naît de Dieu et de la Vierge Marie. Il descend donc du Ciel.

-A sa naissance, on le met dans une mangeoire, ce qui veut dire qu’il se donne en nourriture.

Aujourd’hui, cette Parole s’accomplit : « il est le pain vivant qui descend du ciel ».

 

Questions

 

-Pour comprendre ce que dit Jésus, il faut souvent lire et écouter les Ecritures. La réponse y est. Pourquoi aller chercher ailleurs dans telle révélation privée, inédite ?

-Dieu n’aime pas les scoop. Il agit comme le flot continuel de l’eau qui polit une roche.

-Où vais-je chercher la réponse à mes questions ? Est-ce que je me les fabrique comme ce lapin ?  

 

Repost 0
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 06:00

  Il pleut des versets !

 

La Sainte Trinité – Année A

 

1ère Lecture : Exode 34,4…9

Cantique : Daniel 3

2ème Lecture : Corinthiens 13,11-13

Evangile : Jean 3,16-18

 

A-Trinite-Lapinbleu421C-Jn3_16.jpg

 

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le lapin gris subit la pluie (son parapluie est violet, couleur de carême), il râle, il se protège.

-Le lapin bleu remercie Dieu pour la pluie. Il la recueille de ses mains, il la boit.

-Pour le lapin gris, tout est gris, le ciel, la terre… pour le lapin bleu le ciel est bleu et la terre verte, alors qu’ils sont sous la même pluie.

-Les gouttes de pluie sont faites par les lettres de la référence biblique ; « Jean 3,16 ». Ce verset est une des clés de lecture pour comprendre toute la Bible. Le lapin bleu s’en imprègne, alors que le gris n’en voit pas la richesse, ni la portée.

 

Questions

 

-En entendant ce verset, je peux le prendre comme une merveilleuse nouvelle : Dieu a tant aimé le monde. Et la conséquence, c’est qu’il donne son Fils unique.

-On peut aussi entendre ce verset en y étant hermétique, comme s’il nous coulait par dessus. Entendre ce verset et douter de l’Amour du Père. Je suis frappé par la parole d’une grand-mère, qui répétait sans cesse « mais comment a t-il pu faire, le Père, pour livrer son fils à la souffrance et à la mort, c’est affreux ! ». La première partie du verset ne l’a visiblement pas marquée. Elle restait sur la seconde. On ne peut pas les dissocier.

-Et moi, comment est-ce que je reçois ce verset de « Jean 3,16 » ?

Repost 0
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 06:00

Pentecôte – Année A

 

1ère Lecture : Acte des apôtres 2,1-11

Psaume 103

2ème Lecture : 1 Corinthiens 12,3-13

Séquence

Evangile : Jean 20,19-23

 

ASolennite-PentecoteLapinbleu423C-Jn20_22.jpg

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Le lapin de gauche, c’est le Christ (rappel : on le reconnaît grâce à la croix dans son auréole). Il souffle sur ses disciples : il leur donne son Esprit. Seul Jésus peut donner un esprit qui sanctifie, et c’est le sien.

-Tout est orienté vers l’avant (mains, corps, oreilles…). Le christianisme, est orienté vers l’avant.

-Les trois lapins pris dans le souffle représentent le cheminement de celui qui vit sous l’action de l’Esprit Saint. Du gris, le lapin passe au bleu, ce qui veut dire qu’il devient de plus en plus à l’image de Dieu, donc de plus en plus lui-même (ce qui paraît contradictoire mais ne l’est pas du tout).

-Au début, le lapin entraîné par le souffle du Christ est surpris. Il semble même craintif parce qu’une force l’entraîne là où il n’a pas prévu d’aller.

-Ensuite il se met dans le sens du souffle, couché sur un coussin d’air. Il atteint la vitesse de croisière, tendu vers l’avant, il fixe la Bible comme étant sa référence, souriant et apaisé.

-A la fin, il est comme sur un toboggan, dans la joie.

 

Questions

 

-Si on regarde bien le mouvement des trois lapins, on constate que l’Esprit-Saint attire d’abord au Christ, et qu’ensuite il envoie en mission.

-Vivre de l’Esprit, c’est avoir ce mouvement continuel ; revenir à la source pour pouvoir propager la Bonne Nouvelle en connaissance de cause. Comment est-ce que je le vis ?

Repost 0
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 06:00

 C'est ça, une avalanche de grâces ?

