Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 06:01

Il n'y a pas que les contraventions ou les oignons qu'on fait sauter.

 

34ème Dimanche du temps Ordinaire - année A  

1ère Lecture : Ezéchiel 34,11…17

Psaume 22

2ème Lecture : 1 Corinthiens 15, 20-26. 28 

Evangile : Matthieu 25,31-46

 

 ATO34ChristRoiLapinbleu429C-1Co15_26.jpg

 

 

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le personnage de gauche représente Jésus (à chaque fois que tu verras une auréole avec une croix dedans, c’est le Christ. Je reprends ce symbole des représentations du Christ sur les icônes orientales… sans bien sûr vouloir les déprécier, mais garder ce symbole)

-Celui de droite, c’est la mort (NooooOOOooon, pas possible !).

-La scène est celle où Jésus vainc définitivement la mort, par Sa mort sur la croix (c’est la croix sur le détonateur qui va faire sauter la mort.) Bref, la mort n’a plus rien à faire, elle est perdue. Elle le sait. Elle se bouche les oreilles en attendant ce moment. Impossible de lutter contre le Sauveur (regarde bien, la faux est prise dans le fil du détonateur, elle ne pourra faire plus aucun mal. De même, ceux qui ont utilisé une faux dans leur vie voient bien, sur le dessin, qu’il est impossible de  tenir celle-ci efficacement pour faucher). « Ô mort, où est ta victoire ? » nous dit Saint Paul. 

 

Questions

 

-Est-ce que je crois que Dieu est plus fort que toutes les forces du mal (y compris le satanisme) ?

-Est-ce que je crois à la Victoire définitive du Christ sur le mal, la mort ?

-Est-ce que j’y crois dans un monde futur, ou dans ce monde-ci, dans ma propre vie ?

-Est-ce que j’ai déjà vécu une expérience du Christ qui me tire de la mort ?

Repost 0
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 06:00

Mauvais serviteur ! Il se défonce pour enfoncer.

 

33ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Proverbes 31,10…31

Psaume 127

2ème Lecture : 1 Thessaloniciens 5,1-6

Evangile : Matthieu 25,14-30

 

 

 ATO33Lapinbleu430C-Mt25_25.jpg

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Le talent, ici, c’est la grâce du baptême ; je suis devenu Chrétien grâce à la mort et à la résurrection du Christ. C’est ça qui fait la richesse du talent reçu.

-Il y a 8 petits nuages de poussière (comme les huit Béatitudes). En enfouissant le talent, on enfouit aussi dans les profondeurs tout le message que le Christ clamait sur la montagne.

-Les lettres TOMP TOMP sont en couleur vive : C’est plus facile de cacher sa foi ouvertement que de la proclamer ouvertement.

-Le mot "talent", dans le texte, est recouvert de poussière. Un trophée se met-il à la cave ?

 

Questions

 

-Est-ce que je mets autant d’ardeur, d’énergie, à essayer d’étouffer que je suis chrétien(ne) plutôt que de le dire simplement ? Si oui, pourquoi ? Les chrétiens de notre monde d’aujourd’hui sont-ils tolérés autant que les autres religions ? A quoi est-ce que je le vois ?  

-Ai-je peur de devoir changer quelque chose dans ma vie, si je dis clairement que je suis chrétien(ne) ?

-Un lingot dans la nuit ne brille pas plus qu’un tas de charbon. Qu’est-ce qui peut briller davantage en toi ? Briller pour guider les autres ?

Repost 0
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 06:00

Dimanche 2 novembre – Année A – Messe pour les défunts

(j'ai fait un dessin de la mort qui tue)

1ère Lecture : Sg 2,23 ; 3,1-6.9   

Psaume 4    

2ème Lecture : Romains 6,3-9   

Evangile : Jean 5,24-29

(La liturgie propose un grand choix de lectures. J'ai retenues celles-ci)

 

Lapinbleu765C-Sg3_2-messe_2_nov.jpg 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Le lapin gris pense à son ami, défunt, et au passé. Il n’est pas tourné vers l’avenir (la Vie éternelle où il le retrouvera). Il regarde le sol, non le Ciel.

-Dans le ciel, tout proche de lui, son ami est là, visiblement heureux. Il essaye de faire signe mais impossible de communiquer car le lapin gris ne regarde pas dans le bon endroit. Ses oreilles sont tournées dans la bonne direction, mais son regard sans espérance prend le dessus.

