Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 06:00

 Jésus, un "m'as-tu vu" ?  ... A voir.

 Solennité du Christ Roi de l'Univers 

  

34ème Dimanche du Temps Ordinaire - Année C   

1ère Lecture : 2 Samuel 5,1-3

Psaume 121

2ème Lecture : Colossiens 1,12-20

Evangile : Luc 23,35-43

CTO34Lapinbleu253C-Col1_15.jpg 

Pour aller plus loin

-Détails

 

-Les plus anciens se souviennent de « l’homme invisible », recouvert de bandelettes, chaussé de lunettes noires et coiffé d’un chapeau.

-On dirait que ce lapin part à un bal costumé, fier de montrer son déguisement. Par contre, si le visage est « invisible », le reste du corps ne l’est pas.

-La parole Biblique parle ici du Christ, image du Dieu invisible.

Dieu, personne ne l’a jamais vu. Jésus, le Fils unique du Père, c’est lui qui nous le fait connaître.

-Mais ce dessin nous parle aussi de nous-mêmes, créés à l’image de Dieu. Ce n’est pas en essayant de devenir invisible, vaporeux, désincarné, que nous ressemblerons à Dieu.

Plus on se cache (derrière un modèle, une peur, une mode), moins on est à l’image de Dieu. C’est en cela que ce lapin est fou… à lier.

 

Questions

 

-Qu’est-ce qui me fait dire que je suis créé(e) à l’image de Dieu ?

-Qu’est-ce qui m’en fait douter ? (Dans ce cas, y a-t-il des personnes créées à l’image de Dieu autour de moi ? Si oui, c’est que j’y mets un critère précis. Lequel ? Est-ce le bon ?)

 

 

 

Repost 0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 06:00

Malachie 3,19 serait-il l'inventeur de la crème brûlée ?

 

33ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : Malachie 3,19-20

Psaume 97

2ème Lecture : 2 Thessaloniciens 3,7-12

Evangile : Luc 21,5-19

 

CTO33Lapinbleu555Cb-Mal3_19.jpg 

 

Pour aller plus loin

-Détails

 

-Ce lapin cramé a du mal à supporter le jour du Seigneur.

-Il a plutôt l’air d’être en vacances (lunettes de soleil (fondues), tong (qui collent au sol sous l’effet de la chaleur), parasol (brûlé), crème solaire)...

-Il a eu beau prendre toutes les précautions nécessaires, rien n’y fait ; le jour du Seigneur ne s’achète pas, il faut le préparer dans notre vie avec patience.

-Ces versets du livre de Malachie sont dans les derniers de son livre et le livre de Malachie est le dernier de l’Ancien Testament. Il suffit de tourner la page, et nous voici dans le Nouveau Testament avec l’Evangile de Matthieu… qui commence par la généalogie de Jésus. C’est donc le jour du Seigneur qui pointe.

 

Questions

 

-Le lapin veut se « protéger » du Jour du Seigneur. Ca veut dire qu’il en a peur. Plutôt que d’essayer de l’esquiver, comment pourrais-je l’ « intégrer » dans ma vie, pour qu’il en fasse partie et qu’il ne me surprenne pas (ou du moins, qu’il me surprenne moins) ?

-Ecran total sur la question ?

Repost 0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 06:00

Y aura t-il une patte sablée l'eau de là ?

 

32ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : 2 Macchabées 7,1…14

Psaume 16

2ème Lecture : 2 Thessaloniciens 2,16 – 3,5

Evangile : Luc 20,27-38

 

CTO32Lapinbleu317-Ps16_5.jpg

 

 

 

Pour aller plus loin

 

-Détails

 

-Le lapin marche scrupuleusement dans les traces de son maître, Jésus.

-Tant qu’il marche sur le sol ferme, ça peut aller (mais ce n’est pas toujours évident. Il suffit de regarder l’attitude de ce lapin ; il prend toutes les précautions…

-Et le voici à la frontière de la terre et de l’eau ; c’est l’écume. La vie est une traversée, comme Jésus franchit le Jourdain –où il est baptisé-  pour nous amener en Terre Promise.