 

Ascension – Année A

 

1ère Lecture : Actes des apôtres 1,1-11

Psaume 46

2ème Lecture : Ephésiens 1,17-23

Evangile : Matthieu 28,16-20

 

A-Ascension-Lapinbleu324-Ac1_8.jpg

Pour aller plus loin

Détails

 

-Pour la fête de l’Ascension, ici, c’est une descente… curieux !

-L’Esprit-Saint est ici représenté sous forme d’avalanche (pour montrer la puissance que rien n’arrête) et par la couleur du feu dans le « BROM BROLO »

-La Parole de la Bible sort du cadre. Le lapin aussi. Quand on vit dans l’Esprit-Saint, on est quelques fois hors des cases, atypique (ce qui ne veut pas dire non plus qu’on fait n’importe quoi ni que les lois de l’Eglise n’existent plus…).

-Le lapin a peur devant cette force. Plutôt que de l’accepter, il fuit devant, comme on se cache devant la grandeur de Dieu.

-A travers sa Parole, il est tout de même décidé à recevoir l’Esprit Saint, puisqu’il « n’a pas ENCORE dit oui » ce qui sous-entend que ça va venir, mais qu’il n’est encore pas tout à fait prêt.

 

Questions

 

-Recevoir Dieu dans sa vie… on s’y prépare. On en a le souhait. Par contre, on ne souhaite pas qu’il vienne tout chambouler. On voudrait garder ses repères, ses certitudes, sa petite vie tranquille.

-Suis-je prêt(e) à dire « Esprit-Saint, viens en moi. Prends tout mon être. Je t’appartiens. Fais de moi un témoin comme Toi, tu voudras. »

 

Repost 0
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 06:00

La crise du logement au paradis

 

7ème Dimanche de Pâques – Année A

 

1ère Lecture : Actes des apôtres 1,12-14

Psaume 26

2ème Lecture : 1 Pierre 4,13-16 

Evangile : Jean 17,1-11

 

 

 AP7Lapinbleu243C-Ps26_4.jpg

Pour aller plus loin

Détails

 

« J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche ; habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie. »

-La maison du Seigneur, c’est cette petite habitation, avec une grande porte et une fenêtre. Elle a une surface de plafond plus grande que la surface du sol. Au Ciel, il y a de l’espace.

-Pour entrer dans cette maison, il y a un paillasson. On ne peut pas franchir l’entrée sans être pur. C’est Jésus lui-même qui viendra nous purifier. Il commence déjà ici-bas, par l’action de l’Esprit-Saint, avec qui il nous faut collaborer de notre pleine volonté.

-Dans la maison, on voit une lueur. C’est celle de Dieu ; Lumière dans les ténèbres.

-La maison est en plein désert. Il n’y a rien d’autre autour à part deux plantes qui touchent le mur de la maison, signe de la Création qui amène à Dieu (et qui vient de Lui).

-Le lapin a l’air gêné de demander une telle chose, comme s’il ne s’en sentait pas digne. D’après la réponse qui vient de l’intérieur de la maison, il n’est pas le premier à demander.

 

Questions

 

-Est-ce qu’habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie fait partie d’un désir que j’ai ?

-Est-ce la seule chose que je cherche ? Oui ? Non ? Pourquoi ?

Repost 0
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 16:20

Voilà deux mois que je n'ai plus écrit de newsletter. Normal, je n'avais plus d'encre dans mon sylo (pour l'excuse, je trouverai plus crédible la prochaine fois...)

 

Les nouvelles en vrac ;

-En relookant des des vieux dessins, je me rends compte que le lapin bleu a bien mûri. Voici l'exemple d'un lapin de 1998 (année de l'Esprit-Saint) illsutrant Ephésiens 6,17 (à gauche) et le même dessin réactualisé en 2014 (à droite. La droite, c'est l' "autre gauche"...).

Alors, des différences ?

Lapinbleu097NB-Ep6_17.jpg Lapinbleu097Cb-Eph6_17.jpg

Si un petit rigolo veut faire une thèse sur l'évolution du Coolus entre 1998 et 2014, que pourra t-il bien dire sur la manière dont j'interpète ce verset aujourd'hui par rapport à 1998 ? Les paris sont ouverts. Lâchez les comm !

 

Côté blog, je n'ai rien innové. Mais c'est Stéphanie qui le fait tellement bien en ayant ouvert le blog du cousin anglophone "the blue rabbit", que je vous encourage à aller voir ce qu'elle fait pour moi et lui laisser un mot aussi ! C'est ici http://the-blue-rabbit.blogspot.fr/ Moi, je suis plein plein de gratitude.

