Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 06:00

un lapin pond; pin-pon

3
ème Dimanche de Carême – Année C

 

1ère Lecture : Exode 3,1-15

Psaume 102

2ème Lecture : 1 Corinthiens 10,1-12

Evangile : Luc 13,1-9

 

 

CC3-Lapinbleu216C-Ex3 5 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Le dessin relate l’histoire du « buisson ardent » où Moïse voit un buisson brûler sans se consumer (bizarre !) alors il s’approche et Dieu lui parle en disant ce verset.

Dans la Bible, l’histoire ne finit pas avec les pompiers mais par une rencontre avec Dieu.

 

Questions

 

-Ici, j’ai voulu mettre en valeur la question de l’obéissance à Dieu.

-Obéir et écouter, c’est le même mot (le premier commandement, c’est « Ecoute, Israël… »)

Les conséquences d’une désobéissance ne sont pas de l’ordre d’un châtiment de Dieu mais d’une auto-destruction. Dieu vient quand-même à ma rescousse avec ses trois voitures de pompiers (les 3 personnes de la Trinité) mais la route a été déviée par mon refus d’écouter Dieu et le temps de me restructurer sera plus long.

-Quand est-ce que j’ai fait l’expérience de tout ceci. Est-ce que ça m’empêche de recommencer ?

Repost 0
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 06:00

Tout droit et tu y es !


2
ème Dimanche de Carême – Année C

 

1ère Lecture : Genèse 15,5-18

Psaume 26

2ème Lecture : Philippiens 3,17-4,1

Evangile : Luc 9,28-36

 

 CC2-Lapinbleu045C-Ps26 7

Pour aller plus loin


Détails

 

-Le lapin avance prudemment. On sent le doute pas loin, en tout cas, il est surmonté.

-Il doit passer su sol horizontal bien vert, agrémenté de pierres, d’herbes folles et de buissons à plus rien du tout.

-C’est comme dans les dessins animés ; tant qu’il ne voit rien, il avance, et dès qu’il s’aperçoit qu’il est sur du vide, il tombe. Les dessins animés seraient-ils tirés de Saint Pierre marchant sur les eaux ?

 

Questions

 

-La suite du psaume, c’est « c’est la face que je cherche, Seigneur, ne me cache pas ta face »

On peut trouver la face de Dieu avec les yeux ouverts (dans les autres, dans la création) et on peut la trouver avec les yeux fermés (au plus profond de soi)

-C’est inconfortable de marcher sur du vide. C’est quelque chose qui n’est jamais acquis. Quel a été le dernier acte de foi que j’ai du poser et qui m’a fait ressembler à ce dessin ?

-Quelle leçon en ai-je tirée ? 

Repost 0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 06:00

Un dessin à méditer pour cette entrée en carême.

(les propriétaires de Ferrari ne pourront pas comprendre, désolé)

 

Lapinbleu633C-Mt6_6.jpg

Repost 0
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 06:00

 Ca baigne pour moi. enfin presque...

 

1er Dimanche de Carême – Année C

 

1ère Lecture : Deutéronome 26,4-10

Psaume 90

2ème Lecture : Romains 10,9-13

Evangile : Luc 4,1-13

 

 

CC1-Lapinbleu294C-Ps90 15 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Le portable sonne, le lapin sort de sa piscine plus vite que l’éclair pour répondre. La piscine, ça peut être, le confort, le bien-être.

-Il ne prend pas le temps de se sécher.

 

Questions

 

-Si je savais que l’appel venait de Dieu, aurais-je autant d’empressement à y répondre ?

Quand est-ce que, la dernière fois dans ma vie, je lui ai répondu si vite, en lâchant tout ?

-Quand est-ce que je n’ai pas voulu répondre ?

 

Repost 0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 06:00

COUPEZ  ! euh, non...

5
ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : Isaïe 6,1-8

Psaume 137

2ème Lecture : 1 Corinthiens 15,1-11

Evangile : Luc 5,1-11

 

CTO5Lapinbleu204C-Is6 8

Pour aller plus loin

Détails

 

-Le lapin est en position d’attente. Oreilles déployées pour mieux voler.

-Il sait à peu près la direction où il va aller puisqu’il regarde le viseur… mais après, tout dépendra de la force de la catapulte qui peut l’envoyer devant, derrière ou sur la cible.

-Il a un casque avec une étoile. C’est la lumière qui est envoyée dans la nuit.

-La catapulte ressemble à une formule 1 avec des roues plus larges derrière que devant.

-Le système d’envoi est « double ». Le lapin est retenu par deux cordes. Normalement, il n’y en a qu’une. La signification est que dans l’Eglise, quand quelqu’un part en mission, il faut deux choses ; qu’il en ait l’appel intérieur (venant de lui) et que cet appel intérieur doit être confirmé par l’appel de l’Eglise qui envoie. On n’est pas envoyé juste parce qu’on « le sent ».

-il n’y a pas de décor, parce que quand Dieu envoie, c’est qu’on lâche le reste.

-Cette image peut représenter Jésus, envoyé par le Père, pour aimer et sauver les hommes.

 

Questions

 

-Et moi, quand je suis envoyé,

Est-ce que je m’attribue cet envoi comme venant de moi ?

Est-ce que je rends compte de ma mission ?

Est-ce qu’il faut qu’on me confirme 36 fois que je suis bien dans la bonne direction en me donnant un coup de pied au derrière ?

Est-ce que j’ai été déçu par une mission ? Me l’étais-je donnée ou l’avais reçue ?

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 06:00

Ce matin, un lapin, a un marteau-piqueur

4
ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C


Jérémie 1,4-19   
Psaume 70  
1 Corinthiens 12,31-13,13   
Luc 4,21-30

 

 

CTO4Lapinbleu290C-Jr1_17.jpg 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Avec son marteau-piqueur, le lapin n’arrive pas à percer le sol.

-Il rebondit dessus ; soit il est trop léger, soit le sol est trop dur.

            -Si le lapin est trop léger ; c’est qu’il ne s’appuie pas assez sur Dieu

            -Si le sol est trop dur (entendons le cœur de celui à qui le prophète s’adresse), c’est

l’amour de Dieu qui pourra le faire fondre, et non pas mes « techniques »

 

Questions

 

-Cette parole de Jérémie 1,17 s’adresse au prophète qui doit annoncer Dieu.

-Il y a deux solutions ;

ou bien il compte sur Dieu et son message à transmettre fidèlement, et la Parole ne revient pas à Dieu sans avoir fécondé la terre,

ou bien il compte sur ses forces, ses moyens, ses projets, son système, sa manière d’annoncer, au point de ne plus pouvoir évaluer si c’est bien ce que Dieu demande. En gros, le poteau indicateur cache la ville qui est derrière.

-Et moi, qu’est-ce que ce dessin m’inspire ?

 

Repost 0
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 06:00

3ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : Néhémie 8, 1-10

Psaume 18

2ème Lecture : 1 Corinthiens 12, 12-30

Evangile : Luc 1,1-21

CTO3Lapinbleu262C-Neh8_10.jpg 

 


Pour aller plus loin

Détails

 

-Beaucoup de gaieté ; le lapin est tout sourire. Sa tour est couleur pierre et sable pour les contreforts. Elle a sept créneaux, les sept vertus (foi, espérance, charité, prudence, justice, tempérance, force).

-Le lapin n’est pas enfermé sur lui-même mais ouvert sur le monde.

-L’ombre de la tour est celle d’une croix mais déformée.

 

Questions

 

-Essaye de bondir comme ça, avec une tour de quelques tonnes sur le dos. La joie de Dieu est un rempart, nous dit Néhémie. Pour toi, c’est un rempart contre qui, contre quoi ? L’as-tu déjà expérimentée, cette joie de Dieu que rien n’arrête ?

-Sur ce dessin, le lapin ne regarde pas où va, mais il a la tête tournée vers ceux qu’il rencontre. Il est à l’image du Christ. Si le Christ sait où il va (à la croix, à la mort, à la résurrection), ça ne l’empêche pas de vivre ses rencontres pleinement pour autant

Repost 0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 06:00

Année C - 2ème Dimanche du Temps Ordinaire

 

Première lecture : Isaïe 62, 1-5      

 Psaume 95      

 Deuxième lecture :  1 Corinthiens 12, 4-11      

 Evangile : Jean 2,1-12

 

CTO2Lapinbleu715C-Jn2_1.jpg

 

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Dans l’histoire des noces de Cana, il n’y a plus de vin. Jésus demande aux serviteurs de remplir d’eau six jarres d’environ cent litres et les apporter au maître du repas. Lorsque celui-ci le goûte, c’est un vin délicieux.

-Sur ce dessin, on ne voit pas le cortège des mariés. Par contre, on perçoit la joie (« vivent les mariés », il y a des confettis, et les casseroles qu’on accroche au pare-chocs de la voiture sont ici les six jarres qui ont l’air de bien résister aux chocs).

