Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

26 décembre 2017 2 26 /12 /décembre /2017 06:00

La sainte famille est le dimanche qui suit Noël, mais lorsque Noël tombe un dimanche, la sainte famille est fêtée le 30 décembre.

 

1ère Lecture :  Siracide 3,2…14

Psaume 127

2ème Lecture : Colossiens 3,12-21   

Evangile : Luc 2,22-40


 BN1Lapinbleu347C-Col3_14.jpg

 

Pour aller plus loin

(Pour aller plus loin ; inutile de faire comme sur dessin)

Détails

 

-4 choses, un trottoir, un platane, une crotte fraîche à souhait, et un lapin.

(Désolé, les amis, nous sommes loin de la poésie de Noël.)

-Le trottoir, c’est l’Eglise. En général, c’est droit, on sait où on va parce qu’on voit devant,

-L’Eglise en marche, c’est une Eglise de louange. Tout devrait être occasion de louange. Même les choses déplaisantes (la crotte, vous avez deviné) peuvent être sujet de louange, par contre, c’est un exercice difficile, et ceux qui ont été un jour à la place de ce lapin savent ce que je raconte.

-Le platane est nu. Il représente le chrétien qui ne loue pas son Dieu; il n’avance pas (dans sa vie spirituelle) et ne peut pas porter du fruit. Il est en arrière.

-La lapin, dans cette situation terriblement inconfortable (surtout dans le moment qui va suivre), trouve malgré tout, un motif de louange. 

 

Questions

 

-Où en suis-je, dans ma vie de louange ? Est-ce que je loue Dieu ?

-Est-ce que je le loue uniquement quand tout va bien ?

-Est-ce que, dans ma vie, je vois le verre à moitié plein ou à moitié vide ?

-Quand est-ce que dans ma vie, j’ai pu expérimenter que d’un mal, Dieu pouvait en faire sortir un Bien plus grand ?

Repost0
3 novembre 2017 5 03 /11 /novembre /2017 06:00

Haut les mains, peau d'lapin !

 

32ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

 1ère Lecture : Sagesse 6,12-16
Psaume 62
2ème Lecture : 1 Thessaloniciens 4,13-18 
Evangile : Matthieu 21,1-13

 

  ATO32Lapinbleu241C-Ps62_5.jpg

Pour aller plus loin

Détails

 

-La scène ; un petit cow-boy chétif face à une grosse brute shérif (c’était juste pour le jeu de mot car ce n’est pas un shérif)

-La taille de l’arme du chétif est ridicule, et elle est derrière lui (pour dégainer, pas pratique) 

-Bref, une vraie position de faiblesse, comme celle de Jésus sur la croix. Position de faiblesse renforcée par un autre détail ; le décor (Pas grand-chose sinon beaucoup de bois (bois du piquet, bois du trottoir) Bois comme… la croix du Seigneur, hé oui !). Et le p’tit cow-boy a les bras étendus et crie vers le Père. Non, rien n’est laissé au hasard dans ce dessin.

-Et sur ce bois pèse l’ombre. Pas n’importe laquelle ; l’ombre de la mort.

 

Questions

 

-Quand j’ai les moyens de répondre à la violence par la violence, est-ce que je le fais ?

-De quelle manière est-ce que je lutte contre l’ombre qui pèse sur moi et qui me fait peur ?

-Est-ce que je la fuis ? Est-ce que je l’affronte face à face ? Est-ce que je crie vers Dieu ?

Repost0
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 06:00

31ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Malachie 1,14 - 2,2…10

      Psaume 130        

2ème Lecture : 1 Thessaloniciens 2,7-9. 13 

Evangile : Matthieu 23,1-12


ATO31Lapinbleu397C-Mt23_12.jpg

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-L’angle de vue se situe plutôt ras du sol. C’est notre condition humaine. Humilité vient de « humus ». Celui qui veut s’élever utilise un objet. Quand je veux m’élever, j’utilise aussi soit un objet qui me valorise (un ballon de foot, un instrument de musique, des skis, une casserole…), soit une qualité (qui m’a été donnée, n’oublions pas) ou soit une personne sur mon chemin, dont je profite. Et quand cet objet ou cette personne n’est plus là, PAF !

-Deuxième point, le gymnase est VIDE (à part une personne qui n’est pas épatée par mon exploit). Toutes mes prouesses pour m’élever ne servent qu’à moi et ne font profiter personne.

-Troisième point, ce n’est pas une coïncidence si le lapin se prend une poutre. Une poutre qui est dans mon œil et qui m’aveugle.

-Dernier point, le lapin du fond, c’est ma conscience. Elle sait ce qui est bon, mais souvent, je ne l’écoute pas, je la mets dans un coin. Dommage pour moi. 

