Année C - Temps de Carême

Si mon "aimé aimé bondit sur les collines", ce n'est pas avec un éléphant...

6
ème Dimanche de Carême (Rameaux) – Année C


Au début : Luc 19,28-40

 1ère Lecture : Isaïe 50,4-7

Psaume 21

2ème Lecture : Philippiens 2,6-11

Evangile : Luc 22,14-23-56

 

 Lapinbleu346C-Lc19_36.jpg

 

Pour aller plus loin

-Détails

 

-Jésus descend la colline pour entrer à Jérusalem et vivre sa passion.

-Il est paisible, même s’il est résolu. Ca peut aller ensemble.

-Il est acclamé par la foule qui agite des rameaux. La foule est invisible (à part une main tout à gauche) pour suggérer que cette foule qui l’acclame va l’abandonner 5 jours après.

-Les rameaux ont plusieurs couleurs. On note un rameau rouge, tout à droite (c'est-à-dire au moment le plus loin dans l’action, donc le plus proche de sa passion). Ce rameau rouge symbolise le fouet qui frappera Jésus.

-Le lapin qui regarde son vêtement piétiné par l’éléphant est l’image de celui qui « récupère ses billes ». Il regarde non plus vers Jésus, mais vers ce qu’il croyait donner, mais qu’il n’a pas donné de tout son cœur.

-L’âne est fier comme un paon. Contrairement à Jésus, il regarde en arrière. Sa gloriole ne va pas durer.

-Dans la Bible, le manteau est le signe de la personnalité. Quand le prophète Elisée demandait une « double part de l’esprit d’Elie » et qu’il récupère le manteau d’Elie qui monte au Ciel dans son char de feu, ça veut dire qu’il est exaucé.

 

Questions

 

-Quel est le manteau que je dépose aux pieds de Jésus, sur le chemin où il passe ?

-Ca ne veut pas dire que Jésus piétine ma vie, mais que je suis là pour me prosterner devant lui et préparer son chemin.

-Qu’est-ce que je n’arrive pas à donner et que je récupère sans cesse ?


Voir les 4 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 18 mars 2013 1 18 /03 /Mars /2013 06:00
- Par Coolus

5ème Dimanche de Carême – Année C


1ère lecture: 

 

 

 CC5Lapinbleu311C-Ph3 14


Pour aller plus loin

Détails

 

-Le lapin tend les bras à l’à-venir (Ici, la vie éternelle)

-La porte (la mort), c’est la croix du Christ qui en fait le passage.

-De l’autre côté, on n’aperçoit pas grand-chose, sinon de la lumière, plein de couleurs, des feux d’artifices, des fleurs, la fête, et surtout… une main qui accueille.

-La vie terrestre est représentée en comparaison à la vie future ; elle est terne, grise. Il y a des choses merveilleuses dans ma vie ici, pourquoi celle d’après serait-elle ennuyeuse ?

-Si on regarde l’ombre du lapin, elle passe du sombre au plus clair. Ma vie d’ici-bas prépare celle d’après. Normalement, il y a un travail sur soi à faire pour ne pas que ce jour me surprenne, mais que je l’aie un minimum anticipé par une préparation.

 

Questions

 

-Et moi, comment est-ce que je vois la mort ? Qu’est-ce qui me fait peur ? Est-ce une fin ? un but ? ou une transition ?

-Est-ce que ça m’arrive d’y penser ? dans quel état cela me met-il ?
-Est-ce que je crois que Jésus va me ressusciter comme Lazare ?

Isaïe 43,16-21   
Psaume 125    
2 ème lecture: Philippiens 3,8-14   
Evangile : Jean 8,1-11   


Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 11 mars 2013 1 11 /03 /Mars /2013 06:00
- Par Coolus

Vas-y, plonge, quoi ! Je te dis qu'elle est bonne !

4
ème Dimanche de Carême – Année C

 

1ère Lecture : Josué 5,9-12

Psaume 33

2ème Lecture : 2 Corinthiens 5,17-21

Evangile : Luc 15,1-32


CC4Lapinbleu307C-2Co5 20
Pour aller plus loin 


Détails

 

-Le lapin hésite à plonger, il voudrait tester la

température du bout des doigts

-Il connaît mal la miséricorde de Dieu qui est douce

(elle est reflétée par une couleur chaude SOUS le

plongeoir, alors que le lapin la voit froide (gris au-

dessus)                       

-Il essaye de tirer le plongeoir vers lui, vers le haut,

bref, il n’a pas compris.

-Il la regarde à travers son masque

-Il n’en connaît qu’une partie (la plume entre lui et

les autres plumes.

 

Questions

 

-Quand j’étais enfant, j’aimais me jeter dans la

neige pour laisser mon empreinte. Avant de la faire,

il valait mieux vérifier qu’il  en ait assez pour ne pas

se faire mal. Quand on regarde d’ en-haut, comment

savoir s’il y a une couche de 5mm ou de 60 cm ?

Pour la couche de plumes, c’est la même question.

-La miséricorde de Dieu, c’est la couche de plumes. Ca ne veut pas dire que Dieu est tout gentil, qu’il efface tout, mais ça veut dire qu’il nous accueille sans en rajouter à notre culpabilité. Il ne nous enfonce pas mais nous relève. Peut-être ai-je déjà regretté profondément quelque chose, et au lieu de trouver le réconfort chez quelqu’un, on m’a enfoncé ? Dieu n’est pas ce quelqu’un.

La honte m’empêche peut-être de plonger dans la Miséricorde de Dieu aujourd’hui.

Pourquoi est-ce que je résiste à ce qui peut me redonner de la dignité et d’aller plus loin, comme St Pierre qui a trahi Jésus trois fois et qui n’a pas pu aller plus loin tant qu’il n’a pas reconnu cela ?

Dans son cheminement, il a trahi, en le constatant, il a pleuré.

Quelques jours plus tard, Jésus lui a rappelé délicatement. Pierre a du exprimer son amour pour Jésus, et Jésus lui a fait confiance en lui donnant les « clés du Royaume des Cieux »

Sans cette Miséricorde, que serait devenu Pierre ?

Et moi ?

 

 

 

 

 


Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 4 mars 2013 1 04 /03 /Mars /2013 06:00
- Par Coolus

accueil

Blog-lapinbleu-si-tu-viens-

 

Si tu viens ici

pour la 1ère fois,

CLIQUE ICI !

___________

 

Si tu veux recevoir

le dessin

de la semaine

chaque lundi,

mets-ton adresse

mail juste

en dessous.

 

 

Commentaires

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés