Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 06:00

Encore un sujet-à-boue !

 

2ème Dimanche de Carême – Année A

 

1ère Lecture : Genèse 12,1-4

                                              Psaume 32                                          

 2ème Lecture : 2 Timothée 1,8-10 

Evangile : Matthieu 17,1-9

   

AC2Lapinbleu409C-Gn12_3.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Evidemment, personne n’a jamais vu la réalité d’un tel dessin ; ça n’arrive JA-MAIS.

-Après le chat botté, le lapin botté (ou crotté ?), insouciant, mains dans les poches, une oreille en arrière, une autre en avant, sifflotant. Il a le rôle de révélateur. C’est son passage qui révèle en nous le fond de nos pensées.

-Des révélateurs, on en a beaucoup, sur notre chemin. Nous sommes aussi des révélateurs pour les autres, sans forcément le savoir.

 

Questions

 

-La parole « Je bénirai ceux qui te béniront » est une Parole de Dieu adressée à Abram. A ce moment-là, il ne connaît pas vraiment Dieu.  

-La bénédiction de Dieu passe par des médiations, des médiateurs.

-Aujourd’hui, j’ai le pouvoir de bénir (littéralement « dire du bien », ou le souhaiter). Bénir, c’est facile quand il y a du soleil, quand tout va bien, quand je suis aimé(e).

-Peut-être que je crois que la bénédiction est une conséquence de toutes ces causes, si elles sont réunies (tout va bien, DONC je bénis). C’est tout l’inverse : si je bénis, alors tout risque d’aller mieux. Attention, ce n’est pas magique. C’est juste qu'on décide de se mettre dans une attitude qui nous décentre de nous-mêmes.  

 

Repost 0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 10:00

Et l'égalité entre droitiers et gauchers, alors ???

 

Mercredi des cendres

 

Joël 2,12-18

 Psaume 50

 2 Corinthiens 5,20 – 6,2

  Matthieu 6,1…18

 

AC0Cendres-Lapinbleu754C-Mt6_3.jpg

 

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-La suite du verset, c’est « Ton Père voit ce que tu fais dans le secret, il te le revaudra »

-Ce lapin cherche des excuses pour ne pas se tourner vers Dieu. Il a ouvert la porte, mais n’est pas entré dans la pièce de tout son corps.

-A son air bête, on sent qu’il n’a pas envie de donner vraiment.

 

Questions

 

-Et moi, quelles sont les excuses que je trouve pour ne pas me tourner vers Dieu vraiment ?

En me trouvant des excuses, est-ce que je ne freine pas la grâce de Dieu, qui elle, me rend capable de me donner ?

-Quand je donne, est-ce que je regarde « ce que » je donne ? Est-ce que je regarde « à qui » je donne ? Est-ce que je regarde « pourquoi » je donne ? « Comment » je donne ?

 

 

 

Pour compléter, voici deux approches du carême.

Laquelle choisis-tu, cette année ?

http://tempsliturgique.over-blog.com/article-careme-2014-122820306.html

 

Repost 0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 06:00

 

Le pompier de carême fait "Pain-pont, pain-pont"

 

Année A - 1er Dimanche de carême

 

Genèse 2,7-9 ; 3,1-7

Psaume 50

Romains 5,12-19

Matthieu 4,1-11

 

AC1Lapinbleu729C-Mt4_3.jpg

Pour aller plus loin

Détails

 

Pour entrer en temps de carême, nous entendons l’Evangile où Jésus est tenté par l’Adversaire.

-Sur ce dessin, L’Adversaire (le diable) se situe « au-dessus ». Son socle est un morceau d’Arche, une construction pas finie, comme son royaume qui est limité, contrairement au Royaume de Dieu qui, lui, est sans fin.

-Il a une langue double, comme le serpent. Le symbole de la langue double, c’est de dire quelque chose et de faire autre chose. C’est l’hypocrisie.

-Ici, il tente le Christ qui a faim (son ventre gargouille).

-Les 5 pierres représentent les 5 pains avec lesquels Jésus est capable de nourrir une foule de 3000 personnes… s’il veut. Aujourd’hui, il cache sa puissance. Il tourne le dos au diable et continue son chemin.

