Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 06:00

Miss terre ... et boule de gomme !

 

2 Samuel 7,1…16      

Psaume 88      

Romains 16,25-27     

Luc 1,26-38

 

BA4-Lapinbleu768Cc-Rm16_25-26.jpg

 

 

Pour aller plus loin

Détails

-Un lapin bleu marine regarde par une fente de la porte de l’église. Il a une révélation partielle.

-Un autre est à l’intérieur mais rase les murs avec une démarche précieuse. Il n’a pas encore la Révélation totale non plus parce qu’il n’a pas l’air de savoir aimer et de s’ouvrir aux autres.

-Et celui qui invite à entrer, c’est celui-là qui est à l’aise autant « dedans » que « dehors ». Il a les pieds et le cœur dedans, et la tête et les oreilles dehors. Il invite celui du dehors à entrer dedans, en allant vers lui. Le « mystère en 3D », c’est celui qui est cherché, découvert et vécu. Tant qu’il n’est pas ancré dans la vie, il n’est qu’en 2D…

-Ah oui, et peut-être as-tu remarqué la forme des deux bulles... Non ? Alors regarde bien !

 

Questions

 

 

-La Révélation est accomplie en Jésus. Dans l’Eglise, on parle de « mystère ». Le mystère n’est pas un truc secret qu’on ne comprendra jamais et donc il ne faut même pas essayer de réfléchir. Au contraire, le mystère est quelque chose qu’on n’aura jamais fini de comprendre mais qu’on découvrira toujours plus. Prenons l’exemple de l’univers. On y découvre des choses toujours plus fabuleuses, la science nous permet d’aller toujours plus loin, d’explorer le mystère sous différentes facettes. C’est pareil pour le mystère de l’Homme ; on n’a jamais fini de l’approfondir. On pourrait se dire « de toutes façons, c’est un mystère, on ne découvrira jamais la totalité, donc c’est inutile de chercher ». Ou alors, on pourra se dire « c’est extraordinaire, cherchons encore, il y aura toujours à découvrir ». Eh bien voilà le mystère de Dieu. On n’a jamais fini de le découvrir mais on peut l’approfondir encore et encore. Et moi, ai-je démissionné ? Est-ce que je dis aussi (comme je l’ai déjà entendu) « c’est comme ça, c’est un mystère, ne réfléchis pas ». La raison doit-elle vraiment démissionner ?

Repost 0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 06:00

L'Eglise aime les chansons à boire !

(en recto tonneau)

 

Isaïe 61,1-11  

Cantique Luc 1  

1 Thessaloniciens 5,16-24  

Jean 1,6-28

 

 

 BA3-Lapinbleu466C-1Th5_17.jpg

Pour aller plus loin

Détails

 

-Il me semble que le dessin est parlant en lui-même. Ce qu’on peut noter, c’est que le lapin de droite (le mouillé) a au-dessus de lui sept petits nuages qui s’estompent. Il s’agit des dons de l’Esprit (Je les rappelle : sagesse, intelligence, conseil, force, science, piété, crainte de Dieu).

-Il est possible d’assécher ces dons lorsqu’on n’est plus tourné vers le Donateur. Dieu a dit « tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force, et tu aimeras ton prochain comme toi-même. ». Qu’en est-il de l’amour du prochain lorsqu’on l’arrose de concepts, d’idéaux qui éteignent la vie en lui ?

-Le lapin de gauche est « carré », ses traits sont durs, saillants, ses oreilles et ses pattes sont anguleuses. Il a les yeux fermés car il n’est pas capable de regarder ce qu’il y a de bon en l’autre.

-Son cœur est protégé par son tonneau, derrière ses certitudes. Il n’ose pas regarder son cœur, et n’ose pas le montrer non plus.

 

Questions

 

-Ne me faites pas dire ce que je ne dis pas. Je ne dis pas que la morale, le catéchisme, le droit canonique et le dogme sont là pour nous faire suer (et encore moins pour éteindre l’esprit !). Ils sont là AU SERVICE de la croissance de l’être humain. Ils sont donc indispensables. Par contre, attention à la manière de les utiliser. Si c’est pour casser quelqu’un, est-ce au service de la croissance ?

Et moi, est-ce que je les considère comme une aide ? Comme un obstacle ? Dans quelle mesure ?

Ne jamais perdre de vue qu’il faut toujours un juste équilibre. 

