Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 06:00
Année B - 15ème Dimanche du temps ordinaire

et mercredi 25 mai 2059, à 10 h, j'ai le plombier ?

15ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année B

Amos 7,12.15 Psaume 84 Ephésiens 1,3-14 Marc 6,7-13

Pour aller plus loin

Détails :

-Nous assistons ici à la Création du monde. Dieu a le globe dans sa main et dit « c’est prêt ». Ca veut dire qu’avant de mettre les personnes sur terre, il a fallu des millions d’années pour que la terre soit prête à accueillir la vie humaine.

-Ensuite, Dieu sait déjà qui il va choisir dans quel lieu et dans quelle époque.

Avant que le monde soit créé, j’existais déjà dans la pensée de Dieu. J’existais déjà dans son cœur.

-Rien que cette phrase pourrait nourrir ma semaine ; « j’existais déjà dans le cœur de Dieu ».

-Si Dieu avait déjà prévu mon existence, ça ne veut pas dire qu’il avait programmé le contenu de chaque heure de ma vie. Non, ça c’est à moi de remplir cette vie. Elle cette vie se remplit par mes choix.

-Questions

-Dans ce monde, rien n’est mauvais en soi. Mais ce qu’on fait de la chose peut être bon ou mauvais. Exemple ; j’ai une langue. Avec elle, je peux bénir ou maudire, je peux dire du bien ou du mal. C’est moi qui choisis l’usage que j’en fais. Pareil pour le travail, l’argent, la télé, la nourriture. Comment est-ce que j’use de toutes ces choses-là ? Qu’est-ce qui m’attire vers mon Créateur ? Qu’est-ce qui m’en éloigne ?

Partager cet article

29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 06:00

Debout les gars, réveillez-vous, il va falloir en mettre un coup !
(attention au mur quand-même...)

14ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année B

 

1ère Lecture : Ezéchiel 2,2

Psaume 122

2ème Lecture : 2 Corinthiens 12,7-10

Evangile : Marc 6,1-6

 

 

 

Pour aller plus loin

Détails :

 

-Le lapin est en position verticale (debout), même s’il ne touche pas le sol.

-Le lit a un système pneumatique (regarde la marque du lit) « pneuma » = « souffle » en grec. Le souffle, c’est l’Esprit.

-Il est trois heures (il est temps de se lever !). Trois heures, c’est l’heure de la mort du Christ, l’heure où il remet l’Esprit. L’heure où il entre dans le sommeil de la mort pour nous mettre debout.

-L’Esprit-Saint donne vie, fait ressusciter, « REMET DEBOUT », position de l’ Homme vivant.

-Le lapin est surpris, il a un œil endormi et un autre réveillé en sursaut (tu m’étonnes…)

-Cela dit, s’il a choisi ce lit pour dormir, c’est qu’il se doutait un peu de la suite logique…

 

-Questions

 

-Dieu appelle le prophète Ezéchiel pour être son porte-parole. Peut-être que cela m’arrive aussi, d’être le porte-parole de Dieu pour un ami, dans mon travail, avec un inconnu... Quelques fois, on stresse alors qu’on est encore « couché ». Si l’Esprit nous met debout, c’est qu’il peut aussi agir après. Sur le dessin, l’espace est libre devant le lapin, il n’y a pas d’obstacle (heureusement pour lui, d’ailleurs…)

Partager cet article

24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 16:15
24 juin - Saint Jean-Baptiste

petit dessin du jour...

Partager cet article

22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 06:00

Pas facile de dessiner l'anatomie d'un lapin bleu...


13ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année B

 

1ère Lecture : Sagesse 1,13-24

Psaume 29

2ème Lecture : 2 Corinthiens 8,7-15

Evangile : Marc 5,21-43

 

BTO13Lapinbleu284C-Sg1_13.jpg
Pour aller plus loin

Détails :

 

-Le lapin sourit en pensant à ce qu’il serait sans la vie; un tas d’os, de peau, de muscles et de graisse. Certes, c’est déjà un sujet passionnant, complexe, mais il manque l’ essentiel…

-A gauche, le petit ver pense la même chose, à part que lui, il est un peu moins élaboré.

-Dans l’ordre de grandeur, une herbe l’est moins qu’un ver, un ver moins qu’un lapin, un lapin moins qu’un homme. Et Dieu est encore au-dessus de tout

 

-Questions

 

-Si on reprend la parole du livre de la sagesse, on voit le but de Dieu ; créer pour une subsistance, créer pour durer.

-Il y a une formule qui ne me satisfait pas, concernant les avis de décès : « Il a plu au Seigneur de rappeler à lui X ou Y » Comme si le Seigneur se complaisait à cela, lui qui a fait les choses et les personnes pour qu’elles subsistent. Il est vrai qu'on retrouvera un jour ce qui nous ont quittés pour une fête éternelle, mais bon, le Seigneur ne joue pas avec nous comme il joue avec des marionnettes. Une autre parole de la Bible dit que si le Seigneur patiente, c'est pour que nous ayons le temps de nous convertir. Bref, il nous cueille quand nous sommes mûrs, pas quand nous sommes verts ni gâtés.

