Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 06:00

Personne ne m'avait encore dit qu'on avait mis Jésus au trou.

 

1 Samuel 3,3…19     

 Psaume 39    

1 Corinthiens 6,13…20      

Evangile : Jean 1,35-42


 BTO2Lapinbleu770C-Jn1_39.jpg

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Jean et André demandant à Jésus où il demeure. De leur regard, ils cherchent plutôt en-haut.

-Jésus leur répond en leur montrant sa demeure ; le cœur de l’Homme. Pour trouver Jésus, il faut descendre dans le cœur de l’être humain, bien profond.

-Il y a une échelle qui montre que le chemin est long. Il va falloir descendre chacun des échelons. Si on regarde bien l’échelle, plus on descend, plus elle est resserrée. C’est le chemin de la vie spirituelle qui s’affine de plus en plus.

-Connaître le cœur de l’homme ne se fait pas d’un coup. La confiance se crée dans le temps.

-Ce qui couvrait le trou en forme de coeur était une pierre, qui est roulée. C’est une image de l Résurrection. Quand Jésus est présent au cœur de l’homme, il y a la Vie dans les ténèbres.

-Jésus dit aux deux apôtres de s’équiper avant de descendre : « Venez et voyez ». Pour venir, il faut des chaussures, et pour voir, il faut des lunettes.


Questions

-Être en marche et regarder, n’est-ce pas l’attitude de celui qui cherche Dieu constamment ?

-Avant d’envoyer ses disciples, Jésus les invite à aller chez lui, le connaître. Il les invite à descendre.

-Et moi, en quoi cette image me parle t-elle aujourd’hui ?

 

-Qu’est-ce qu’elle me révèle de Dieu ? des autres ? de moi ?

Repost 0
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 20:00

 Être ou ne pas être Charlie, telle n’est pas la question…

 

Plusieurs personnes ont interpelé Coolus pour savoir ce qu’il pensait des événements actuels qui secouent la France (et le monde entier).

Pourquoi mon avis compterait-il plus que le tien ?

Enfin bon, on me demande, j’y vais.

Voici ce que j’en pense aujourd’hui, en tant que dessinateur-Coolus, en tant qu’être humain, et en tant que prêtre aussi.

 

La vie est sacrée

Personne n’a droit de vie ou de mort sur personne, quoi qu’on ait pu dire ou faire.

charlie.jpg

Une personne ne vaut-elle pas plus qu’une chose ?

Une vie ne pèse t-elle pas plus qu’un stylo ?

Peut-on enlever une vie, deux vies, dix, vingt, à cause d’une chose ? d’une idée ?

Peut-on supprimer une vie de la planète parce qu’elle ne pense pas comme moi ?

Non, Non, Non !

Et si tu le penses, qui es-tu pour le penser ? Es-tu Dieu ?

 


la liberté d’expression.

Lapinbleu716C-Ac4 20

Je ne compte pas parmi les lecteurs assidus de Charlie Hebdo, au contraire.

Je n’aime pas du tout le cynisme utilisé. Il peut être blessant.

Et je comprends qu’on puisse réagir fortement lorsqu’on est blessé…

MAIS je n’approuve pas la violence.

 

Peut-on TOUT dire ?

Je n’ai pas la réponse à cette question.

D’emblée, je dirais comme Saint Paul « tout est permis, mais tout n’est pas profitable. Tout est permis, mais tout n’édifie pas »

Si j’ai la possibilité de tout dire, c’est à moi de choisir ce qui va édifier.

Et j'ai la même possibilité au niveau du "faire". Je fais ce que je veux, mais tout n'est pas top...

Lapinbleu227C-1Co10 12

 

 

Tout dire ?

Déjà, il y a la sphère du public et du privé.

La liberté d’expression justifie t-elle de tout rendre public ?

Je réfléchirais plus à la question. « COMMENT peut-on tout dire ? A la « manière » de le dire. En gros, c’est simple. Soit je pars de moi, soit je pars de l’autre.