-Sur le sable, il y a 4 pas, et sur l’eau 8. 12 en tout.

-Les 4 pas sont les 4 points cardinaux. On peut se balader dans tous les sens sur la terre.

-Les 8 pas sur l’eau sont les 8 béatitudes qu’on entend le jour de la Toussaint (voir Matthieu au chapitre 5). Vivre une des Béatitudes, c’est marcher sur l’eau. C’est plus difficile.

-La patte droite du lapin est assurée, la gauche est hésitante. Dans notre marche, il y a les deux.

-Jésus est le petit bonhomme dans le bateau. Il « veille sur » nos pas, non pour « surveiller » mais pour nous repêcher quand on en a besoin.

-Le mât et la voile sont au-dessus de l’horizon, dans le Ciel, ainsi que les oreilles du lapin et la tête de Jésus (tête de l’Eglise dont nous sommes le corps)

 

 

Questions

 

-A quel moment puis-je dire que « j’ai tenu mes pas dans les traces de Jésus » et que je n’ai pas trébuché ? En quoi lui ai-je ressemblé ?

-Est-ce que Jésus peut me demander quelque chose dont je serais incapable ? Pourquoi ?

Repost 0
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 06:00

Paradis fiscal de Zachée ?

Touchons du bois !  

 

31ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : Sagesse 11,23 - 12,2

Psaume 144

2ème Lecture : 2 Thessaloniciens 1,12 – 2,2

Evangile : Luc 19,1-10

 CTO31Lapinbleu296Cb-Lc19_5.jpg

 

 

Pour aller plus loin

-Détails

 

-L’histoire Biblique raconte que Zachée souhaiterait tant voir Jésus, mais voilà, il a une sale réputation digne de sa vie. Il n’ose approcher Jésus, et comme en plus, il est tout petit, il a l’idée de monter sur un arbre. Non seulement, il voit Jésus, mais en plus, Jésus s’arrête, lève la tête, et lui adresse la Parole pour lui dire qu’il veut manger avec lui ce soir.

-Sur le dessin, Zachée a un périscope. Ca amplifie le fait qu’il veut rester caché car il se sent indigne d’approcher Jésus (et aussi, il se sent jugé par la foule).

-Jésus tient en main une hache. Il adresse un dernier appel avant la fin. C’est pour nous rappeler la Parole de Jean-Baptiste « Déjà, la cognée se trouve à la racine de l’arbre. Tout arbre qui ne produit pas de bon fruit va être coupé et jeté au feu » (Luc 3,9)

-Le reste de l’histoire, le dessin ne le dit pas. Le mot « vite » apparaît plusieurs fois. Vite, Zachée descend et accueille Jésus chez lui… puis, il décide de changer de vie.

 

Questions

 

-Zachée a été comblé au-delà de ses espérances. Il voulait juste voir passer Jésus. Il se retrouve avec Jésus chez lui, à sa table. Et moi, ai-je été comblé au-delà de mes espérances dans ma vie chrétienne (ou dans ma vie tout court) ?

-Si Jésus avait refusé de manger chez ce pécheur public, que serait-il devenu ?

-Zachée était-il aussi mauvais que le pensait la foule ? Quelle leçon en tirer pour ma propre vie ?

Repost 0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 06:00

 Dans la Bible, il y a des choses d'une logique implacable et scientifique,

comme Lc 18,14...  La preuve :

 

 

 

30éme Dimanche du Temps Ordinaire – Année C 

 

1ère Lecture : Siracide 35, 12…18

Psaume 33

2ème Lecture : 2 Timothée 4,4…18

Evangile : Luc 18,9-14

 

 

CTO30Lapinbleu553Cb-Lc18_14.jpg 

 

Pour aller plus loin

-Détails

 

-Le lapin volant a choisi lui-même de s’élever ; il s’est mis lui-même dans la catapulte, et personne n’a actionné le mécanisme sinon lui. Il y a un moment où il sera au maximum de la hauteur (on peut entendre la « gloire ») et l’attraction terrestre fera qu’il retombe rapidement, qu’il soit très haut ou haut.