 

Autre chose. Quelqu'un des abonnés connaît-il un certain Carlos Quito Delgado ? Si oui, dites-lui de m'écrire car il a perdu quelque chose qui a été retrouvé par une personne qui m'a écrit. Je ferai le lien. Oui, dans ce "quelque chose", il y avait une carte du blog du lapin bleu... N'importe quoi.

 

Et pour finir, une nouvelle qui ne change pas grand chose aux internautes qui ne sont pas Toulousains ou Perpignanais, c'est que Coolus va partir de Toulouse pour déménager à Perpignan avant septembre 2013. Là-bas, à Perpignan, j'espère que je trouverai des timbres pour poster plus souvent la  newsletter.

Que le Seigneur bénisse chacun, en attendant l'Epsrit Saint de la Pentecôte... 

Repost 0
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 06:00

Tu vas parler, oui ?!!

 

6ème Dimanche de Pâques – Année A

 

1ère Lecture : Actes des apôtres 8,5-17

Psaume 65

2ème Lecture : 1 Pierre 3,15-18 

Evangile : Jean 14,15-21 AP6Lapinbleu586C-1P3_15.jpgPour aller plus loin

Détails

 

-Les lapins gris (au fond) attendent que le lapin bleu témoigne de sa foi.

-Le lapin bleu cherche son témoignage écrit, qu’il a bien préparé… mais ne le trouve pas.

-Il leur tourne le dos ; il n’est pas disposé à parler à des personnes. Il cherche ses moyens.

-Il cherche sur son bureau, dans son bureau, sur son ordinateur, dans sa poubelle et sur lui-même.

-Il oublie de chercher EN lui-même.

-Dans son veston, il y a un as de cœur qui tombe de sa manche, ça veut dire qu’il perd ses atouts, ses moyens. Il se retrouve face à sa pauvreté.

-Les lapins gris attendent ; l’un des deux mange une glace qui fond. Ca veut dire que bientôt, il sera trop tard. Ce moment de grâce va passer.

 

Questions

 

-Rendre compte de l’Espérance qui est en soi, ca devrait être simple. C’est répondre à la question « Pourquoi suis-JE croyant ? » qu’est-ce qui a changé dans MA vie depuis que je connais le Christ Jésus ? ». Ce n’est pas un exposé de théologie qu’on me demande, mais un témoignage de vie. Ca devrait jaillir du cœur, simplement. Si on demandait à quelqu’un pourquoi il aime tel dessert, et s’il sortait un papier pour répondre à la question, ce serait bizarre, non ? Ainsi en est-il de la foi.

-Quand on a livré son témoignage, il se peut que l’autre y soit indifférent. Peu importe. Dans la foi, je crois que Dieu a mis cette personne sur ma route. Peut-être a-t-elle retenu une seule phrase ?

-Et moi, quand ai-je rendu compte de mon Espérance la dernière fois ? A qui ? Comment est-ce que ça a été reçu ? Ai-je plus parlé de Dieu ou de moi ?

 

 

 

Repost 0
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 06:00

Heureusement qu'il y a du neuf depuis l'invention des échelles...

 

5ème Dimanche de Pâques – Année A

 

1ère Lecture : Actes des apôtres 6,1-7

Psaume 32

2ème Lecture : 1 Pierre 2,4-7 

Evangile : Jean 14,1-12

 

   AP5Lapinbleu318C-Jn14 2

 

Pour aller plus loin

 

-Le lapin bleu, c’est Jésus qui passe de la terre (marron au sol et vert sur les murs) au Ciel (bleu dans l’ascenseur). La porte de l’ascenseur est rouge (comme la semaine dernière pour la poignée de la porte. C’est le même sens.

-Il pousse un chariot avec des réservations. Les réservations ne veulent pas dire que tout est joué, que c’est fatal (j’y suis ou j’y suis pas parce qu’il l’a décidé et c’est tout). Au contraire, la réservation dépend de moi, de ma vie. La couleur des réservations est jaune vif, comme la sainteté.

-Si on regarde les boutons de l’ascenseur, celui qui mène en-haut n’a pas un numéro d’étage, mais le signe mathématique de l’infini (un 8 renversé)

-Il y a un lapin gris qui va dans la direction opposée. Il ne sort pas de l’ascenseur (impossible, c’est un aller-simple (heureusement !). Il croise le regard de Jésus. Que se passe t-il dans son intérieur ? A toi de le deviner.