Si je pars de moi, peu m’importe la réaction de l’autre.

Je dessine ce que JE veux. L’autre s’en prend plein la figure mais ce n’est plus mon problème.

Si je pars de l’autre, j’essaye d’abord de le connaître, le comprendre, lui et ses codes.

Je m’adapte pour lui faire passer un message qu’il sera susceptible d’entendre. N’est-ce pas ce que font les hommes d’état, lors d’une visite dans un autre pays ? Ne s’adaptent-ils pas à la culture ? N’utilisent-ils pas les codes dans leur posture, leur cadeau, la couleur de leur habillement ?

Essayez donc d’embrasser un responsable asiatique en visite protocolaire… Ce n’est pas son code.

 

Un dessin peut être une arme.

vitriol

En tant que dessinateur, je cherche à faire réfléchir. Un dessin est une manière assez puissante pour le faire ; ça attire l’œil, ça suscite souvent une émotion et ça reste dans la mémoire. Quand je cherche à faire réfléchir, c’est toujours avec le respect dû à la personne. J’ai quelques fois des trouvailles assez géniales (si si, je suis super modeste !) que je ne pose pas sur papier car l’humour, s’il plaît à 90 personnes, pourrait en blesser 10.

Dire tout, affaire à creuser, tant qu’il y a un respect de la personne. Voilà ma règle de dessinateur.

Pouvons-nous comprendre que si tout peut se dire, tout n’est pas bon à dire ?

J’ai fait un dessin pour la revue « Initiales » que je livre ici.

Initiales couleur 600px.

 

Les amalgames du « religieux »

Dans cette affaire, je n’aime pas le fait qu’on fasse un amalgame des religions, ni des croyants dans une même religion.

Dans chaque religion (comme dans la politique, d’ailleurs) il y a, hélas, des extrémistes. Les extrémistes ne jugent-ils pas facilement de tout, pensant qu’ils ont la vérité ?

Un bon sujet de bac serait : « Les extrémistes savent-ils se remettre en question ? »

Si vous ne savez pas vous remettre en question, n’êtes-vous pas extrémiste ?

Hé oui, les extrémistes, les idéologues, ne sont pas toujours les autres…

réfléchissez à ceci : « Dans quel domaine suis-je un extrémiste ? »

 

Même si c’est plus facile de mettre tout le monde dans un même sac (parce que finalement, ça pourrait nous arranger), réfléchissons à « comment me situerais-je si un membre de ma famille se mettait à tuer 3-4 personnes au nom de ses idéaux, et qu’autour de moi, on me cataloguerait comme membre de cette famille, donc « assimilé », « impliqué », « dangereux », ou que sais-je ?…

 

Les médias.

Pour finir, je désapprouve le voyeurisme exacerbé des médias qui bombardent d’informations 24h sur 24, à qui aura le scoop le meilleur, la primeur de telle publication, et surtout, la diffusion de vidéos la plus sensationnelle ; allant jusqu’à montrer la mort en direct.

Non, quoi ! 

 C'est pas humain, votre affaire.

Allons ! Franchement, messieurs les journalistes, si c’était votre fils, votre femme, votre fille qu’on abattait à bout portant, le diffuseriez-vous sur la toile ? Pourquoi le faites-vous avec les autres ?

Que cultivez-vous chez les internautes ?

internet 

Pourquoi le faites-vous ? Que cherchez-vous ?

Une fois que la vidéo est diffusée, y a t-il moyen de l'enlever définitivement du net ? Pas vraiment, elle sera enregistrée et utilisée par un autre qui la rediffusera s'il le veut.

Avez-vous même réfléchi aux conséquences, pour la famille, les enfants ? 

 

Etre ou ne pas être Charlie ?

Je finis avec ceci.

J’ai reçu des sms, mails, etc, demandant de faire circuler un « Je suis Charlie ».

Avant de foncer, je réfléchis.

Que veut dire ce slogan ?