-Dans note vie terrestre, il y a toujours des hauts et des bas.

Celui qui s’élève de lui-même retombera toujours (et pas toujours sur ses pattes…). Celui que Dieu élève ne retombe pas. Le Christ, sur la croix, est élevé de terre. Puis, mort, il est mis en terre. Le troisième jour, Dieu le relève d’entre les morts. Et là, il monte définitivement aux cieux.

 

 

Questions

 

-La bulle du lapin « scientifiquement prouvé » signifie qu’il y a des choses très logiques, très scientifiques, et que malgré cela, l’homme ne peut s’empêcher de vouloir être au-dessus.

On le vérifie dans la course au pouvoir, aux richesses, le besoin de réputation. Mais si haut que l’homme puisse grimper, il y aura toujours une descente après.

Celui qui cherche à être humble, celui-là sera élevé par Dieu lui-même.

 

Repost 0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 06:00

Tic... Tac... Tic.. Tac.. Tic tac TicTacTicTacTicTac...

Mais quel est donc ce bruit Biblique ?

 

 

 

29ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : Exode 17,8-13

Psaume 120

2ème Lecture : 2 Timothée 3,14 – 4,2

Evangile : Luc 18,1-8

 

  CTO29Lapinbleu071Cb-2Tm4_2.jpg

 

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Ce lapin est sur un balancier de métronome. Le métronome est un instrument qui donne un signal pour mesurer le tempo (la vitesse) à laquelle doit être jouée une musique.

Ce genre de métronome a un balancier, et le cœur (sur le balancier) peut être règlé soit en haut, soit en bas. Plus le cœur est bas plus la vitesse du balancier est rapide.

Le balancier est gradué avec des termes de musique qui vont du plus lent au plus rapide (largo, lento, adagio, andante, moderato, vivace, presto…). Sur ce dessin, tout est rapide (grouillo, rapido, presto, magno) pourtant, le lapin n’a pas l’air trop secoué.

-Une couleur est commune ; le rouge. On le trouve pour la Bible, le cœur, et la langue du lapin. Les trois sont en harmonie. Proclamer la Parole se fait avec le coeur

-Derrière le métronome, il y a une clé pour le remonter. Chacun de nous peut se demander quelle est la clé qui nous remonte pour proclamer la Parole de Dieu.

-Le côté du métronome est rouge dégradé bleu. Le bleu est la couleur froide, le rouge la couleur chaude. Proclamer la Parole à temps, quand ça va (rouge) et à contretemps quand ça ne va pas (bleu).

-Il y a aussi un dégradé sur toute la hauteur du dessin ; gris en bas et jaune-lumineux en haut. La tête du lapin est dans le jaune. Le lapin est dans la lumière quand il dit des choses de Dieu.

 

Questions

 

-Un contretemps, dans ma journée, c’est quelque chose que je n’ai pas prévu et qui m’embête.

-Un contretemps, dans la vie chrétienne, c’est quelque chose que je n’ai pas prévu mais qui peut me faire énormément grandir. Qu’ai-je appris, à travers les contretemps de ma vie ? Peut-être que j’ai été capable de les supporter ? De le traverser ? Que je suis plus fort(e) que je ne l’imaginais… parce que Dieu était avec moi.

 

 

Repost 0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 06:00

La politique de l'autruche, en matière religieuse, ça existe ?

 

 

28ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : 2 Rois 5,14-17

Psaume 97

2ème Lecture : 2 Timothée 2,8-13

Evangile : Luc 17,11-19

CTO28Lapinbleu336NG-Lc17_16.png 

Pour aller plus loin

-Détails

 

-Etre « Face contre terre » est une posture d’humilité. Quand Abraham reçoit Dieu chez lui, il se prosterne ainsi (Gn 17,3). Jésus lui-même adopte lors de son agonie (Mt 26,39)

-Sur ce dessin, il y a deux personnages qui n’en font qu’un : l’autruche et le lapin.

Plusieurs explications possibles :

L’autruche est le premier mouvement, le lapin le deuxième. Quand on agit, on parle, on le fait sans forcément toujours réfléchir, parce que nos sentiments prennent le dessus. Le deuxième mouvement vient de la raison ; on se pose des questions, on analyse.