 

Questions

 

-Le lapin qui est témoin de cette traversée de joie est surpris.

-Ce dessin veut montrer que dans notre vie, il y a de nombreux « signes » (Saint Jean ne dit pas « miracle », mais « signe », lorsqu’il parle de l’eau changée en vin), et devant ces signes, nous avons la liberté de croire ou non. Et c’est vrai que devant le même signe, l’un croira et l’autre non. Le signe n’est pas une évidence, une preuve, mais un indice ; quelque chose qui me pose question.

Saint Augustin dit que « le miracle ne se réalise pas à l’encontre de la nature, mais à l’encontre de notre connaissance de la nature. »   

-Et moi, qu’est-ce qui m’aide à croire ? Comment est-ce que j’interprète les choses ? Comment s’articulent la raison et la foi ?

 

Repost 0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 06:00

A A A la queue leu leu...

2ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ème Lecture : Isaïe 62, 1-5

Psaume 95

2ème Lecture : 1 Corinthiens 12, 4-11

Evangile : Jean 2,1-12

 


Lapinbleu465C-1Co12_7.jpg 

Pour aller plus loin

Détails

 

-On assiste à une « confirmation ». Les lapins reçoivent l’Esprit-Saint par l’imposition des mains de l’évêque. Les lapins sont différents et reçoivent des dons différents.

-Celui qui attend (à gauche) est dans une attitude de désir ardent.

-Ceux qui ont reçu sont dans l’action de grâce

-Celui qui « reçoit » est dans une attitude d’accueil, il ne parle pas.

-l’évêque (celui qui est au centre) et vêtu de rouge, couleur de feu (qui rappelle le jour de la Pentecôte)

 

Questions

 

-La parole nous dit bien que l’ Esprit-Saint est donné pour le bien de tous. Ce n’est pas un « plus » dans la spiritualité comme une prière ou une dévotion particulière, c’est le moteur même de toute vie chrétienne puisque c’est l’Esprit de Jésus qui va vivre en moi.

Lorsque l’Esprit donne ses dons, c’est toujours pour l’édification du corps qu’est l’Eglise, dont Jésus est la tête. Si c’est effectivement vécu ainsi, il ne devrait y avoir ni jalousie, ni rivalité, ni concurrence, dans le corps, parce que si une jambe court plus vite que l’autre, ça risque de se finir par terre.

 Lapinbleu503C-1Co12 21


Et moi, ai-je des rivaux, des concurrents, dans l’Eglise ? Suis-je jaloux(se) de quelqu’un dans l’Eglise ? Si oui, pourquoi ?

 

 

 

Repost 0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 06:00

 

1er Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

(Baptême du Christ)

 

1ère Lecture : Isaïe 42,1-7

Psaume 28

2ème Lecture : Actes des apôtres 10, 34-38

Evangile : Luc 3,15-22

 

 

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Cette image est remplie de symboles, notamment dans les couleurs. L’avion à hélice représente St Jean-Baptiste, l’avion supersonique représente le Christ.

-« Jean-Baptiste » a la couleur sable, du désert. Le côté le plus proche de Jésus (l’arrière de l’avion) est déjà illuminé par sa présence.

-« Jésus » a la double couleur bleu-rouge. Bleu comme sa Divinité (Ciel), rouge comme son Humanité (Sang), avec une croix pour bien qu’on le reconnaisse.

-Jésus est en pleine lumière, puisque c’est lui LA lumière. Su cette image, il vient chasser l’obscurité, symbolisée par les nuages.  On constate que là où il y a la présence de Jésus, le ciel est bleu.

-Jean-Baptiste, lui, est à la charnière du ciel bleu et du ciel gris. Le ciel gris, c’est l’ancien testament et le ciel bleu, c’est le nouveau testament. Il y a une percée de lumière (ciel bleu) au niveau du nez de l’avion. Par la figure de St Jean, on perçoit quelques éléments qui annoncent la vie de Jésus (sa naissance miraculeuse, son baptême, ses disciples, son martyre…)

-Le baptême proposé par Jésus est d'eau ET de feu (si on regarde le sillage de l'avion de chasse)
-Dernier détail, si Jean-Baptiste ne s’écarte pas pour laisser passer Jésus, il risque d’y avoir collision. Là encore, il a su s’éclipser au bon moment.

 

 

Repost 0