 

Questions

 

-Il m’est déjà arrivé de rencontrer des jeunes (et pas que des jeunes) refuser d’entrer dans une église parce que ça leur rappelle un enterrement. L’église est-elle ce lieu de la mort ? Il est vrai qu’il y a des représentations de mort (des crucifiés) un peu partout… et pas grand-chose qui parle de Résurrection.

Alors je m’adresse aux croyants ; les amis, VOUS êtes la représentation du Christ Ressuscité dans votre église, et si vous ne l’êtes pas, vous DEVEZ LE DEVENIR. Si personne ne représente Jésus ressuscité, si Jésus ressuscité n’est pas visible dans les pierres vivantes que nous sommes, où et comment les non-croyants vont-ils le découvrir ?

-Autre question ; comment est-ce que je considère la mort ? Est-ce que je creuse la question ? Est-ce que je l’évite ? Comment est-ce que j’entends ces deux affirmations « Je crois à la résurrection de la chair et la vie du monde à venir » ? Où vais-je trouver les réponses ? A qui vais-je les poser ? Pourquoi ?

 

 

Ce 2 novembre, je pourrai penser à ceux qui sont morts et qui feront partie du comité d’accueil lorsque ce sera à mon tour de passer la porte de la vie éternelle.  

Repost 0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 06:00

30ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Exode 22,20-26

Psaume 17

2ème Lecture : 1 Thessaloniciens 1,5-10

Evangile : Matthieu 22,34-40

 

ATO30Lapinbleu313C-Mt22_39.jpg

 

 

 

Pour aller plus loin

 

 

Détails

 

-Il y a la parabole dans l’Evangile de Saint Matthieu (Mt 18,28) où celui qui a prêté se jette sur celui qui doit le rembourser pour l’étrangler. Ici, on voit une main qui sert à étrangler et une autre prête à taper. 

-Le lapin bleu (à gauche) a le « savoir » (il connaît les commandements),

-Le lapin gris (à droite) attendrait plutôt un modèle, un témoin, qu’un moralisateur.

-Il y a un contraste de couleurs entre la bulle agressive (rouge), et la Parole de Dieu (en vert), un peu comme les feux de signalisation. Le rouge arrête, le vert permet d’avancer.

 

Questions

 

Ce dessin illustre aussi une parole de Jésus concernant les pharisiens « Faites ce qu’ils disent, ne faites pas ce qu’ils font. »

C’est facile de dire que le plus grand commandement, c’est d’aimer. Mais dans les faits, est-ce que je le montre ? Est-ce que je le vis ? Suis-je une « Parole Vivante » , un « livre ouvert » ?

 

 

Repost 0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 06:00

Encore un lapin qui s'est fait flasher...

 

29ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Isaïe 45,1. 4-6

Psaume 95

2ème Lecture : 1 Thessaloniciens 1,1-8 

Evangile : Matthieu 22,15-21

 

  ATO29Lapinbleu369C-Ps95_9.jpg

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-La semaine dernière, les lunettes de soleil étaient le signe des vacances sur le dessin. Cette fois-ci, elles permettent de voir Dieu (Une parole de la Bible dit qu’« on ne peut voir Dieu sans mourir »). Regarder quelqu’un dans les yeux, c’est enlever tout barrage, c’est n’avoir rien à se reprocher. Les lunettes montrent que pour voir Dieu, il faut lui être ajusté.  VOIR DIEU, c’est le désir de l’Homme. C’est à ceci qu’il est appelé.

-En adorant Dieu, le lapin a la même couleur que Lui. Il devient saint par participation.

-Au sol, il y a trois autres paires de lunettes de chaque couleur primaire (jaune, rouge, bleu), une pour contempler chaque personne divine ; une pour le Père, une pour le Fils, et une pour L’Esprit-Saint. Sur le nez, le lapin n’a plus qu’une seule parie de lunettes, il adore le Père, le Fils et le Saint-Esprit en même temps, en adorant Dieu.

-Quand il sera au Ciel, il n’aura plus besoin de lunettes du tout. Saint Jean nous dit « parce que nous le verrons tel qu’il est »

 

Questions

 

-Le lapin adore Dieu de tout son être, il peut se présenter devant lui.

-Et moi, ai-je cette même attitude ? Y a-t-il quelque chose qui m’en empêche ?

-Est-ce que la Sainteté de Dieu est pour moi un obstacle dans ma relation à Lui ?