-Et moi, est-ce que je tisse des relations pour qu’elles subsistent ? est-ce que je construis pour que ça subsiste ou bien suis-je dans les relations jetables ? Les projets jetables ? L'amour jetable ?

Partager cet article

18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 06:00

12ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année B

 

Job 38,1-11   

 Psaume 106   

 2 Corinthiens 5,14-17

 Marc 4,35-41

     BTO12Lapinbleu325C-2Co5_17.jpg

 

 

Pour aller plus loin

Détails :

 

-On peut dire qu’il y a eu un changement… Le lapin (gris ou « groumpf » parce que terne, maussade) est violent. En rencontrant le Christ, le gris est devenu le bleu, plus paisible.

-Quand o regarde l’ombre, elle est grise sous le gris et bleue sous le bleu. Cela signifie que nos actes nous suivent (Apocalypse 19). On laisse toujours des traces de notre passage (en bien comme en mal).

 -La boîte de conserve pourrait représenter la « présence de l’autre dans ma vie ». S’il n’y avait que moi sur terre, je ne pense pas qu’il y aurait des boîtes de conserves par terre. La boîte de conserve représente le passage de l’autre, et sa présence sur terre. Le lapin gris ne les supporte pas.

 

-Questions

 

-Connaître le Christ renouvelle notre regard sur Dieu, sur les autres, sur la création.

-Aujourd’hui, que serais-je sans Jésus ?

-Quelle serait ma vie ?

-Autour de quel axe tournerait-elle ?

-En quoi suis-je renouvelé(e) ? Dans quel domaine est-ce que je résiste encore ?

Partager cet article

15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 06:00

Twist and shoote...

 

12ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année B

 

1ère Lecture : Job 38,1-11

Psaume 106

2ème Lecture : 2 Corinthiens 5,14-17

Evangile : Marc 4,35-41

 

 

 

Pour aller plus loin

Détails :

 

-On peut dire qu’il y a eu un changement…

Le lapin (gris ou « groumpf » parce que terne, maussade) est violent. En rencontrant le Christ, le gris est devenu le bleu, plus paisible.

-Quand on regarde l’ombre, elle est grise sous le gris et bleue sous le bleu. Cela signifie que nos actes nous suivent. On laisse toujours des traces de notre passage (en bien comme en mal, d'ailleurs).

 -La boîte de conserve pourrait représenter la « présence de l’autre dans ma vie ». S’il n’y avait que moi sur terre, je ne pense pas qu’il y aurait des boîtes de conserves par terre. La boîte de conserve représente le passage de l’autre, et sa présence sur terre. Le lapin gris ne les supporte pas.

 

-Questions

 

-Connaître le Christ renouvelle notre regard sur Dieu, sur les autres, sur la création.

-Aujourd’hui, que serais-je sans Jésus ? Quelle serait ma vie ? Autour de quel axe tournerait-elle ? Suis-je conscient du chemin parcouru ? Quelques fois, ça fait du bien de voir d'où on vient et ce qu'on est devenu...

-En quoi suis-je renouvelé(e) ? Dans quel domaine est-ce que je résiste encore ?

Partager cet article

12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 22:40
Sacré Coeur
Sacré Coeur
Sacré Coeur

(Une méditation qui était l'homélie de ce jour)

Le cœur est le centre du corps humain. Vous perdez un oeil, une main, une oreille, c’est embêtant mais vous pouvez encore vivre des années. Par contre, si votre cœur s’arrête, votre vie s’arrête très vite. Ce soir, je voudrais vous parler de l’immensité de la Création dans un premier point, pour en arriver à l’immensité plus grande du Créateur.dans un deuxième point.

  1. Immensité de la Création

Commençons par un peu d’anatomie. Le cœur de l’embryon apparaît dès la 3ème semaine, c’est le 1er organe à exister. Le cœur a le rôle d’une pompe. C’est un véritable moteur qui aspire et fait refluer le sang dans l’être humain. 4 à 5 l de sang qui irriguent tout le corps. Nos vaisseaux sanguins mis bout à bout font 100 000 km, soient 2 fois et demi le tour de la terre. Ils sont irrigués par les battements du cœur en moins d’une minute. Quelle machine ! Et c’est costaud. Imaginez qu’on met des pailles bout à bout le long de l’église et qu’on souffle et aspire un liquide pour qu’il circule d’un bout à l’autre. Ce serait fatigant, à force. Et votre cœur fait ça sur un réseau de 100000 km, sans se plaindre, depuis votre naissance, sans avoir une courbature ni un jour de congé. Fabuleux !