 

 

Questions

 

 

 

 

 

-Le côté comique de ce dessin n’est pas dans la Bible. C’est une interprétation de Coolus qui veut montrer que les embûches que nous tend l’Adversaire peuvent se retourner contre lui. De quelle manière ? Lorsque je résiste à la tentation, ma volonté s’en trouve renforcée. Ma foi en Dieu s’en trouve fortifiée car je Lui prouve que je veux l’aimer par-dessus tout.

-Une autre manière de faire retourner une embûche de l’Adversaire contre lui, lorsqu’on est tombé, cette fois, c’est de reconnaître sa misère et d’aller en demander pardon à Jésus. Ca, l’Adversaire ne supporte pas… Quand on prend les choses ainsi, on le remet à sa place.

-Alors, comment vais-je commencer à mettre ceci en pratique ?

 

N’ayons pas peur de lui, sachons rebondir à partir de ses pièges.

Repost 0
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 06:00

Gardeàvous ! repos. Gardeàvous ! Repos. Gardeàvous ! Repos.

Crevant...

 

8ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Isaïe 49,14-15

Psaume Psaume 61

2ème Lecture : 1 Corinthiens 4,1-5

Evangile : Matthieu 6,24-34

  ATO08Lapinbleu044C-Ps61_2.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Il me semble que le dessin est assez parlant en lui-même.

-On remarque qu’il y a une multitude de synonymes employés pour le mot « fatigué ». Il se peut même qu’on en emploie au moins un chaque jour.  

-Les lettre « Repos » et « Dieu seul » sont en bleu ; couleur ciel (Dieu) et couleur nuit (repos)

 

Questions

 

-Quand je suis dans cet état-là, est-ce que je me souviens du verset de ce psaume ? Si je ne le connaissais pas encore, je peux l’apprendre par cœur, il n’est pas difficile.

-Quel est la manière principale de me reposer ? Est-elle saine ? Efficace ?

-Est-ce que j'atends que rien ne va plusou est-ce que j'anticipe ? 

-Quand Jésus dit « Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi, je vous procurerai le repos » (Mt 11,28), ai-je déjà expérimenté dans ma vie que ce verset est vrai ? Quand ?

Pour certains, le repos consiste à faire ce qu’on aime, mais si on n’a pas sous la main le nécessaire (une raquette de tennis, un piano, un copain, un ordinateur), quelle attitude aurons-nous ?

Si on garde son repos en Dieu, c’est en tout lieu et à tout instant qu’on peut se reposer, parce qu’il est partout en tout temps.

 

 

Repost 0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 06:00

Ne ratez pas les soldes, liquidation totale !!!

 

7ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Lévitique 19,1…18

Psaume 102

2ème Lecture :1 Corinthiens 3,16-23 

Evangile : Matthieu 5,38-48

 

 ATO07Lapinbleu119C-Mt5_48.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le lapin bleu a un grand désir, il veut devenir saint. Il va dans un magasin d’auréoles (le dessin ne dit pas si elles sont payantes ou gratuites).

-Les auréoles sont diverses ; elles ont la forme de ce qu’elles représentent (un cœur pour l’amour, une colombe pour la paix, un sourire pour la joie, une toute petite pour l’humilité, une à 5 anneaux pour l’olympique (histoire de dire que la sainteté est universelle et que son acquisition n’est pas évidente).

-Et puis il y en a une "d’occasion", un peu tordue, dont l’état n’est pas si neuf que ça. Elle signifie qu’il ne faut pas se contenter de peu. Souhaiter une petite auréole un peu tordue, c’est ne pas se croire digne de l’amour de Dieu. C’est encore mettre une limite à son amour immense qui veut « infiniment plus que nous n’osions demander ou imaginer » (St Paul)

 

Questions

 

-Qui d’entre nous souhaite voir réussir son enfant ? Avoir mille et un projets pour lui ?

La réussite totale que Dieu a en vue pour nous, c’est que nous soyons unis en lui d’une manière définitive. Ainsi, nous serons saints. La sainteté, ce n'est pas d'être parfaits, mais de   participer à la perfection qu'est Dieu. C'est se recevoir de Lui. 

-Si nous souhaitons la réussite de nos proches, croyons-nous vraiment que Dieu peut « réussir » avec nous ?

-Le lapin-Dieu (avec sa cravate jaune) nous demande « laquelle désirez-vous ? » parce que ce n’est pas lui qui va nous en imposer une. Et moi, quel est mon désir ?