Repost 0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 06:00

Le paradis, c'est comme la piscine; les caleçons sont interdits.

 

28ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Isaïe 25,6-9

Psaume 22

2ème Lecture : Philippiens 4,12-20

Evangile : Matthieu 22,1-14

 ATO28Lapinbleu304C2-Mt22_12.jpg

 

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le décor, c’est le ciel. Il est plutôt orageux, avec une trouée de lumière à l’endroit du sceptre (la victoire de sa croix qui apporte lumière au monde.

-Le chemin qui mène au trône a l’air immatériel, un peu comme la vie qui ne tient qu’à un fil.

-Le roi est assis sur son trône, en habit blanc. Le bout des manches est rouge (couleur du sang que ce roi a versé pour moi). Ce roi, c’est Dieu. Le décor est vide hormis Dieu et moi.

-Le jour du passage, je n’emporterai rien, je n’aurai plus rien, je serai seul(e) avec Dieu (et mon passé).

-Le lapin, visiblement, était en vacances sur terre (caleçon, lunettes de soleil). Maintenant, il est bien tard pour travailler à la vigne du Seigneur. Il essaye même de cacher cela au Maître qui sait tout, en dissimulant ses lunettes derrière lui.

 

Questions

 

-Dans la parabole, celui qui n’a pas le vêtement de noces reste muet quand on lui pose la question.

-Et moi, quel est mon vêtement de noce ?

-Qu’est-ce qui m’habillera le jour où je paraîtrai, nu(e), face à Dieu ?

 

Repost 0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 06:00

Les dents de l'amer

 

27ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Isaïe 5,1-7

Psaume 79

2ème Lecture : Philippiens 4,6-9 

Evangile : Matthieu 21,33-43

 

 

ATO27Lapinbleu259C-Ph4_7.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le lapin nage assez en profondeur (ça se voit à la couleur sombre de l’eau). Il n’a pas peur du requin, il croit même que c’est un poisson d’avril.

-La paix qui vient de Dieu n’est pas une paix qui efface le problème ou qui fait croire qu’il n’y a pas de problème. Si on prend un problème pour un poisson d’avril, c’est qu’on ne veut pas le voir.

-Si le requin est le « problème », ce lapin lui tourne le dos, mais pas sa tête. Il désigne le problème de son pouce et continue à nager malgré tout.

-La paix qui vient de Dieu est celle-ci : elle ne nous épargne pas des problèmes, mais elle nous permet de relativiser et de traiter les choses graves avec plus de recul.

 

Questions

 

-Ce verset Biblique est coupé par les deux bouts ; le voici en entier « Soyez dans la joie. Que votre sérénité soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. Ne soyez inquiets de rien, mais en toutes circonstances, dans l’action de grâce, priez et suppliez pour faire connaître à Dieu vos demandes.. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut imaginer, gardera votre cœur et votre intelligence dans le Christ Jésus. »

-Et moi, quels sont mes « requins » (mes problèmes) ? Me font-ils peur au point de ne plus voir qu’eux ? Au point-même de ne plus vouloir vivre ? Est-ce que je demande la paix qui vient de Dieu ?

Repost 0
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 06:00

satan bouche un coin

 

26ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

  

1ère Lecture : Ezéchiel 18,25-28

Psaume 24

2ème Lecture : Philippiens 2,1-11 

Evangile : Matthieu 21,28-32

 

 

ATO26Lapinbleu427C-Ph2 10

 

 

 

Pour aller plus loin 

  

Détails

 

-Le lapin, dans sa prière, invoque le Nom de Jésus. Ca fait chuter les démons (comme toujours, dans mes dessins, il y a le chiffre 6 (imperfection) quand il  est question du démon. Il y a 6 étoiles.)

-Le démon s’étale de toute sa hauteur, celle qu’il s’était octroyée.  Il est remis à sa juste place.

-Il ne tombe même pas à genoux, mais  encore plus bas.

-La main du lapin bleu est incertaine, mais l’efficacité de sa Parole est sûre.  Il y a une différence visible entre la timidité du lapin et la force de sa Parole inspirée par Dieu.

 

Questions

 

-Invoquer le Nom de Jésus est toujours efficace. Mais « Efficace » ne veut pas dire « ça marche comme je veux » (ni « ça marche sous certaines conditions »), ça veut dire « Il agit ».