Le cœur de la baleine bat 9 fois à la minute, celui de la musaraigne : 600 fois. Celui d‘un être humain au repos, 60 à 100 fois. Dans une vie, cela fait 2 milliards de battements. 2 milliards, c’est difficile à imaginer. Prenez un confetti. Si vous en avez 2 milliards de cette taille, vous pouvez tapisser tout l’intérieur de cette église St Martin à Perpignan de sorte à ce qu’elle soit toute blanche, et il vous en restera pour tapisser la moitié d’une autre église de cette taille.

Voyez, Dieu donne la vie à votre cœur qui bat sans qu’on le lui demande. La nuit, personne ne pense à recharger son cœur comme on recharge son téléphone pour qu’il fonctionne le lendemain. Depuis votre naissance (et même avant) il marche tout seul. Ca aussi, c’est fabuleux. Et pour vous ouvrir l’esprit, Dieu donne le même mouvement au cœur de votre voisin, de votre voisine. Imaginez le nombre de confettis si on devait compter les battements de cœur de tous les habitants de la ville, du département, du pays et de la planète. Ajoutez à cela les battements de cœur des animaux. Même les insectes ont une sorte de cœur, une membrane. Et chaque battement de cœur, chaque confetti, il le connaît. Plus que ça, il le suscite. Immensité du don de Dieu. En réfléchissant à tout ça ce matin, j’ai du faire une pause et aller boire un café tellement ça me donnait le vertige.

  1. Immensité plus grande du Créateur.

Je pars de la création pour en arriver au Créateur, qui a pensé à tout cela. Aujourd’hui, nous fêtons le Cœur Sacré de Jésus. L'expression "Cœur de Jésus" ne doit pas être restrictive. Ce n’est pas le siège de ses émotions, de son amour.

Le cœur de Jésus désigne le mystère même du Christ, c'est-à-dire la totalité de son être ou le centre intime et essentiel de sa personne: Imaginez ; tout ce que j’ai dit avant se trouve concentré là-dedans. Mais ce n’est rien à côté de ce qu’est le Fils de Dieu, sagesse incréée; Amour infini, principe du salut et de sanctification pour toute l'humanité. Le "Cœur du Christ" s'identifie au Christ lui-même, Verbe incarné et Rédempteur.

Impossible de parler de l’amour de Dieu parce que c’est difficile de parler de quelque chose d’infini. On peut quantifier le nombre de confettis pour tapisser l’église, on ne peut pas quantifier l’amour de Dieu bien au-delà du nombre de confettis. Quand Dieu aime, il s’engage. Quand Dieu nous a créés, il s’est engagé à nous aimer. Certaines personnes doutent de l’amour de Dieu car elles ne le voient pas, ne le sentent pas. Les hommes préhistoriques ne voyaient pas la planète Uranus. Pourtant, elle existait bel et bien. La preuve que Dieu nous aime, c’est qu’il s’est livré pour nous alors que nous étions pécheurs. (Rm 3,23) Le cœur transpercé de Jésus qui a arrêté de battre, c’est celui qui a permis au mien de battre. Alors voilà, notre paroisse doit être ce cœur battant, ce lieu où Dieu transmet son amour. Notre communauté de paroisses doit être la pompe du quartier. Le cœur qui bat, c’est celui du Christ. Nous sommes les artères, les canaux, dont la raison d’être est de diffuser cet amour. Si on faisait une carte du territoire paroissial et qu’on y mettait un point là où chacun habite et une trajectoire jusqu’ici, on verrait se dessiner un réseau. Autour de ce point que nous sommes, il y a de nombreuses person-nes qui attendent d’être irriguées à la même source de l’Amour véritable. Ce réseau couvrirait-il tout le quartier ? Est-ce que ça nous préoccupe, si des zônes ne sont pas irriguées et risquent d’être atrophiées ? Si j’avais une main sèche, ça me préoccuperait. Et si c’est la main du corps du Christ ? C’est à nous, artères, de faire la jonction avec les veines. Ainsi, le Christ, comme le cœur, attirera à lui et diffusera son amour –infini- dans la totalité du corps.

Nous qui avons reçu cette certitude d’être irrigués par l’amour qui découle du sacré cœur, nous sommes de… sacrés veinards !

Partager cet article

Published by Coolus
commenter cet article
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 06:00

L'obscurantisme, ce n'est pas ça...

 

11ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année B

 

Ezéchiel 17,22-24     

 Psaume 91     

 2 Corinthiens 5,6-10    

 Marc 4,26-34

 

 

BTO11Lapinbleu181C-2Co5_7.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails :

 

-Un lapin avance, avec une démarche incertaine. Il tâtonne.