-Est-ce que je vais penser à entrer dans son magasin chaque jour de cette semaine ?

Repost 0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 06:00

P'têt ben qu'oui, P'têt ben qu'non...

 

6ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Sirac le sage 15,15-20

Psaume 118

2ème Lecture : 1 Corinthiens 2,6-10 

Evangile : Matthieu 5,17-37

 

 ATO06Lapinbleu399C-Mt5_37.jpg 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Ce lapin indécis est juché sur un socle naturel qui ressemble à un gros tronc avec peu de feuilles, comme une souche qui est empêchée de se développer.

-Il est seul à devoir prendre sa décision.

-Dans son corps, tout est contradictoire ;

-Son corps est tourné vers la gauche et sa tête vers la droite.

-Il a un bras devant et un derrière.

-Une oreille tournée vers le haut et une autre vers le bas (= il entend deux conseils différents et lui, il est au milieu).

 

Questions

 

-Dire « Oui », et dire « Non » et le plus beau cadeau que Dieu a donné à chaque être humain. Ca veut dire que chaque être a la capacité de penser par lui-même, et de devenir lui-même.

-Est-ce que j’use de cette grâce comme d’un pouvoir sur les autres ?

-Est-ce que je suis un(e) éternel(le) indécis(e) ? Est-ce que j'attends que la réponse vienne de l'extérieur ?

-Dire oui ou non permet à l’autre de se situer vis-à-vis de moi. Sans cette parole de ma part, la relation peut-elle être vraie ?

Repost 0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 06:00

 

Chaud devant !

 

5ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Isaïe 58,7-10

Psaume 111

 2ème Lecture : 1 Corinthiens 2,1-5 

Evangile : Matthieu 5,13-16

 ATO05Lapinbleu412C-1Co2_3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Ce lapin passe d’un paysage neutre (il n’y a rien derrière lui) à la lisière d’une forêt menaçante de plus en plus sombre. Il y a 13 paires d’yeux fixés sur lui.

-L’attitude du lapin est toute « molle », hésitante. Les oreilles en accordéon, le corps penché en arrière, comme si tout résistait en lui. Ses yeux regardent ailleurs.

-Le ciel devient gris, le chemin s’assombrit.

-Une seule chose paraît solide et tenir ferme, sur ce dessin, c’est le panneau « MISSION », bien droit, en couleurs, planté au milieu du chemin (en général, ils sont plantés en bordure)

 

Questions

 

-Quand on lit les lettres de Saint Paul, on est plutôt frappé par sa vivacité, sa solidité, ses propos directs et incisifs. Et là, il nous déclare qu’il est craintif et tremblant. C’est à ce moment-là que Dieu peut prendre toute la place. Ce que nous considérons comme une faiblesse (le dessin l’exprime bien, le lapin paraît le « maillon faible » face à ces animaux tapis) est en réalité une grande force aux yeux de Dieu, lui qui est passé par ce même chemin. La force de ce lapin vient du fait qu’il est envoyé (panneau « mission »). S’il est envoyé, c’est par quelqu’un. Si ce quelqu’un est Dieu, forcément, il est dans le coin. A quoi cela lui servirait-il d’envoyer si c’était en pure perte ?

-Ai-je conscience que ma faiblesse est une occasion de laisser passer Dieu devant moi, à travers moi ?

-Si j’en ai conscience, comment est-ce que je vis ce genre de situation dans mon quotidien ?

 

Repost 0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 06:00

Si l'Esprit ne pousse pas droit,

Syméon va imprimer sur son mur. 

 

Fête de la Présentation – Année A

 

1ère Lecture : Malachie 3,1-4   

Psaume 24  

2ème Lecture : Hb 2,14-18     

Evangile : Luc 2,22-40

 

 A-2fév Présentation Lapinbleu513C-Lc2 13

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Tout est orienté vers le Temple ; la trajectoire de Syméon, les maisons…

-Le prophète est poussé par l’Esprit, mais si on regarde sa barbe, normalement, elle devrait être vers l’arrière à cause du déplacement d’air. Elle est tendue vers l’avant pour signifier que s’il est poussé par l’Esprit, il est en même temps attiré vers Jésus. L’Esprit conduit toujours à Jésus et au Père.