«Demande- toi à chaque instant ce que ferait Jésus et fais-le, écrit frère Charles. C’est ta seule règle, mais ta règle absolue »

-Si on se demande ce que ferait Jésus, c’est qu’on le connaît un minimum. Je ne peux pas me demander ce que ferait mon arrière-arrière-grand père si je ne l’ai pas connu. Par contre, je peux me demander ce que ferait Jésus puisque j’ai assez d’éléments (dans les Evangiles) de ses faits et gestes.

Connaître la volonté de Dieu, c’est d’abord connaître l’être de Dieu ; Pour connaître la volonté de Dieu, cherchons à connaître Dieu.

 

-Suis-je plus attaché(e) au résultat de ma prière qu’à celui que je prie ?

 

Repost 0
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 06:00

Grand Dieu, Grand prix !

 

25ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Isaïe 55,6-9

Psaume 144

2ème Lecture : Philippiens 1,20-27 

Evangile : Matthieu 20,1-16

 

 ATO25Lapinbleu291C-Ps144 3

Pour aller plus loin

  

Détails

 

La grandeur de Dieu est manifestée de diverses manières :

-Le visible et l’invisible. On ne voit qu’un bout de la voiture de courses comme on ne perçoit qu’une partie de la grandeur de Dieu.

-La plénitude. Il y a sept « O » dans le VROOOOOOO. Les sept sont couleur flammes. C’est la plénitude de l’amour de Dieu.

-La grandeur de Dieu traverse le dessin de part en part, comme elle traverse notre vie. Elle est présente avant notre naissance et après notre mort.

-La grandeur de Dieu nous entraîne à sa suite. Le képi représente ici la tête (le Christ) qui est Dieu, qui entraîne son corps (l’Eglise ; donc nous) avec lui)

-La grandeur de Dieu entraîne aussi nos limites (symbolisées par le panneau 90). Et ce sont même nos limites, quand elles sont visitées et purifiées par Dieu, qui nous entraînent dans la sainteté.

 

Questions

 

-A quel moment ai-je été ébloui(e), par la grandeur de Dieu ?

-Quels sentiments cela éveille t-il en moi ?

-Quelles sont les conséquences dans ma vie de tous les jours ?

 

Repost 0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 06:00

Quand on est froissé, faut-il pardonner ?

 

24ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Sirac le sage 27-30

Psaume 102

2ème Lecture : Romains 14,7-9 

Evangile : Matthieu 18,21-35

 

ATO24Lapinbleu251-Mt18 21

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Cette petite BD résume bien l’Evangile :

1ère case : Le lapin aperçoit une rayure sur « sa bagnole ». Il est très en colère (au-dessus de la case, il y a un poing fermé). Il est d’autant plus en colère qu’il ne semble pas en être le responsable (sa femme se débine discrètement).

2ème case : il demande à Dieu s’il faut pardonner jusqu’à sept fois (qu’il compte sur ses doigts). Sept rayures équivaudraient à un bon coup de rateau.

3ème case : les mains (de Dieu) lui répondent « non non, pas sept fois, mais… » et elles montrent un tas  informe où on reconnaît juste la couleur de la voiture, les jantes et le volant.

 

Questions

 

-Vu comme ça, l’histoire est complètement abracadabrante. Déjà, messieurs, qu’une rayure à votre voiture est de l’ordre de l’affront total, comment pourrait-on envisager de pardonner jusque là ?

Et pourtant…

-Dans le Catéchisme de l’Eglise Catholique, nous lisons au n° 982 « Il n’y a aucune faute, aussi grave soit elle, que la Sainte Eglise ne puisse remettre. Il n’est personne, si méchant et si coupable qu’il soit, qui ne doive espérer avec assurance son pardon, pourvu que son repentir soit sincère. Le Christ qui est mort pour tous les hommes, veut que, dans son Eglise, les portes du pardon soient toujours ouvertes à quiconque revient du péché »

-C’est une très bonne nouvelle pour moi si je crois que j’ai fait quelque chose d’impardonnable, puisque Dieu peut quand-même me pardonner (à condition que je regrette vraiment).

-C’est une très mauvaise pour moi quand je suis pour la peine de mort ou quand je veux condamner quelqu’un en pensant qu’il vaudrait mieux l’enlever de la terre tellement il est méchant. En faisant cela, est-ce que je ne lui mets pas une étiquette dessus ? Une étiquette où je ne lui laisse aucune chance de changer ? Est-ce que je ne mets pas à la place de Dieu ? Est-ce que j'aimerais qu'on colle cette même étiquette sur moi ?

Repost 0