 

 

Repost 0
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 06:00

La fonte des glaciers joue t-elle sur le retour du Christ ?


Isaïe 40,1-11    

Psaume 84    

2 Pierre 3,8-14      

Marc 1,1-6

 

BA2-Lapinbleu767C-2P3_9.jpg

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Le lapin est pressé et veut accélérer les choses. Mais quelles choses ? La parole de la Bible dit « c’est pour vous qu’il patiente ». « Il », c’est « Dieu ». Il patiente pour que tous aient le temps de se convertir. La balle est dans notre camp, dans mon camp. Mais voilà, j’ai le temps pour plein de choses, mais est-ce que j’en « prends » pour me convertir ? Personne n’ « a » du temps, mais pour en « avoir », il faut en « prendre », en mettre de côté pour ça.

-Avec ses narines, il souffle (de fulmination, sans doute) pour accélérer la fonte de la glace. Il voit des solutions pour que ça aille plus vite ; solutions pour Dieu « tu devrais faire ceci ou cela », et solutions qui viennent de lui (chauffer la glace). Du coup, il passe encore à côté de sa conversion, qui doit se faire au-dedans de lui. S’il savait que c’était lui que Dieu attend, lui qui est concerné par la conversion… peut-être verrait-il les choses autrement ? Mais là, il est tellement pressé qu’il utilise en même temps ses narines pour faire fondre et sa bouche pour parler… En quoi me ressemble t-il ?

 

Questions

 

 

-On oublie le proverbe « qui veut aller loin ménage sa monture ». Est-ce que je veux aller loin ? Si oui, est-ce que je me ménage et comment ? L’ennemi n°1 du monde d’aujourd’hui est la course contre le temps. On fait tout pour se déplacer le plus rapidement, on peste si on a raté un métro alors qu’il y en a un autre 40 secondes plus tard, on commande par correspondance pour avoir chez soi le produit dans les meilleurs délais quitte à payer plus. Qu’est-ce qu’il y a d’humain, là-dedans ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ? Qu’est-ce je que je cautionne ? Et la conversion, le fait de se remettre en question, de changer ? Ca, ça passe après le reste… si on a du temps…

Repost 0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 06:00

 

4ème Dimanche de l’Avent – Année B

 

1ère Lecture : 2 Samuel 7,1-16

Psaume 88

2ème Lecture : Romains 16,25-27

Evangile : Luc 1,26-38

 
BA4Lapinbleu096C-Lc1_35.jpg

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Une ombrelle en forme de colombe (un des symboles de l’Esprit-Saint). Colombe paisible, aux couleurs "feu".

-Le lapin tient l’ombrelle de ses deux mains. Il est fermement décidé à s’ y attacher.

-L’ombre rend le lapin lumieux, et se dessine sur le sol. Quand l’action de l’Esprit-Saint agit en moi, ça se dessine forcément autour de moi, même si je n’en suis pas conscient(e).

-Dans l’ « ombre », on peut entendre la « nuée » (symbole de la présence de Dieu) qui guide les hébreux dans le désert sous forme de colonne.

 

Question

 

-Nous continuons notre marche avec le Saint Esprit. De quelle manière me couvre t-il de son ombre ? (Attention, il ne me « protège » pas au sens qu’avec Lui, il ne peut rien m’arriver, mais plutôt qu’ Il est avec moi lorsque je traverse des épreuves. « RASSURE-nous devant les épreuves, en cette vie où nous espérons le bonheur que tu promets » ; prière que nous entendons pendant chaque messe)

-Quand ai-je reçu une force qui m’a permis d’avancer d’une manière décisive ?

-Quand l’Esprit Saint était-il avec moi pour me rassurer devant les épreuves ?

-Et aujourd’hui, est-ce que je fais appel à lui ? (Si ce n’est pas le cas, c’est très simple, il suffit de l’appeler « Viens, Esprit Saint », « Viens dans ma vie », « Je te laisse la place ».

Repost 0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 06:00

3ème Dimanche de l’Avent – Année B

 

1ère Lecture : Isaïe 61,1-11

Cantique Luc 1 

2ème Lecture : 1 Thessaloniciens 5,16-24 

Evangile : Jean 1,6...28


BA3Lapinbleu266C-1Th5_16.jpg 

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le décor ; de la verdure = l’abondance de la vie qui jaillit.