-La lumière est derrière lui. Il avance vers le noir. C’est ce que ressentent les personnes qui ne croient pas en Dieu ; à quoi ça sert d’avancer, si c’est pour aller dans le noir ? dans le mur ? dans le néant ?

-Le verset Biblique est en jaune-lumière. Ceux qui ont la chance d’avoir la foi, même s’ils ne voient pas, ont moins peur de l’avenir puisqu’ils savent que Jésus ne les laissera pas tomber.

-Les mains et les oreilles du lapin sont tendues vers l’avant. Il a la foi.

 

-Questions

 

-Croire, qu’est-ce que ça veut dire ?

Le « You Cat » (catéchisme donné par Benoît XVI aux jeunes des JMJ à Madrid) nous dit au numéro 22 que c’est « chercher une relation personnelle avec Dieu et croire à tout ce que Dieu montre de lui-même ».

Au début de la foi, il y a un ébranlement : l’homme sent que le monde visible n’est pas le tout de son existence. Il trouve peu à peu la confiance pour s’adresser à lui et entrer en relation avec Lui.

Croire, c’est donner son accord à Jésus et miser toute sa vie sur lui.

-Où en suis-je, de ma foi, d’après cette définition ?

 

Partager cet article

1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 06:00

J'ai un cadeau pour toi !
BOUM !

Année B  - Solennité du Saint Sacrement

(Ou « Fête-Dieu » Dimanche après la Trinité)

 

Exode 24,3-8  
Psaume 115  
Hébreux 9,11-15  
Marc 14,12…26

 

 

 

Pour aller plus loin

 

Détails :

 

-Un lapin reconnaissant. Il porte 8 cadeaux.

-Le 8èmejour est aussi le premier de la semaine ; le « Jour du Seigneur ». Celui qui Lui est plus particulièrement consacré.

-L’angle de vue pourrait être celui de Dieu, beaucoup plus proche que ce qu’imagine le lapin (qui regarde ailleurs, et assez loin.)

-Ce lapin reconnaît que Dieu est à l’origine de beaucoup de choses dans sa vie, puisqu’il a encore 3671 autres cadeaux à chercher.

-On peut enfin remarquer que les cadeaux du dessus sont des fruits et des fleurs, c’est à dire, ce qui vient de Dieu, ce qu’on ne peut pas construire de nous-mêmes.

 

-Questions

 

-Dans chaque messe, on bénit le Seigneur qui nous donne ce « pain, fruit de la terre et du travail des hommes » qui deviendra réellement le corps du Christ une fois que l’ Esprit-Saint l’aura sanctifié.

C’est assez énorme, ce mélange entre ce qui vient de la terre, qui est travaillé par l’homme (parce que le pain ne pousse pas tel quel). Dieu se sert de ces deux éléments (la nature et notre travail) pour en faire le Temple de sa présence quand c’est consacré par son Esprit.

-Dieu a voulu notre travail, notre collaboration.

-Est-ce que mon travail pour lui est greffé sur quelque chose qu’il m’a donné ? Que la nature m’a donné, ou est-ce qu’il se suffit à lui-même ?

-Suis-je reconnaissant(e) de ce qui vient de lui ? Est-ce que le jour du Seigneur, je pense plus à Lui demander quelque chose qu’à Lui dire MERCI ? (idem pour les autres jours…)

-Dans mon esprit, est-ce que je lui « donne », ou est-ce que je lui « rends » ?

Partager cet article

25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 06:00

Est-ce que le radar flashe à travers la vie trine ?

Année B  - Trinité

 

1ère lecture : Deutéronome 4,32…40

Psaume 32

2ème lecture : Romains 8,14-17

Evangile : Matthieu 28,16-20

 

 

 

Pour aller plus loin

-Détails

 

-On remarque une voiture qui roule à fond la caisse. Elle se prépare à dépasser.

-Le conducteur est invisible (la voiture n’est pas télécommandée)

-On ne voir pas le décor, ça va trop vite.

-Le lapin bleu est presque blanc de trouille. Il a les pattes sur la boîte à gants (sur l’air bag ?) pour se cramponner comme il peut.

 

-Questions

 

 -Interprétation ; cette voiture, c’est ta vie. Il y trois manières de la conduire :

            -C’ est toi qui prends le volant. Tu décides de tout et Dieu n’a plus qu’à te suivre.

            -C’est toi qui prends le volant et Dieu est assis à côté avec la carte. Il te dit où aller, tu l’écoutes , mais c’ est toi qui conduis, à ta vitesse.

            -C’est Dieu qui prend le volant, et tu te laisses guider en tout.

Bref, la conduite de Dieu peut être folle pour toi (folle ne veut pas forcément dire qu’il va trop vite, mais qu’il passe par des endroits quelques fois curieux)

Mais « la folie de Dieu est plus sage que les hommes ». Il connaît ton mode d'emploi et il te mène là où tu deviendras le plus toi-même.

Partager cet article