Pas facile. Posez la question à 5 personnes, vous risquez d'avoir des interprétations différentes.

C’est difficile pour moi de suivre ce genre de choses de type binaire. En gros, ou bien tu dis « je suis Charlie » et tu es solidaire de la France, ou bien tu ne le fais pas et tu es considéré comme pas solidaire, donc pas sympa, pas citoyen, limite méchant, quoi.

Je pose la question autrement ; ai-je le droit d’être solidaire (ai-je la liberté d’expression qu’est la mienne) en ne rentrant pas dans un truc tout fait ?

Ai-je la possibilité de dire avec mes mots ce en quoi je crois ou suis-je déjà jugé selon si je mets ou non « Je suis Charlie » sur mon mur, ma voiture, mes chaussettes ou sur la porte de mon église ?

 

Bon. Voilà, j’ai parlé.

Parlé parce qu’on me l’a demandé.

Parlé en partant de moi, en dessinant, en ayant lu des articles, dialogué avec d’autres…

Je donne beaucoup plus de questions que de réponses. Si chacun se saisit des questions qui le concernent en vue de faire avancer la paix, la liberté, le Royaume de Dieu, sans doute ces choses ne seront pas arrivées pour rien.

 

Ma prière et mon affection vont à toutes les victimes, aux amis dessinateurs, à touts ceux que cela affecte, et également aux amis prêtres qui vont avoir un rôle difficle en célébrant d'éventuelles obsèques.

Ma prière et mon affection vont à ceux qui sont proches des victimes et qui ne s'en remettront peut-être jamais.

Je remercie également les forces de l'ordre pour leur service si difficile en dépit de si peu de reconnaissance qu'on leur adresse pour cela. 

Et une pensée pour notre frère concierge dont pas grand monde parle.

 

Coolus


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Coolus
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 06:00

Année B  - Temps Ordinaire 1er Dimanche
 
(Baptême du Christ)

 

    Isaïe 55,1-11

    Cantique Isaïe 12

   1 Jean 5,1-9

    Evangile : Marc 1,7-11

 

 

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Il n’y a pas de détail susceptible d’aider à la méditation sinon que le lapin est au sommet du sapin. Visiblement, il a raté son but. Il aurait du passer au-dessus ou à côté du sapin.

 

Questions

 

-Normalement, plus je prends du recul, plus je vais loin.

-Est-ce que je prends le temps de relire ma journée ? De réfléchir à mon comportement, mes paroles, mes attitudes, pour ne pas en être esclave quand un événement surgit.

-En quoi le chemin du Seigneur n’est pas forcément celui auquel je pense ?

-En quoi Dieu a-t-il surpris ses contemporains ?

-Qu’attendait-on de lui ? Comment y a-t-il répondu ?

-Et moi, qu’est-ce que j’attends de lui ? S’il ne m’exauce pas, comment est-ce que je réagis ?

Repost 0
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 06:00

Après Noël, les sapins deviennent dangereux...

 

 (Baptême du Christ)


 Isaïe 42,1…7     

Psaume 28     

Actes des apôtres 10,34-38     

Evangile : Marc 1,7-11 

BTO1Lapinbleu495C-Is55_8.png

 


Pour aller plus loin

Détails

 

-Il n’y a pas de détail susceptible d’aider à la méditation sinon que le lapin est au sommet du sapin. Visiblement, il a raté son but. Il aurait du passer au-dessus ou à côté du sapin, mais non...

 

Questions

 

-Normalement, plus je prends du recul, plus je vais loin.

-Est-ce que je prends le temps de relire ma journée ? De réfléchir à mon comportement, mes paroles, mes attitudes, pour ne pas en être esclave lorsque la même situation se présente un autre jour ?

-En quoi le chemin du Seigneur n’est pas forcément celui auquel je pense ?

-En quoi Dieu a-t-il surpris ceux qui vivaient dans son temps.?

-Qu’attendait-on de lui ? Comment y a-t-il répondu ?