Prenons un exemple : je suis dans la rue, il y a en face de moi une personne menaçante. J’agis par peur. Et seulement après je me dis « j’aurais pu, j’aurais du… »

Sur ce dessin, ces deux animaux représentent le mouvement spontané et la critique de ce mouvement. Je reprends un autre exemple : l’autruche, c’est le chrétien qui rend grâce à Dieu. Le lapin qui a les oreilles en forme de point d’interrogation se demande après coup s’il y a bien motif de rendre grâce à Dieu, si ce n’est pas nu coup du hasard, finalement, ou si ce n’est pas dû à lui-même.

 

Questions

 

-Les questions qui se rapportent à cela, c’est :

Quand je rends grâce à Dieu, est-ce que je rends grâce, ou est-ce que je me regarde rendre grâce ?

Quand je prie, est-ce que je prie, ou est-ce que je me regarde prier ?

Quand je donne, est-ce que je donne, ou est-ce que je me regarde donner ?

Etc etc...

 

Bonne semaine avec ces questions, les amis !

 

Repost 0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 06:00

27ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : Habaquq 1,2…4

Psaume 94

2ème Lecture : 2 Timothée 1,6…14

Evangile : Luc 17,5-10

 CTO27Lapinbleu065C-2Tm1_8.jpg

 Pour aller plus loin

Détails

 

-Allez, on ressort un vieux dessin de 1996. Ne nous y trompons pas, sur ce dessin, il n’y a pas le « bon lapin » et le « mauvais lapin » ; les deux sont bons. Différents mais bons. Les deux témoignent de leur foi. Celui de gauche est moins à l’aise, c’est sûr, mais il ne tait pas sa foi.

 

Questions

 

-Dans le catéchisme de l’Eglise catholique, au paragraphe 1270 il est écrit  "Devenus fils de Dieu par la régénération baptismale, les baptisés sont tenus de professer devant les hommes la foi que par l'Eglise ils ont reçue de Dieu" et de participer à l'activité apostolique et missionnaire du Peuple de Dieu.

-La foi, c’est un cadeau. La foi, je ne l’ai pas inventée. La foi me permet de vivre ma vie quotidienne autrement, plus dans la paix, la bienveillance, l’amour, la douceur (c’était la deuxième lecture de dimanche dernier : 1 Timothée 6,11)

-Si on a découvert un médicament miracle ou un raccourci, en général, on le propose à d’autres.

-Si on a découvert une recette succulente, on la fait profiter à d’autres.

-Si on a vu un film exceptionnel, on n’attend pas pour en parler à d’autres.

Et si on a découvert le Seigneur de Gloire, le Dieu si proche ? Le garder pour soi est criminel (le terme n’est pas trop fort, vu que le Seigneur peut sauver, relever, transformer). Ne pas parler de Dieu pour celui qui l’a découvert, ce serait « non assistance à personne en danger ».

-J’ai encore entendu cette semaine qu’un jeune ne voulait pas venir au caté parce que ses copains se moquaient de lui « Tu vas au caté ? C’est trop nul ». Pour certains, ça suffit à les décourager. Alors qui fera la balance pour l’aider à pencher de l’autre côté ? Chrétiens, soyons inventifs pour faire passer le message du Christ qui, entre parenthèses, est le PLUS BEAU DU MONDE !

 

Un petit lien tiré du tome 1 de "quel paroissien es-tu pour évangéliser ?"

Repost 0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 06:00

C'est l'histoire d'un charpentier qui casse une porte ;

Une histoire de gond vaincu...

 

26ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : Amos 6,1 , 4-7

Psaume 145

2ème Lecture : 1 Timothée 6,11-16

Evangile : Luc 16,19-31

 

CTO26Lapinbleu550C-Lc16_31.jpg 

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Ce dessin est repris d’une icône de la Résurrection. Sur l’icône, Jésus est représenté par le lapin à droite : on le reconnaît aux plaies (lumineuses maintenant) laissées par les clous de sa Passion, ainsi qu’à la croix dessinée dans son auréole.