 

Questions

 

-Et toi, comment entends-tu la Porole de Jésus : « Je pars vous préparer une place « ?

 

Repost 0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 06:00

étude de cadre.

 

4ème Dimanche de Pâques – Année A

 

1ère Lecture : Actes des apôtres 2,14…41

Psaume 22

2ème Lecture : 1 Pierre 2,20-25 

Evangile : Jean 10,1-10

 

AP4Lapinbleu304C-Jn10_9.jpg 

 

 

Pour aller plus loin

Détails

                                                                                                                                

-Le symbolisme est surtout dans les couleurs. La pièce dans laquelle se trouve le lapin est la vie terrestre (sol vert comme l’herbe, mur bleu nuit comme le ciel)

-Le mur vers lequel est tourné le lapin est bleu Ciel, c’est la vie Eternelle.

-La Porte, c’est le Christ. Il a la même couleur que le mur, puisque la vie Eternelle, avant tout, c’est LUI.

-La poignée est rouge (c’est l’humanité de Jésus. L’accès au ciel nous est possible que par son sacrifice. Le rouge, c’est son sang versé sur la croix)

-La Porte est ouverte, Jésus accueille toujours. Elle n’a pas de serrure ; il est accessible à tous sans avoir besoin de pousser des études. -Le cadre est blanc, comme la sainteté qui nous revêt, sans laquelle on ne peut voir Dieu.

-Sur cette image, le lapin n’ose pas pousser la porte, il s’arrête au cadre. Il y a une déviance dans la religion qui s’appelle la « gnose ». Le salut est dans la connaissance (Tu « sais », alors tu peux être sauvé, sinon, tu n’as aucune chance). Ce lapin s’arrête à la connaissance, et il ne peut franchir la porte parce qu’il lui manque la foi et la connaissance du coeur.

 

Questions

 

-Si Jésus m’ouvre sa porte, est-ce que je me fais prier pour entrer ?

-Si Jésus frappe à ma porte, est-ce que je le laisserai entrer ?

Repost 0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 06:00

J'ai la solution clé en mains.

 

3ème Dimanche de Pâques – Année A

 

1ère Lecture : Actes des apôtres 2,14…28

Psaume 15

2ème Lecture : 1 Pierre 1,17-21 

Evangile : Luc 24,13-35

 

  AP3Lapinbleu319C-Lc24_25.jpg 

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Les lapins gris sont les disciples d’Emmaüs. Le bleu, c’est le Christ.

-Jésus est en train d’ouvrir l’esprit des disciples à l’intelligence des Ecritures. Le gris foncé, c’est celui qui n’a pas compris, le gris clair, c’est celui qui a compris. A l’origine, il était foncé comme l’autre mais il a été éclairé (ou éclairci) parce que son esprit a été ouvert par Jésus.

On constate que l’ouverture pour mettre la clé a une forme de cœur.

-On constate aussi que l’intérieur du lapin gris-foncé est clair (regarde les contours de son cœur), ce qui veut dire que la clé est en lui.

 

Questions

 

-Pourquoi dessiner une telle clé ? Les plus jeunes n’en ont jamais vue. Cette clé servait à remonter les horloges, par exemple, où tout moteur mécanique qui fonctionnait avec un ressort en forme de spirale. Ca veut dire qu’on resserrait le ressort, et en se détendant lentement, il faisait tourner le moteur. Quand le ressort était détendu, le moteur s’arrêtait, et il fallait de nouveau utiliser la clé pour le tendre. Ainsi en est-il un peu de notre foi. Elle sommeille en nous, mais il faut la réveiller. La réveiller par des actes de foi réguliers. Faire des actes de foi, c’est croire que Dieu est là, même si je ne sens rien. C’est croire qu’il agit, même si je ne le vois pas. Faire un acte de foi, c’est gratuit. Je n’attends rien de Dieu, mais je lui dis que je crois en lui.

Il y a même une prière appelée « acte de foi » que l’on peut redire : « Mon Dieu, je crois fermement en toutes les vérités que tu nous as révélées et que tu nous enseignes par ton Église, parce que tu ne peux ni te tromper ni nous tromper. ». Ca ne veut pas dire qu'il faut croire bêtement, parce que c'est un mystère, mais qu'il faut partir de ce qui nous est révélé le creuser et le comprendre toujours un peu plus.pour comprendre.

Dans ma journée, est-ce que je fais des actes de foi régulièrement ?  

Repost 0