Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

27 décembre 2000 3 27 /12 /décembre /2000 17:03

Lapinbleu670C-Jn17 3

 

La vie éternelle, c'est de connaître Dieu.

-Le lapin est devant son ordinateur connecté à un Wifi, c'est-à-dire qu'il est en lien possible avec toutes les connaissances du monde entier. Par contre, il n'aura jamais le temps d'une vie pour aller tout voir.

-La connaissance de Dieu est de cet ordre-là. Ce sera tout aussi passionnant, et on n'aura jamais fini de le découvrir, parce qu'il est infini.

-Ce lapin doute de son bonheur dans la vie éternelle.

 

Et toi ?

Repost 0
27 décembre 2000 3 27 /12 /décembre /2000 16:33

Lapinbleu669C-Jn16_33.jpg

 

-Jésus transforme le monde. (en Rugby, quand on a marqué un essai, si le buteur passe le ballon entre les poteaux, l'essai est "transformé", ça veut dire que l'équipe marque des points de plus)

-On remarque que là où est le ballon, il y a la lumière. Le reste du dessin est dans la nuit. Jésus est venu apporter la Lumière au monde.

-J'aurais voulu mettre une floppée de diables qui sont ejectés du monde par le formidable coup de pied de Jésus. C'était plutôt difficile à dessiner pour garder le dessin lisible.

-L'onomatopée "TAF" à un rapport avec le travail (on dit "trouver du taf", en langage pas très poétique). Le travail de Jésus a été de vivre sa Passion pour nous libérer de tout péché, et prendre sur lui le nôtre. Pas très reposant, tout ça. Mais d'après le dessin, il est plutôt résolu. 

 

 

 

Repost 0
27 décembre 2000 3 27 /12 /décembre /2000 16:22

Lapinbleu675C-Jn16 22

 

-Le lapin bleu se fait perquisitionner sa maison, ses biens, on le met dehors (symbolisé par le "carton rouge" du huissier)

-Ca ne l'inquiète pas. De sa main, il acquiesce avec un grand sourire. Il n'oppose aucun refus. Il est détaché.

Qu'on lui prenne sa porte d'entrée, pourquoi pas...

Qu'un gros camion soit garé sur son gazon, ' pas grave.

Il sait où est son trésor, celui que personne ne pourra ravir. C'est tout.

-Les quatre autres lapins gris sont décontenancés. Il y a de quoi. Ils ont déjà commencé leur travail, mais cette parole fait son effet.

Et moi, est-ce que ça m'inquièterait ?

Que serais-je prêt à donner ?

Si je me faisais voler, qu'est-ce que je regretterais le plus d'avoir perdu ?

 

Repost 0
27 décembre 2000 3 27 /12 /décembre /2000 16:12

Lapinbleu659C-Jn16 12

 

-Le personnage de gauche, c'est Jésus.

-Il semble frustré de ne pas pouvoir dire tout ce qu'il voudrait. C'est normal, on ne peut pas tout dire de Dieu en une heure (ni en une vie). Il pense à toutes les réflexions qui vont s'élaborer au cours des siècles futurs.

-Les deux autres disciples n'ont pas idée de la quantité d'écrits que cela peut représenter (sans compter la quantité d'expériences humaines qui ont quelque chose à dire de l'oeuvre de Dieu dans leur vie.

-Depuis la venue du Christ, a Révélation est totale. Jésus est venu TOUT révéler, tout dire. Il n'y a plus rien de caché.

-Mais à nous d'écouter progressivement.

-Nous ne pouvons pas tout ingurgiter comme un bébé ne peut pas manger un repas de restaurant à sa naissance.

 

Est-ce que je cherche à approfondir ce que Jésus veut me dire ?

Est-ce que j'ai fait l'expérience que Dieu parle à mon rythme ? avec mon langage ?

Ai-je fait l'expérience que d'autres n'ont pas compris des choses élémentaires que j'ai comprises ?

Suis-je conscient que moi, je n'ai pas compris certaines choses élémentaires que d'autres vivent depuis longtemps ?

 

 

 

Repost 0
27 décembre 2000 3 27 /12 /décembre /2000 16:07

Lapinbleu676C-Jn16 7

 

-Jésus s'élève, il quitte ses disciples. Il leur fait une promesse.

-Les disciples attendent des nouvelles de Jésus. Ils attendent surtout qu'il leur envoie quelque chose.

-Jésus propose bien plus que quelque chose. Ce sera "quelqu'un".

-Comme à son habitude, l'Esprit-Saint va les surprendre dans sa manière de venir et d'agir dans leur vie.

 

 

Repost 0
27 décembre 2000 3 27 /12 /décembre /2000 15:20

Lapinbleu666C-Jn15 20

 

-Jésus est relégué dans le bazar d'une chapelle. Il ne sert même pas à décorer. Voilà la place que lui laisse le lapin.

-Ce lapin est sûr de lui. Ca se voit dans sa posture, son sourire, sa parole "ils ne m'auront pas, MOI" (sous-entendu "toi, tu t'es fait avoir, mon pauvre...").