-Et moi, qu’est-ce que j’attends de lui ? S’il ne m’exauce pas, comment est-ce que je réagis ? 

 

Repost 0
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 06:00

Les rois mages avaient
t-ils un GPS ?

Temps de Noël 2ème Dimanche – Année B

Epiphanie (="manifestation")

 

1ère Lecture : Isaïe 60,1-6 

Psaume 71

2ème Lecture : Ephésiens 3,2-6  

Evangile : Matthieu 2,1-12

 


 

Pour aller plus loin

 

Détails et questions

 

-Trois rois mages égarés, guidés par un GPS capricieux.

-Deux d’entre eux sont fixés sur leur appareil (leur seule sécurité). Aucun des trois n’a vu le panneau « ouvrez l’œil » (vous ne le connaissiez pas, celui-là… ‘ Faudrait sortir un peu)

-Le lapin qui est derrière –place du faible- c’est celui qui s’est pris le poteau (l’imprévu).

-Du coup, il voit 8 étoiles dont une grosse (8 comme le 8ème jour, jour de la résurrection du Christ. L’étoile est aussi symbole du Christ ; « étoile radieuse du matin »)

-Dans le décor, il n’y a que la crèche, on ne peut pas la rater… et pourtant ils ne voient pas ce qui est banal. Et moi, qu’est ce que je refuse de voir ? En quoi suis-je aveuglé ?

-Dans la crèche, on ne distingue qu’un bœuf et un âne et une mangeoire. On ne voit ni Jésus, ni Marie, ni Joseph. Non, forcément, Dieu ne peut pas être dans cet endroit minable indigne de lui... Qu’en penses-tu ?

-Les étoiles sont de la même couleur que les couronnes.

Le seul qui aperçoit les 8 étoiles est celui qui a perdu sa couronne, il est devenu pauvre, et c’est à lui qu’est révélé ce que tous cherchent. Les deux autres ont leur couronne (leur pouvoir) et leur GPS (leur richesse et sécurité). Tout ce qu’ils ont retrouvé, c’est leur incapacité. Peut-être sont-ils maintenant sur la bonne voie ?

-Les événements imprévus nous conduisent souvent à quelque chose où l’on peut trouver Dieu. Quelques fois, un choc brutal peut nous aider à le comprendre. L’as-tu vécu ? 

Repost 0
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 11:11

Genèse 15,1- ; 21,1-3

Psaume 104

Hébreux 11,8…19

 

Luc 2,22-40

 

Zut, j'ai regardé les lectures dans mon vieux missel... Ce ne sont pas les mêmes.

Du coup, j'ai enlevé le dessin prévu pour ce dimanche

 

Pardon !

Repost 0
Published by Coolus
commenter cet article
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 20:30

Pour ça...


(C'était ce matin).

Pretre_ne_le_25_decembre_600px.jpg

 

Mais j'en conclus plusieurs choses;

1. -Que j'ai plein d'amis

2. -Que j'ai bien fait de mettre mon téléphone en mode vibreur en permanence.

3. -Que je suis content que mon téléphone ne soit pas connecté à facebook (car les messages y sont décuplés)

 

J'en conclus aussi

4. -Que je peux dire les noms des rigolos qui n'étaient pas à la messe ce matin...

...ou alors

5. -qu'ils m'ont fait des SMS pendant la messe où ils devaient s'ennuyer grave. (Rhôôô)

:)

 

En tout cas, merci les zamis...

 

 

Repost 0
Published by Coolus - dans les prêtres
commenter cet article
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 23:00

Lapinbleu769C-Jn1_11.jpg

Repost 0
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 06:00

Miss terre ... et boule de gomme !

 

2 Samuel 7,1…16      

Psaume 88      

Romains 16,25-27     

Luc 1,26-38

 

BA4-Lapinbleu768Cc-Rm16_25-26.jpg

 

 

Pour aller plus loin

Détails

-Un lapin bleu marine regarde par une fente de la porte de l’église. Il a une révélation partielle.