-Le petit lapin jaune-lumière (qui sort du cœur comme un coucou d’horloge), c’est la joie, la vie qui jaillit de l’intérieur mais qu’on étouffe par respect humain parce que « ça ne se fait pas ». Eh bien si, ça se fait ! Si on ne le fait pas, la terre sera encore plus triste.

-Celui qui essaye d’étouffer ses émotions est gêné, tandis que l’autre lapin qu’il rencontre est amusé, comme s’il n’attendait que ça ; que l’autre soit « nature » pour pouvoir, lui aussi, le devenir.

- Le moyen de « faire jaillir le lapin intérieur » n’est pas de boire de l’alcool au point de se ne plus être maître de soi et faire n’importe quoi (en général, ça ne vole pas haut…) Le moyen est de chercher la Source de la joie en soi ; Dieu.

 

Question

 

-Chrétien(ne), sais-tu que tu as le POUVOIR de donner la vie par un sourire ? Une Parole ? Pourquoi ? Parce qu’elle jaillit du plus profond de toi, et que ce n’est pas toi qui la suscite mais Dieu qui est au fond de toi et qui veut se servir de toi. « Ne tais pas une parole lorsqu’elle peut sauver et ne cache pas ta sagesse »  (Ecclésiastique 4,23)

-Alors cette semaine, n’éteins pas l’Esprit qui est en toi et qui ne demande qu’à sortir (et ne lui donne pas la permission seulement jusqu’à 22 heures)…

 

 

Repost 0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 06:00

 

2ème Dimanche de l'Avent

 

1ère Lecture : Isaïe 40, 1...11

Psaume 84

2ème Lecture : 2 Pierre 3,8-14

Evangile : Marc 1,1-4

 

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Nous sommes toujours dans l’attente. Cette attente se fait plus pressante. Ce lapin a une position d’un chien de chasse en arrêt. Donc il a repéré quelque chose, prêt à bondir. Le chasseur, lui, ne l’avait peut-être pas repéré. C’est la position du chien (lapin) qui va l’alerter de quelque chose.

-Le Seigneur, lui aussi, patiente, pour que l’heure de l’Incarnation (Dieu qui se FAIT homme) arrive

 

Question

 

-Ai-je pris conscience de la patience de Dieu. Avant de s’incarner pour être le plus proche possible de l’homme, il a du « attendre ». Attendre neuf mois pour que Jésus naisse,  attendre qu’il grandisse, attendre trente ans pour qu’il prêche, guérisse, nous sauve…

-Et moi, faut-il que j’aie tout, tout de suite ? Jusqu’où suis-je capable d’attendre ? 1 minute ? un quart d’heure ? Neuf mois ? Trente ans ? Est–ce que je peux rajoûter 5 minutes à ma vie ? Alors pourquoi suis-je si pressé(e) ?

 

Repost 0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 18:00

Voir le Fichier : Lapinbleu_homelie_avent.pps

 

Cliquer sur le lien

puis sur Ouvrir

puis sur F5 pour la lecture automatique

Repost 0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 06:00

Souffler n'est pas jouer...

1er Dimanche de l'avent – Année B

 

Première lecture : Isaïe 63,16...64,7

Psaume 79

Deuxième lecture 1 Corinthiens 1,3-9 

Evangile: Marc 13,33-37

 

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Nous sommes dans l’attente. Attente de quelqu’un qui puisse nous sauver. Nous ployons sous les péchés (les sept peupliers = les sept péchés capitaux qui perdent leurs feuilles sous le souffle de l’Esprit. Ici, ils résistent encore et ne sont pas déracinés)

-Même Superlapin ne résiste pas à ce vent. Même lui à des choses à regretter. Et sa cape est plutôt ce qui l’entraîne dans sa chute (attention à l'orgueil !!)

 -Le reste des objets n’a pas de réelle importance sinon que les 3 vêtements sont plutôt accessoires pour se couvrir. Ils ne couvrent que la tête, le cou et le pied.

-Et la vache, bien que plus lourde, suit la même trajectoire, même si c’est au ras du sol.

 

Questions

 

-Est-ce que je souhaite me préparer à la venue du Christ à Noël, ou est-ce que je vais vivre ma petite vie sans me poser de question et arriver le 24 décembre en disant « Tiens, déjà Noël ? »

-Est-ce que j’attends le Christ comme un superlapin ? un justicier qui va casser la tête de tous ceux qui ne croient pas ? de tous ceux qui ne feraient pas des efforts autant que moi ?

 

 

Repost 0