Il prend ses fonctions maintenant (on ne sait pas lesquelles, mais ça doit être une fonction dans l'Eglise). Dans le mot "fonction", il y a le mot "onction". On est oint (=on a reçu l'onction) par quelqu'un d'autre, on ne se la donne pas à soi-même. Le lapin n'a pas du le comprendre, encore...

Il tourne el dos au Christ en croix, ses oreilles sont tournées de l'autre côté. Rien de bon.

Le Christ est dans l'ombre, dans un coin, le lapin est dans la lumière.

 

Sa mission ne réussira pas s'il ne met pas leChrist à la première place.

 

-Et moi,où en suis-je ?

-Ai-je une mission ? Est-ce que j'en rends compte régulièrement ?

-Le Christ est-il dans un coin, au débarras ? Quelle place a t-il dans cette mission ?

 

Repost 0
27 décembre 2000 3 27 /12 /décembre /2000 15:13

Lapinbleu665C-Jn15 13

 

-Donner sa vie, c'est se consumer. Forcément, quand on donne, il y a quelque chose en moins.

-Dans le domaine spirituel, c'est l'inverse. Quand on donne sans réserve (et sans calcul), bizarrement on reçoit.

-Le lapin de gauche a donné sa vie jusqu'au bout. Celui de droite est encore indécis. Il voit le résultat et du coup, il a peur pour sa vie (ou sa survie).

-Il ressemble à la statue de la liberté en cire. Il se croit libre, mais il ne l'est pas, car il pense à lui en premier.

-Sa bougie (de baptême) est allumée, mais déjà, il pense à l'éteindre pour ne pas finir comme son voisin.

 

-Donner sa vie se fait beaucoup plus souvent à petit feu que d'une manière radicale où on meurt sur le champ.

Donner sa vie, c'est mourir un peu chaque jour. C'est se donner un peu chaque jour, dans les petites choses.

 

Et moi, à qui est-ce que je donne ma vie ?

De quelle manière ?

Jusqu'où ?

Quelles sont mes limites ?

 

Repost 0
27 décembre 2000 3 27 /12 /décembre /2000 15:11

Lapinbleu664C-Jn15 11

 

(Un dessin qui m'a bien pris du temps, surtout pour les couleurs du feu d'artifice. Mais il fallait ça.)

-Le lapin est comblé de joie. Là où il passe, rayonne la joie qui vient de Dieu.

-Le lapin est habité de l'intérieur. C n'est pas l'extérieur qui va faire qu'il se réjouisse ou non. A l'extérieur de lui, il n'y a rien, c'est la nuit et le vide.

-Sa joie se manifeste dans son regard et le fait de sautiller. A la rigueur, sans le feu d'artifice, le dessin se tient.

-Le feu d'artifice amplifie la joie. Il y a toutes les formes possibles et toutes les couleurs.

-A droite, il y a même le ☧. C'est le "Chrisme" (symbole chrétien formé des deux lettres grecques Χ (chi) et Ρ (rhô), Il s'agit des deux premières lettres du mot Χριστός (Christ). )

-En bref, sa joie vient de la rencontre avec Dieu. Elle illumine sa vie de toutes les couleurs, tout autour de lui.

 

-Ai-je déjà été rejoint par la joie du Christ ?

-Ai-je déjà été témoin de quelqu'un qui vivait d'une telle joie intérieure ?

 

 

Repost 0
27 décembre 2000 3 27 /12 /décembre /2000 15:05

Lapinbleu648C-Jn15 5

 

Le lapin pédale pour recharger une batterie. Le rôle de la batterie est de faire fonctionner son coeur quand il dormira.

Cet exemple montre bien qu'il y a des choses que notre corps fait sans qu'on y réfléchisse. Certains diront que c'est le hasard qui fait marcher tout ça. Le lapin bleu pense que c'est Dieu qui nous maintient dans l'existence.

"Hors de moi, vous ne pouvez rien faire", dit Jésus.

Effectivement, essayons de prendre conscience de tout ce qui "marche" sans qu'on ait besoin d'y réflchir: comme respirer.

Et remercions celui à qui nous devons tout cela. 

Repost 0
27 décembre 2000 3 27 /12 /décembre /2000 15:02

Lapinbleu636-Jn15 2

 

Jésus est la vigne, le Père est le vigneron.

Sur cette image, j'ai mis Jésus en tant que vigneron. A ne pas prendre au pied de la lettre cette fois-ci.

Le sarment donne du fruit sur le côté droit. Jésus arrive avec sa cisaille pour couper le côté gauche, qui est stérile, après l'avoir touché délicatement du doigt.

Le sarment réagit: "Ne t'occupe pas de ce côté, regarde A DROITE, là où je porte du fruit."  Il n'a pas envie de se faire émonder, comme moi, losrque je n'ai pas envie d'enlever la partie stérile de ma vie actuelle.

 

Finalement, être chrétien, c'est ne jamais être tranquille de ce côté-là.

La conversion n'a pas de répit...

 

Repost 0