-Sur la vraie icône, il sort vainqueur du séjour des morts et il tient la main d’Adam symbole de l’humanité pour le tirer à la vie. Ici, Adam refuse la Vie et s’enfonce dans les ténèbres.

-Ce qui ressemble à des caisses sont en réalité des tombeaux.

-Sous les pieds de Jésus, ce sont les portes du séjour des morts qui sont cassées On note qu’elles ont un forme de croix…  C’est par sa croix que Jésus a tué la mort.

 

Questions

 

-Un riche est en proie aux tourments du séjour des morts. Ce riche demande à Abraham à ce que quelqu’un de chez les morts aille prévenir ses 5 frères vivants de changer de vie pour ne pas qu’ils finissent comme lui. Réponse d’Abraham : « S’ils n’écoutent pas Moïse ni les prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts, ils ne seront pas convaincus ».

On le constate bien ; Quelqu’un (et pas n’importe qui ; Jésus !) est ressuscité d’entre les morts, et beaucoup n’en sont pas convaincus.

-Et moi, qu’est-ce qui m’amène à reconnaître la vérité d’une proposition ou d’un fait ? (c’est la définition de « convaincre »).

-Me faut-il des preuves pour tout ? Y a-t’il des personnes qui sont plus convaincantes que d’autres avec moi ? Lesquelles et pourquoi ?

-Sur quoi repose ma conviction ? Qu’est-ce qui pourrait la faire tomber d’un coup ?

-Je trouve curieux le fait qu'on remette si facilement en question ce qui touche la foi et qu'on gobe tout ce que dit la télé sans esprit critique ou vérification (d'ailleurs, que dit la télé sur la foi, en général ???)

Repost 0
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 06:00

Mettre en pièces le maître en pièces...

 

 

25ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : Amos 8,4-7

Psaume 112

2ème Lecture : 1 Timothée 2,1-8

Evangile : Luc 16,1-13

 

 

CTO25Lapinbleu552C-Lc16_13.JPG

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Dieu ou l’argent ? L’argent ou Dieu ?

-Dieu et l’argent sont représentés par la même couleur ; le jaune (les pièces pour l’argent et la lueur en haut à droite pour Dieu. Entre ces deux couleurs, laquelle est-ce que je choisis ?

-Au milieu, il y a une machine à sous. Elle est bien voyante au niveau de sa place centrale et de sa couleur. En regardant de plus près, on voit que les trois chiffres sont 666 (le chiffre de la bête, du diable) et que la manette de côté est une corne.

Ceux qui sont à gauche de l’image choisissent l’argent, et celui qui est à droite choisit Dieu.

-Les trois lapins gris sont des êtres bestiaux. Ils n’ont rien d’humain ; ils se jettent littéralement sur l’argent. Leur unité risque de se transformer bientôt en comparaison et en rivalité.

-Le lapin bleu, lui, renverse l’idole. Il lui tourne le dos, et le fait avec le pied. Il est entièrement tourné vers Dieu. Si on cache la patte qui renverse la machine à sous, la position du lapin sera celle de la course.

-Le lapin bleu est seul, les autres sont trois. C’est toujours plus facile d’être entraîné vers l’instinct, la passion, et on s’y entraîne mutuellement. Et c’est plus difficile de suivre la voie du salut. On se retrouve bien souvent seul(e).  

-Le sol est penché ; quand on se tourne vers la bestialité, on descend. Quand on se tourne vers Dieu (et l’humanité), on s’élève.

 

Questions

 

-Tant que ce dessin est général, superficiel, il ne me dérange pas.

-Mais si je fais le compte de l’argent que j’ai dans la poche en ce jour, ou cette semaine (essaye de l’évaluer) et que je regarde pour quoi il sert : Est-ce pour moi ? (si oui, la dépense est-elle nécessaire ? pas vraiment utile mais je dépense parce que j’en ai envie ?) Est-ce pour quelqu’un qui est plus dans le besoin que moi ? pour Dieu ?

-Ai-je été dans le besoin ? Combien de jours sur toute mon existence ?

 

Repost 0