 

-Questions

 

Pas besoin de questions. L’explication du haut suffira à s’en poser de bonnes.

Repost0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 06:00

32ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 1ère Lecture : Sagesse 6,12-16
Psaume 62
2ème Lecture : 1 Thessaloniciens 4,13-18 
Evangile : Matthieu 21,1-13

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-La scène ; un petit cow-boy chétif face à une grosse brute shérif (c’était juste pour le jeu de mot car ce n’est pas un shérif)

-La taille de l’arme du chétif est ridicule, et elle est derrière lui (pour dégainer, pas pratique)  

-Bref, une vraie position de faiblesse, comme celle de Jésus sur la croix. Position de faiblesse renforcée par un autre détail ; le décor (Pas grand-chose sinon beaucoup de bois (bois du piquet, bois du trottoir) Bois comme… la croix du Seigneur, hé oui !). Et le p’tit cow-boy a les bras étendus et crie "Mon Dieu" vers le Père... Non, rien n’est laissé au hasard dans ce dessin.

-Et sur ce bois pèse l’ombre. Pas n’importe laquelle ; l’ombre de la mort que Jésus affronte face à face.

 

Questions

 

-Quand j’ai les moyens de répondre à la violence par la violence, est-ce que je le fais ?

-De quelle manière est-ce que je lutte contre l’ombre qui pèse sur moi et qui me fait peur ?

Est-ce que je la fuis ? l’ affronte face à face ?

Repost0
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 21:33

Repost0
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 16:13

Avis à la population :

Après 10 ans d'hébergement chez Overblog, LE LAPIN BLEU DEMENAGE !

Il ne meurt pas, il change de terrier.

Le fidèle Fidji, mon petit frère qui est en train de migrer des centaines d'articles de l'ancien blog au nouveau site (car "qui dit lapin, dit site"... hi hi, personne n'a vu le jeu de mots), a déjà fait quelque chose de fonctionnel, et ce site est actuellement hébergé par la communauté de la Croix Glorieuse.

Bref, on pourra accéder au lapin bleu soit en tapant "Coolus.croixglorieuse" ou "Communauté de la Croix Glorieuse".

Le dessin de la semaine est publié à la fois sur Overblog et sur le nouveau site. Dans quelques semaines ou dans quelques mois, le blog du lapin bleu sera scratché. Avant de le scratcher, je vous enverrai une newsletter pour vous inscrire -si vous le voulez toujours- à la nouvelle newsletter du site car l'actuelle ne fonctionnera plus.

Actuellement, sur le (nouveau) site, on peut trouver l'explication de l'album BD qui doit être sorti aujourd'hui, en principe, appelé "Galilée, une affaire qui tourne".

Comme son nom l'indique, ça tourne...

Ceux qui veulent découvrir l'album et sa face cachée avant de l'avoir dans les mains, cliquez sur l'image et si ça ne marche pas, sur le lien en-dessous.

A très bientôt !

Pour ceux qui ont le tournis, cliquer ici !

Repost0
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 06:00

T'as pas 0.758 euro ?
 (on ne peut plus dire, t'as pas cymbales)


30ème Dimanche du temps ordinaire –
Année B

 

 


Première lecture : Jérémie 31,7-9

Psaume 125

Deuxième lecture : Hébreux 5,1-6 

Evangile : Marc 10,46-52

 

 

Pour aller plus loin

Détails :

 

-Le lapin qui fait résonner sa louange est derrière (Dans un orchestre, les percussions sont au dernier rang)

-Les cymbales sont rouge, et le DZIM aussi.

-Le trompettiste, bien qu’étant sur la marche inférieure, se trouve maintenant « plus haut » que celui qui joue de la cymbale. La louange de l’autre l’a réveillé.

-Le lapin bleu se trouve à son poste de louange qu’il tient fidèlement. A voir sa tête, il s’y applique.

-C’est son instrument qui « parle », sa bouche est fermée.

 

-Questions

 

Dans la parole de ce dessin, il y a deux choses : la louange (le verbe utilisé pour la louange, c’est « louer ») qui résonne, et l’intercession « Sauve ton peuple » (qui était le cri du peuple adressé à Jésus le jour des rameaux)

Ne pas confondre la louange (où on remercie Dieu pour ce qu’il EST) et l’action de grâces (où on le remercie d'avantage pour ce qu’il FAIT) C’est plus facile de lui rendre grâce que de le louer. Et pourtant, l’être humain est créé pour louer Dieu.

-Est-ce que je tiens mon rôle de chrétien dans la louange et l’intercession ?

-De quelle manière ?

Repost0
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 06:00

Qu'est-ce que je vous sers ?
un set de table ?