-La trajectoire de Syméon est directe. C’est irrésistible, il ne peut pas faire marche arrière. Quand on est attentif à l’Esprit-Saint, on ne passe pas par quatre chemins. Ce qui est demandé à Syméon, c’est de garder l’équilibre. L’Esprit de Dieu, qui met en mouvement, chamboule bien des choses dans notre vie. Il faut savoir être souple pour garder l’équilibre, se laisser bousculer, transformer, façonner par Dieu.

En hébreu, Esprit se dit « Ruah » (prononcer Roua).  Les lettres de RUAH, sur le dessin, sont couleur flamme. On utilise plusieurs symboles pour l’Esprit-Saint ; le feu, le souffle, l’eau, l’huile, la colombe.

 

Questions

 

-Jésus se laisse présenter à Dieu par Marie. Quand on est présenté à quelqu’un, on ne dit généralement pas grand-chose, on reste passif. C’est celui qui fait les présentations qui s’en charge. On a juste à se laisser accueillir. 

Pourquoi ne pas me « faire présenter » à Dieu par mon ange-gardien par exemple ? Je suis là, simplement, avec mon passé, mon présent, mon avenir. Mon ange me présente à Dieu. J’imagine la conversation entre Dieu et mon ange.

Repost 0
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 06:00

infos-filet : la radio qui bouge.

 

3ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Isaïe 8,23 - 9,3

Psaume 26

2ème Lecture : 1 Corinthiens 1, 10-13. 17 

Evangile : Matthieu 4,12-23

 

ATO03Lapinbleu320-Mt4_20.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Deux lapins, deux filets, trois palmiers, quatre couleurs… Le dessin est sobre.

-Des palmiers statiques, des lapins en mouvement. Des filets en mouvement sur des palmiers statiques.

 

Questions

 

-Dans le contexte Biblique, il s’agit des premiers disciples que Jésus appelle alors qu’ils sont dans leur barque en train de pêcher. Les filets du verset Biblique sont des filets de pêche.

-Ici, les filets sont des hamacs. Sur ce dessin, les lapins n’ont pas grand-chose à quitter sinon leur repos et leur confort. Les filets, sont sur un fond bleu ; ils « brassent de l’air », du vent.

Les lapins espèrent mieux.

-Et moi, quelle est mon espérance ? Qu’est-ce que j’attends aujourd’hui ? Qu’est-ce que j’attends cette année ? Qu’est-ce que j’attends dans ma vie entière ?

-Suis-je motivé(e) à suivre le Christ aujourd’hui ? Cette année ? Dans ma vie ?

-Qu’est-ce qui m’en empêche ? Est-ce vraiment une bonne raison ?

Repost 0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 06:00

Avec la crise, tout augmente... Tout !

 

2ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Isaïe 49,3,5-6

Psaume 39

2ème Lecture : 1 Corinthiens 1,1-3 

Evangile : Jean 1,29-34 

ATO02-Lapinbleu413C-Is49_5.jpg 

          Pour aller plus loin  

 

Détails

 

-La traduction de ce verset varie ; on trouve aussi "Je serai glorifié aux yeux du Seigneur", ce qui a le même sens.

Ce verset n’est pas le même qu’Isaïe 43,4 « Tu as du prix aux yeux du Seigneur… ». Isaïe insiste bien sur ce thème.

-L’ensemble est simple : on y voit un lapin qui a une étiquette avec un prix dessus, rien de plus.

-L’étiquette est accrochée à son bras, Le pris est élevé, infini (on n’en voit qu’une partie) et en rouge. Il descend du Ciel.

-La signification est que chaque être vivant a ce prix infini, en rouge, parce qu’il a coûté le sang (=la vie) du Fils de Dieu. Je vaux le prix de Dieu puisqu’il a donné sa vie pour moi.

-Le prix n’est pas celui que je me donne, que je me mets, mais celui que Dieu me donne. C’est pour ça que sur ce dessin, il n’y a rien d’autre (pas de décor, pas d’autres personnes…) A moi tout seul, je vaux le prix de Dieu.

-Le lapin a l’air étonné de valoir tant aux yeux de Dieu.

 

Questions

 

-Si c’était pour moi seul(e), Dieu aurait créé le monde quand-même.

-Si c’était pour moi seul(e), Dieu serait aussi mort sur la croix.

Que penses-tu de tout cela ?

Repost 0