Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACCUEIL

2013-Blog-Accueil.gif

2013-BLOG-bandeau-auteur.gif

2013-Blog-dessin-de-la-semaine-lapin.gif

2013-BLOG-QPET.gif

2013-BLOG-BD-marrantes.gif

2013-BLOG-bandeau-13tempsli.gif

2013-BLOG-NBB.gif

2013-BLOG-lapin-bleu-pourqu.gif

2013-BLOG-livre-d-or.gif

2013-BLOG-laisser-un-messag.gif

Rechercher

accueil

Mes cousins...

 

  the blue rabbit icone

 

el conejo azul icone

6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 06:00

Année B  -Temps Pascal 2ème Dimanche

 

Actes des apôtres 4,32-35   

Psaume 117     

1 Jean 5,1-6     

Jean 20,19-31

 

 

 BP2bisLapinbleu535C-Jn20_19.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails :

-Les disciples se sont enfermés. Ils vérifient que chacune des entrées sont bien gardées.  Ils sont sur le qui-vive. (beau terme, le « qui-vive » pour un dimanche de résurrection)

-Il y a plusieurs verrous possibles : Celui de gauche, deux poutres, comme une croix, qu’on peut dégager assez rapidement. Celui du milieu est un verrou définitif. Si on regarde bien, le loquet ne peut être déplacé ni à gauche, ni à droite à cause des murs. La porte ne s’ouvrira plus jamais. Et il y a la porte de droite qui est bloquée par un tas de fourbi qu’on a pu trouver à l’intérieur de sa maison ; un matelas, un balai, un frigo, une table (et un seau d’eau pour le gag)

-Et puis, voilà que Jésus se tient au milieu d’eux. Il est là mais personne ne le voit. L’important n’est pas de savoir comment il est entré mais de savoir qu'il est là. Il a dit lui-même « je suis avec vous jusqu’à la fin du monde ». Il n’a pas cessé de tenir sa promesse.

-Et enfin, il y a Thomas qui reste dehors. Dans l’Evangile, on sait qu’il n’était pas là quand Jésus est apparu la première fois à ses disciples. L’important, c’est ce qui se passe à l’intérieur de la maison, dans ton intérieur à toi. C’est là que la rencontre avec Jésus peut se faire.

 

Questions 

-La peur me fait me barricader et craindre l’extérieur, alors que mes ressources sont intérieures.

E-E Schmitt écrit : « Tout ce que les hommes ont construit prend source, le plus souvent, dans la peur de l’autre. La force du christianisme, c’est de dénoncer cette peur et d’oser affirmer que les rapports humains pourraient se fondre dans l’amour ».

En quoi est-ce vrai pour moi ? En suis-je conscient(e) ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie-Ange 07/04/2015 16:01

Bien sûr que la citation d’Éric-Emmanuel m’interpelle. Je dirais même volontiers que les rapports humains DEVRAIENT se fondre dans l’amour.
Mais ce qui me perturbe, moi, c’est la peur de ne pas savoir assez l’aimer ce Jésus dont, pourtant, la miséricorde est infinie et qui nous assure qu’il sera avec nous jusqu’à la fin du monde !

Sarah 09/04/2012 09:27


Il y a un proverbe qui dit "Gentil n'a qu'un oeil et tous les êtres humains ont en deux !"


Je pense que le point de réflexion est là la méfiance de l'autre. Les médias relèguent cette situation en parlant d'enlèvement d'enfant, de personnes disparues retrouvées décédées et sans
parler des tueries de Toulouse.


Alors comment aimer ? 


Il est important de faire la part des choses et de se rendre compte que malgré les atrocités il existe toujours une part d'amour en nous et  qu'il faut la cultiver, la fortifier pour la
témoigner au monde.


Message important que nous devons témoigner chaque jour.