-Un autre est à l’intérieur mais rase les murs avec une démarche précieuse. Il n’a pas encore la Révélation totale non plus parce qu’il n’a pas l’air de savoir aimer et de s’ouvrir aux autres.

-Et celui qui invite à entrer, c’est celui-là qui est à l’aise autant « dedans » que « dehors ». Il a les pieds et le cœur dedans, et la tête et les oreilles dehors. Il invite celui du dehors à entrer dedans, en allant vers lui. Le « mystère en 3D », c’est celui qui est cherché, découvert et vécu. Tant qu’il n’est pas ancré dans la vie, il n’est qu’en 2D…

-Ah oui, et peut-être as-tu remarqué la forme des deux bulles... Non ? Alors regarde bien !

 

Questions

 

 

-La Révélation est accomplie en Jésus. Dans l’Eglise, on parle de « mystère ». Le mystère n’est pas un truc secret qu’on ne comprendra jamais et donc il ne faut même pas essayer de réfléchir. Au contraire, le mystère est quelque chose qu’on n’aura jamais fini de comprendre mais qu’on découvrira toujours plus. Prenons l’exemple de l’univers. On y découvre des choses toujours plus fabuleuses, la science nous permet d’aller toujours plus loin, d’explorer le mystère sous différentes facettes. C’est pareil pour le mystère de l’Homme ; on n’a jamais fini de l’approfondir. On pourrait se dire « de toutes façons, c’est un mystère, on ne découvrira jamais la totalité, donc c’est inutile de chercher ». Ou alors, on pourra se dire « c’est extraordinaire, cherchons encore, il y aura toujours à découvrir ». Eh bien voilà le mystère de Dieu. On n’a jamais fini de le découvrir mais on peut l’approfondir encore et encore. Et moi, ai-je démissionné ? Est-ce que je dis aussi (comme je l’ai déjà entendu) « c’est comme ça, c’est un mystère, ne réfléchis pas ». La raison doit-elle vraiment démissionner ?

Repost 0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 06:00

L'Eglise aime les chansons à boire !

(en recto tonneau)

 

Isaïe 61,1-11  

Cantique Luc 1  

1 Thessaloniciens 5,16-24  

Jean 1,6-28

 

 

 BA3-Lapinbleu466C-1Th5_17.jpg

Pour aller plus loin

Détails

 

-Il me semble que le dessin est parlant en lui-même. Ce qu’on peut noter, c’est que le lapin de droite (le mouillé) a au-dessus de lui sept petits nuages qui s’estompent. Il s’agit des dons de l’Esprit (Je les rappelle : sagesse, intelligence, conseil, force, science, piété, crainte de Dieu).

-Il est possible d’assécher ces dons lorsqu’on n’est plus tourné vers le Donateur. Dieu a dit « tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force, et tu aimeras ton prochain comme toi-même. ». Qu’en est-il de l’amour du prochain lorsqu’on l’arrose de concepts, d’idéaux qui éteignent la vie en lui ?

-Le lapin de gauche est « carré », ses traits sont durs, saillants, ses oreilles et ses pattes sont anguleuses. Il a les yeux fermés car il n’est pas capable de regarder ce qu’il y a de bon en l’autre.

-Son cœur est protégé par son tonneau, derrière ses certitudes. Il n’ose pas regarder son cœur, et n’ose pas le montrer non plus.

 

Questions

 

-Ne me faites pas dire ce que je ne dis pas. Je ne dis pas que la morale, le catéchisme, le droit canonique et le dogme sont là pour nous faire suer (et encore moins pour éteindre l’esprit !). Ils sont là AU SERVICE de la croissance de l’être humain. Ils sont donc indispensables. Par contre, attention à la manière de les utiliser. Si c’est pour casser quelqu’un, est-ce au service de la croissance ?

Et moi, est-ce que je les considère comme une aide ? Comme un obstacle ? Dans quelle mesure ?

Ne jamais perdre de vue qu’il faut toujours un juste équilibre. 

 

 

Repost 0