29ème Dimanche du temps ordinaire –
Année B


Première lecture : Isaïe 53,10-11

Psaume 32

Deuxième lecture : Hébreux 4,14-16 

Evangile : Marc 10,35-45

 


Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Imagine quelqu’un de très brillant, qui a tous les diplômes dans tous les domaines. Quelqu’un qui sache tout, et qui sache tout faire. Cette personne ne marque rien sur son CV, et quand elle est embauchée dans une entreprise (déjà, il faut qu'elle y arrive...), elle prend le balai pour nettoyer le sous-sol.

On peut l’interpréter en se disant "C'est du gâchis ; on n’exploite pas les qualités de cette personne !"

Mais la logique des hommes n’est pas celle de Dieu.

Cette personne très brillante, c’est Jésus. Il est tellement brillant qu'il est La Lumière du monde, d'ailleurs... En venant dans le monde (Lui, par qui le monde est créé, tout de même !...) il se met à la dernière place.

Serait-il timide, introverti ? Non, il est Dieu, et Dieu ne fait pas de bruit. Il apprivoise les hommes en se cachant parmi eux.

 

Questions


-Et moi, Comment est-ce que je me situe ? Qu'est-ce qui me parle dans ce que jeviens de lire ?

-De tous les diplômes, talents, dons que j'ai reçus, lesquels est-ce que je mets au service de Dieu et de l'humanité ?

-Comment est-ce que je peux servir, en étant à ma place, dans la vie de tous les jours ?

Repost0
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 06:00

Comment enlever un noeud-pape ?

28ème Dimanche du temps ordinaire –
Année B


Première lecture : Sagesse 7,7-11

Psaume 89

Deuxième lecture :Hébreux 4,12-13

Evangile : Marc 10,17-30

 



 

Pour aller plus loin

Détails :

 

-Ce lapin est d’une patience infinie. Il est paisible. Il sait qu’il arrivera à défaire les nœuds, tout est une question de temps.

 -Si on regarde sa main droite, on y voit une certaine agilité.

-Il travaille de tout son être (mains, pieds, oreilles)

 

-Questions

 

-Si à Dieu tout est possible, ça ne veut pas dire non plus qu’il va me donner n’importe quoi. Quelques fois, on a des demandes très précises dans nos prières, et malgré notre foi, Dieu ne nous donne pas ce que nous avons demandé. Dans ce cas, comment est-ce que je réagis ?

-Si Dieu ne me donne pas ma Ferrari ou mon château dans la Loire, est-ce que je me demande pourquoi, ou bien est-ce que je conclus « Dieu ne m’écoute pas »,

-Je demande ce que je veux, et Dieu me donne ce qu’il me faut (en sachant que mon bien n’est pas immédiat, mais mon bien, c’est la Vie Eternelle.) Ce qu’il me donne, c’est pour me préparer à cette Vie.

-Sachant cela, est-ce que ça m’empêche de demander quand-même l’impossible à Dieu ?

 

 

Repost0
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 06:00

Les Ecrits s'envolent, les Paroles restent

 

 28ème Dimanche du temps ordinaire – Année B


Première lecture : Sagesse 7,7-11

Psaume 89

Deuxième lecture :Hébreux 4,12-13

Evangile : Marc 10,17-30

 

Lapinbleu697C-Hb4_12.jpg

 Pour aller plus loin

 

Détails :

 

La Parole de Dieu est vivante, On le perçoit à travers plusieurs détails :

-1. Les lettres « V I V A N T E » sont pleines de couleurs chaudes et variées.

-2. La Bible a des pages jaunies à l’intérieur, et une couverture moderne couleur feu, avec une croix design, lumineuse. Ca signifie que ces pages, si anciennes soient-elles, sont toujours d’actualité.

-3. La Bible bondit. J’avais pensé la dessiner en train de voler, mais quand elle touche le sol, elle donne plus une impression d’être à notre portée, terre à terre.

-4. La Bible parle. Jésus est la Parole créatrice. Chacune de ses paroles a du sens. Jésus se réjouit d’aller vers ceux qui ne le connaissent pas.   

Le lapin bleu qui court après la Parole, c’est celui qui veut la maîtriser, la dompter, la dresser  (« aux pieds »). Mais la Parole de Dieu n’est pas enchaînée, elle lui échappe. Personne n’a le monopole de la parole de Dieu, personne n’en a L’interprétation unique. 

 

Questions

 

-Ai-je fait l’expérience que la Parole de Dieu est vivante, concrète ?

-Quand est-ce que la Parole m’a touché le cœur en profondeur ?

-Quand est-ce qu’elle a mis ma vie en mouvement, qu’elle m’a donné une orientation, un nouveau départ ?

 

Repost0